collet

définitions

collet ​​​ nom masculin

vieux Col (vêtement).
locution adjectivale invariable Collet monté : prude, austère (comme les femmes qui avaient un collet très haut). ➙ affecté, guindé. —  Prendre qqn au collet, l'arrêter, le faire prisonnier (➙ colleter).
Cou (d'animal). Collet de mouton.
Nœud coulant pour prendre certains animaux (au cou). ➙ lacet. Collet à lapin.
Technique Partie en saillie autour d'un objet.
Botanique Zone de transition entre la racine et la tige (d'une plante).
Anatomie Partie (d'une dent) entre la couronne et la gencive.

synonymes

collet nom masculin

lacet, lacs, piège

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je suis bon tout comme un autre pour te prêter le collet, et il faut que tu m'écoutes.Alfred Assollant (1827-1886)
Il ne porte point de tricot, ni de mauvaise jaquette usée aux coudes et luisante au collet.Jules Lemaître (1853-1914)
Son chapeau est enfoncé sur ses yeux et le collet de sa redingote lui remonte sur les oreilles.Georges Darien (1862-1921)
Gaston se jeta sur lui, l'étreignit au collet d'une main nerveuse dont la colère doublait la force, et le traîna vers la fenêtre qu'il ouvrit.Lucien Biart (1828-1897)
Je ne sais comment je résistai au désir de le prendre au collet et de l'étrangler.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Il se fâcha, voulut le prendre de haut, la dispute s'envenima au point qu'il me saisit au collet.Arnould Galopin (1863-1934)
On saisit par le collet l'un des révoltés, on le traîne au pied du bureau, on le fouille, et on lui trouve les poches pleines de pain.Adolphe Thiers (1797-1877)
Il est d'une couleur jaune clair, coquettement orné de piqûres et de broderies ; le collet, car il y a un petit collet, est frangé d'aiguillettes taillées dans le cuir même.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Le tailleur-concierge ne savait rien de cela, et c'est d'inspiration qu'il avait cousu deux lyres au collet de ma tunique.Anatole France (1844-1924)
La jeune femme n'avait pas encore retiré son manteau à triple collet, ouvert seulement sur sa robe de voyage.Paul Adam (1862-1920)
Harrison ne pense à rien aujourd'hui, si ce n'est à se venger du sergent de ville qui lui a mis la main au collet.Alfred Assollant (1827-1886)
Il est expressément défendu à tout séculier, qui n'est pas au moins sous-diacre, de porter le collet ou la soutane.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Alors j'étais forcé de m'arrêter et de me couvrir la figure avec la peau d'hermine de mon collet, pour en faire fondre la glace.Adrien Bourgogne (1785-1867)
Elle semblait quelquefois prendre la place de l'autre, poser sur le collet de la redingote, avoir ses favoris ; – et la toile, à demi déclouée, oscillait, palpitait.Gustave Flaubert (1821-1880)
Or, ce billet était caché dans le collet de la veste que j'ai dû laisser là-bas...Eugène Chavette (1827-1902)
Il n'avait l'air de rien auprès des autres généraux, avec son habit bleu à large collet rabattu et ses bottes à éperons de fer.Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
Hoffmann regarda enfin du côté d'où venait la voix, et il vit une petite vieille qui le tirait par le collet de sa redingote.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il me frappa, et comme je le saisissais au collet, il tira de sa poche un revolver.Guy de Maupassant (1850-1893)
Et il me reprit durement au collet, tandis que ses hommes me poussaient en avant.Hector Malot (1830-1907)
Et le noble lord s'enveloppa dans un grand mac-farlane dont il releva le collet jusqu'à son menton.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COLLET » s. m.

Partie de l'habillement qui joint le cou, qui se met autour du cou. On le dit premierement du haut d'un pourpoint qui entoure le cou. Un collet de chemise. Un collet de manteau, est un morceau de drap qui regne sur le manteau le long des espaules. Ce mot vient du Latin collare.
 
COLLET, est aussi un ornement de linge qu'on met sur le collet du pourpoint pour la propreté. A l'égard des hommes, on l'appelle rabat. A l'égard des femmes, elles n'en portent plus, mais elles avoient cy-devant des collets montés qui étoient soûtenus par des cartes, de l'empois, & du fil de fer. On appelle encore une vieille femme critique, un grand chaperon, un collet monté.
 
En ce sens on appelle Petit collet, un homme qui s'est mis dans la reforme, dans la devotion, parce que les gens d'Eglise portent par modestie de petits collets, tandis que les gens du monde en portent de grands ornés de points & de dentelles. Et quelquefois il se dit en mauvaise part des hypocrites qui affectent des manieres modestes, & sur tout de porter un petit collet.
 
COLLET, se prend quelquefois improprement pour le cou même. Ces Archers ont pris cet homme au collet. ce mastin saute au collet des voleurs. il s'est jetté à leur collet. On le dit aussi de ceux qu'on presse vivement. Je l'ay pris au collet, il ne m'a pû refuser ce que je luy demandois.
 
On dit aussi, qu'on prestera le collet à quelqu'un, tant au propre, pour dire, qu'on se battra contre luy corps à corps ; qu'au figuré, pour dire, qu'on luy tiendra teste en toutes sortes de disputes & de contestations. On dit en ce sens, quand quelqu'un a fait une bonne affaire, Ce sont cent pistoles qui luy sautent au collet. Et figurément on dit d'une raison decisive, qu'elle prend le lievre au collet, c'est à dire, qu'on n'y peut répondre.
 
COLLET, en termes de Chasse, est un petit filet de corde tendu dans des hayes ou passages estroits avec un noeud coulant, dans lequel les lievres, les lapins, & autre gibier se prennent, & s'estranglent, quand ils y passent. Les collets sont deffendus par les Ordonnances de Chasse.
 
COLLET, en termes d'Artillerie, est la partie du canon comprise entre l'astragale & le bourrelet, où le metail est le moins espais. Les Orfevres disent aussi, le collet de pied d'une aiguiere, d'un flacon, & autres vaisseaux, c'est à dire, la partie par où ils sont attachés à leur pied.
 
On dit aussi le collet d'une cassolette, ou d'autres ouvrages, le cordon, ou autre ornement qui est quelquefois ouvragé, godronné, & renversé, qu'on met en differents endroits de la piece fabriquée.
 
COLLET DE VEAU, Collet de mouton, est la partie de ces animaux qui contient les costes, & de dessus laquelle on leve l'épaule. Le collet de veau comprend le quarré, le bout saigneux, & la poitrine.
 
COLLET, ou Colletin de bufle, est une peau de bufle preparée, qui fait une espece de justaucorps sans manches. C'est un vestement pour les cavaliers, qui leur sert d'ornement & de deffense.
 
COLLET, se dit aussi chez les Artisans, de l'endroit d'une penture dans lequel entre le gond ; & en plusieurs choses, de ce qui est le plus haut & éminent, comme d'un chandelier, d'un violon, &c.
Vidéos Le Secret Gutenberg Le Secret Gutenberg

Découvrez vite Le Secret Gutenbergle premier jeu d’évasion autour des grands textes de la langue française !

22/10/2020