benjamin

 

définitions

benjamin ​​​ , benjamine ​​​ nom

Le, la plus jeune d'une famille, d'un groupe.
Jeune sportif appartenant à la catégorie d'âge comprise entre les poussins et les minimes (autour de 12 ans).
 

synonymes

benjamin, benjamine nom

cadet, dernier-né, petit dernier (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il était le benjamin, l'enfant terrible, le « bleuet » de l'escadrille, et je me demande si, envers lui, nous avons accompli entièrement notre devoir.Marcel Nadaud (1889-?)
Benjamin, tout en cédant aux cris, en fut blessé.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Benjamin restait debout à son chevet, tenant sa main dans la sienne, et plongé dans un abîme d'amères réflexions.Claude Tillier (1801-1844)
Benjamin se mit à éclater d'un rire fou.Claude Tillier (1801-1844)
Benjamin joua toute sa vie avec l'amour et avec la politique ; il leur demanda des émotions comme il en demandait aux cartes et aux dés.Hippolyte Castille (1820-1886)
Benjamin qui ait tenu bon, aussi est-il devenu légendaire dans le pays.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Benjamin travailla avec ardeur pour prouver sa gratitude, et bientôt il devint le chef de l'imprimerie.Louise Colet (1810-1876)
Benjamin, en voilà un nom charmant quand on a 4 ans ; mais, quand on en a 84, il est tout simplement ridicule.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Benjamin accourut, guidé par la sinistre lueur ; plusieurs personnes avaient péri ; c'était un spectacle navrant.Louise Colet (1810-1876)
Benjamin examina la gorge du malade et secoua la tête d'un air d'inquiétude.Claude Tillier (1801-1844)
Benjamin, que vous avez tous l'honneur de connaître, doit devenir mon gendre.Claude Tillier (1801-1844)
En tant que benjamin des eurodéputés français, je me félicite de ce choix qui nous permet enfin de nous occuper des préoccupations concrètes de nos citoyens.Europarl
Benjamin, qui n'avait rien deviné du tout et qu'au contraire cette proposition prenait à l'improviste, secoua la tête et fit un gros mais...Claude Tillier (1801-1844)
Benjamin jusqu'alors n'avait été que surexcité, il renfermait tous les éléments de l'ivresse sans être encore ivre.Claude Tillier (1801-1844)
Benjamin mit la main sur son cœur, il ne battait plus ; il approcha un miroir de ses lèvres, la glace resta nette et brillante.Claude Tillier (1801-1844)
Benjamin releva piteusement l'habit et le mit au bout de son épée.Claude Tillier (1801-1844)
Benjamin tournait autour de la chambre, serrant son pouce blessé de sa main gauche.Claude Tillier (1801-1844)
Pajou, le benjamin des aviateurs – dix-huit ans – écoute, un coude sur la table et le menton dans la main.Michel Corday (1869-1937)
Benjamin était d'une force musculaire peu commune : il se retourne, le garde avait encore aux lèvres le gros sourire qu'y avait fait épanouir son espièglerie.Claude Tillier (1801-1844)
Benjamin avait l'esprit aventureux ; il agréa avec joie la proposition du capitaine, et le soir même il était à son bord.Louise Colet (1810-1876)
Afficher toutRéduire
Drôles d'expressions Être gêné aux entournures Être gêné aux entournures

Être gêné aux entournures : être mal à l’aise, se sentir gauche ; être incommodé dans son activité.

Alain Rey 12/05/2020