blaireau

définitions

blaireau ​​​ nom masculin

Petit mammifère carnivore, bas sur pattes, de pelage clair sur le dos et foncé sous le ventre. Des blaireaux.
Brosse pour la barbe, en poils, utilisée pour faire mousser le savon.
familier Personnage antipathique, borné et mesquin.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
D’autres animaux également couverts par cette proposition, y compris la marte et le blaireau, sont protégés ou préservés dans certaines régions.Europarl
Blaireau faisait toujours mon admiration, et le noble caractère de son sommeil était pour moi une source éternelle de curieuses observations.Alfred de Vigny (1797-1863)
Alors comment un agriculteur peut-il se prémunir et protéger son cheptel contre les effets d'un blaireau porteur de la tuberculose, et qui doit supporter les coûts en cas de problème ?Europarl
J'ai examiné soigneusement le savon resté sur la toilette, et tout me fait supposer que le comte ne s'est pas servi de blaireau.Émile Gaboriau (1832-1873)
Le blaireau ne voulut pas expliquer à son visiteur le vrai motif pour lequel il se tenait caché, et lui répondit qu'en effet, il se sentait un peu malade.Claudius Ferrand (1868-1930)
La position du blaireau n'était pas intéressante, et la perspective d'être mangé le soir ne lui souriait pas du tout.Claudius Ferrand (1868-1930)
On l'appelle la grand'bête, par tradition, quoique souvent elle paraisse de la taille et de la forme d'un blaireau.George Sand (1804-1876)
Il dit, et saisissant une grosse pierre, il en assomma le blaireau, qui ne tarda pas à rendre le dernier soupir...Claudius Ferrand (1868-1930)
Décidément l'égoïsme était le plus fort ; mais il ne pouvait triompher sans que l'orgueil vaincu ne poussât aussitôt des cris de blaireau pris au piège.Jules Sandeau (1811-1883)
Puis, dans un autre rythme, il promena son blaireau sous le nez, comme il eût fait des saintes huiles.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Car chacun sait que le blaireau possède l'intéressante faculté de se métamorphoser quand il lui plaît.Claudius Ferrand (1868-1930)
Le lendemain de ce jour mémorable, les deux époux s'entretenaient ensemble sur les moyens de se venger du blaireau qui leur avait fait tant de mal.Claudius Ferrand (1868-1930)
Or, à quelques pas de leur demeure, vivait aussi, dans un terrier profond, un blaireau d'un certain âge.Claudius Ferrand (1868-1930)
Le blaireau, qui ne soupçonnait pas son ami d'avoir à son égard de mauvaises intentions, accepta sans méfiance aucune le soi-disant remède.Claudius Ferrand (1868-1930)
Sa portée est de deux petits, rarement trois, qu'elle dépose sur un lit de feuillage dans un gros tronc d'arbre ou dans un trou de blaireau.René Martin (1846-1925)
On l'appelle la grand'-bête, par tradition, quoique bien souvent elle paraisse de la taille et de la forme d'un blaireau.George Sand (1804-1876)
Il trempa le pinceau dans la fiole après l'avoir secoué énergiquement et promena les poils de blaireau ainsi humectés sur les lèvres du malade.Paul Féval (1816-1887)
Quand on s'est bien fatigué pour arriver à un trou d'un pied de haut, qui ressemble à la retraite d'un blaireau, j'avoue ; que l'on se sent un peu découragé.George Sand (1804-1876)
Parce que, pour un rat musqué ou pour un blaireau qui créent un danger, on piège dix renards argentés qui créent un profit.Europarl
Le célèbre docteur arrêta le clerc d'un geste et opéra sa mise en scène du blaireau avec un redoublement de gravité.Paul Féval (1816-1887)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BLAIREAU » s. m.

Petit animal qui vit de fruits & de charogne, qu'on appelle autrement taisson. En Latin meles, taxus. Il est puant comme un blaireau. Ce mot, selon Saumaise, vient de glirellus, parce que c'est une espece de loir, qui luy ressemble en ce qu'il s'engraisse en dormant, quoy qu'il differe en autre chose. Guyet le derive du Latin meles. Voyez Menage. On connoist l'âge des blaireaux à la quantité des trous qu'ils ont sous la queuë : car ils augmentent d'un tous les ans.
Le français des régions Boujou Boujou

Boujou, mon bijou ! Dans les parlers normands, on trouve le mot boujou, forme dialectale équivalente au français commun « bonjour », qui s’emploie pour saluer quelqu’un que l’on rencontre ou dont on prend congé : « Boujou de Normandie ! »

27/10/2020