blâmable

définitions

blâmable ​​​ adjectif

Qui mérite le blâme. ➙ condamnable, répréhensible. Une action blâmable.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
N'est-il pas blâmable d'avoir cru à l'infidélité de sa femme sans jamais avoir pu la surprendre en faute ?Pamphile Le May (1837-1918)
Une seconde, la pensée l'effleura que cette réquisition pouvait devenir blâmable, malgré le droit de la guerre.Paul Adam (1862-1920)
L'empereur reproche au gouvernement hollandais d'avoir donné des licences et autorisé par là un commerce interlope blâmable en lui-même et contraire au traité.Albert Du Casse (1813-1893)
Une habitude blâmable, celle de mépriser son ennemi, fut la cause du défaut de perfection dans la construction des batteries.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Mais dans cette résolution transparaît une idéologie qui veut combattre avec force une forme blâmable d'oppression en instaurant une autre forme indésirable de dictature ou de pensée collective.Europarl
Le singulier, c'est que je n'aie pas tiré moi-même le coup de pistolet ; mais je ne pense pas que ç'ait été par prudence blâmable.Stendhal (1783-1842)
Toute étiquette en est bannie, mais la présence continue des enfants n'est-elle pas à ses yeux la certitude que cette intimité ne peut rien avoir de blâmable.Albert Savine (1859-1927)
Tout en admettant que ma conduite avait pu être blâmable, il me semblait que je ne méritais pas d'être aussi complètement oublié.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Comment un jeune homme pourrait-il trouver blâmable et nuisible ce que tout le monde fait et approuve ?Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
N'est-il pas blâmable d'avoir mis une confiance illimitée dans un homme dont il connaissait le caractère mauvais ?Pamphile Le May (1837-1918)
Nous le trouvâmes alors fort blâmable, mais en reportant nos regards en arrière, je me demande si nous n'avions pas nous-mêmes grand tort.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
J'ai fait plus de dix lettres que j'ai toutes déchirées ; enfin je me décide ; soyez indulgente pour moi, et si vous me trouvez imprudente et blâmable, reprenez-moi doucement.George Sand (1804-1876)
Image à l'égard du dogmatisme, de l'affirmation personnelle, et un jeune gentleman déclara qu'une modestie aussi vertueuse que celle du conférencier pouvait aisément tourner à la pose la plus blâmable.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Le rendez-vous donné à mon neveu est une plaisanterie, je le sais, mais elle est blâmable, et vous m'en voyez fort mécontente.George Sand (1804-1876)
Ce qui est blâmable ce ne sont pas les individus, mais le mouvement général qui les entraîne et les aveugle, mouvement dont la société entière est coupable.Frédéric Bastiat (1801-1850)
D'abord je poussai ce sentiment, louable pourtant, jusqu'à une puérilité blâmable, plus tard jusqu'à une gratitude impie.Eugène Sue (1804-1857)
Elle n'en est pas moins blâmable ; mais l'origine n'a rien de ce qui, surtout dans des femmes, est toujours révoltant et repoussant même.... la cruauté.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Ainsi quand je parle des anciennes frairies, ce n'est pas que je veuille dire qu'elles étaient exemptes de toute chose blâmable.Eugène Le Roy (1836-1907)
Aussi en pris-je occasion de remarquer que le monde en général commençait à être d'une indifférence blâmable en matière de doctrines et se laissait trop guider par les spéculations humaines.Oliver Goldsmith (1728-1774), traduction Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Kennedy n'avait en aucune manière l'intention de m'insulter, pour cette raison, et il me la dit aussitôt, qu'il ne trouvait nullement blâmable ce procédé de concurrence.Paul Bourget (1852-1935)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BLASMABLE » adj. masc. & fem.

Ce qui merite qu'on le blasme, qu'on le corrige, qu'on le reprimende.
Le mot du jour Applaudissements Applaudissements

On aura entendu parler de clapping, un anglicisme qui me fait doucement rigoler.

Aurore Vincenti 27/04/2020