damnable

définitions

damnable ​​​ adjectif

vieux Qui mérite la réprobation. ➙ condamnable.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un tel style n'était pas absolument damnable, pourvu qu'on ne s'en servît qu'à l'occasion d'obscurité voulues et avec la glose d'un contexte.Remy de Gourmont (1858-1915)
J'ai aussi dit son nom, tout haut – insigne et damnable folie !René Boylesve (1867-1926)
Cette damnable habitude, dont tout mari fera bien d'essayer la proscription dans son empire, avait fini par faire prévaloir au château le système de l'appartement séparé.Charles de Bernard (1804-1850)
Qu'y a-t-il de plus damnable, la témérité ou l'impiété ?Charles de Rémusat (1797-1875)
La rencontre d'une femme livrée à cette damnable science réveilla donc tous ses anciens désirs, et il promena autour de lui un regard avide.Émile Souvestre (1806-1854)
Voilà ce qui fait trouver le projet de loi condamnable et même damnable, et l'œuvre de l'artiste trop peu mûre pour la gloire et même un peu diabolique.Gustave Coquiot (1865-1926)
Puis on en est venu à trouver damnable la mélodie, le rhythme, et même la tonalité moderne.Hector Berlioz (1803-1869)
Hérésie signifiait dans le langage philosophique choix d'une opinion ; cela signifia dans le langage ecclésiastique choix d'une opinion mauvaise, erreur condamnable et damnable.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Nous avons déjà entendu bien des fois toute l'histoire de cette damnable, de cette exécrable entreprise.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Je rougis, je brûle, je frissonne en écrivant cette damnable atrocité !Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Il y a des paris énormes engagés chaque soir... et la ferme des jeux enrage, trouvant immoral et damnable ce fait qu'on se puisse ruiner hors de chez elle.Paul Féval (1816-1887)
Je regretterais de les y voir chantant des airs à la mode et aussi endimanchés sans doute que la damnable musique moderne qu'il faut aux modernes de ces lieux-là.Eugène Delacroix (1798-1863)
Dans la résistance d'une ignorante aux doctes, d'une simple fille aux personnes élevées en autorité, n'y avait-il pas outrecuidance et damnable orgueil ?...Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DAMNABLE » adj. m. & f.

Meschant, abominable, qui merite l'enfer. C'est un homme damnable qu'il ne faut pas frequenter. Cet Heretique a une doctrine damnable.