Email catcher

boutonner se boutonner

Définition

Définition de boutonner ​​​ verbe transitif

Fermer, attacher (un vêtement) au moyen de boutons (s'oppose à déboutonner).

Définition de boutonner (se) ​​​ verbe pronominal

passif Se fermer par des boutons. Cette robe se boutonne par-derrière.
réfléchi Boutonner ses vêtements. Tu t'es boutonnée de travers.

Conjugaison

Conjugaison du verbe boutonner

actif

indicatif
présent

je boutonne

tu boutonnes

il boutonne / elle boutonne

nous boutonnons

vous boutonnez

ils boutonnent / elles boutonnent

imparfait

je boutonnais

tu boutonnais

il boutonnait / elle boutonnait

nous boutonnions

vous boutonniez

ils boutonnaient / elles boutonnaient

passé simple

je boutonnai

tu boutonnas

il boutonna / elle boutonna

nous boutonnâmes

vous boutonnâtes

ils boutonnèrent / elles boutonnèrent

futur simple

je boutonnerai

tu boutonneras

il boutonnera / elle boutonnera

nous boutonnerons

vous boutonnerez

ils boutonneront / elles boutonneront

Synonymes

Synonymes de boutonner verbe transitif

attacher, fermer

Exemples

Phrases avec le mot boutonner

Même quand il doit être à l'école dans les 5 minutes et que cela prend bien 5 minutes pour se boutonner.THÉRAPIE FAMILIALE, 2001, Cinzia Raffin PhD, (Cairn.info)
Ils ont du mal à boutonner leurs vêtements, à lacer leurs chaussures.L'école des parents, 2017, Caroline Huron (Cairn.info)
On y voit l'artiste boutonner et déboutonner à maintes reprises son manteau.Ligeia, 2014, Grégoire Quenault (Cairn.info)
Il s'occupait en ce moment de boutonner, par-dessus son pantalon d'un bleu vif, un superbe gilet de velours ponceau, à boutons brillantés.Paul Féval (1816-1887)
Dans sa précipitation à s'habiller, il avait mis ses chausses sens devant derrière et sans remarquer la peine qu'il avait eue à les boutonner.Joseph Marmette (1844-1895)
Il est à noter qu'on dit : boutonner le lundi avec le mardi.Champ Psychosomatique, 2007, Simone Korff-Sausse (Cairn.info)
Elles étaient habituellement déchirées, ce qui lui faisait boutonner son habit jusqu'au menton.Victor Hugo (1802-1885)
Elle se manifeste par une incapacité à s'habiller seul ou plus discrètement à boutonner ses vêtements.Psychiatrie Sciences humaines Neurosciences, 2015, Michel Bourin (Cairn.info)
Elle passe un long moment à ranger ses affaires, à mettre son pull, boutonner son manteau, mettre son bonnet et ses gants, etc.Revue française de psychosomatique, 2001, Marina Papageorgiou (Cairn.info)
J'ai vu qu'il ne savoit pas se boutonner.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Le bon test, la boutonner intégralement et vérifier que rien ne baille.Ouest-France, 05/06/2018
Par exemple à l'âge de trois ans, les enfants développent leur dextérité par un matériel de vie pratique comme visser/dévisser, faire ses lacets, boutonner etc.Ouest-France, 31/01/2013
Il reprit quelque calme et quelque certitude, lorsqu'il fut obligé de boutonner sa redingote.Émile Zola (1840-1902)
Couper, assembler, boutonner, presser, laver, repasser, empaqueter sont des tâches simples qui ne nécessitent qu'un jour de formation, pas davantage.Critique internationale, 2014, François Bafoil (Cairn.info)
Qu'il s'agisse d'écrire, de lacer leurs chaussures, de boutonner leurs vêtements, la difficulté est toujours la même.Ouest-France, 16/07/2012
Poli dès son entrée dans le box, l'homme prend également le soin de boutonner le col de sa chemise.Ouest-France, 11/02/2014
Dyspraxie de l'habillage – se distingue d'un problème éducatif : difficultés pour s'habiller seul (boutonner par exemple).Contraste, 2008, Laurence Vaivre-Douret (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BOUTONNER verb. neut.

se dit des boutons qui poussent aux arbres pour produire des feuilles, des fleurs, ou du fruit. Les roses commencent à boutonner, à paroistre en bouton.
 
BOUTONNÉ, ÉE. part. & adj.
 
On appelle un pourpoint boutonné, celuy dont les boutons sont passez dans les boutonnieres, & non pas celuy-là qui est garni seulement de boutons. Un visage boutonné, celuy qui est chargé de boutons, qui viennent de chaleur de foye, ou d'yvrognerie.
 
BOUTONNÉ, en termes de Blason, se dit des roses, & autres fleurs, lors que les feuilles sont d'un émail, & le milieu ou le bouton d'un autre.

Définition ancienne de BOUTONNER verb. act.

Passer des boutons aux lieux destinés pour les recevoir, soit gances, soit boutonnieres.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.