braire

 

définitions

braire ​​​ verbe intransitif

(âne) Pousser son cri. ➙ braiment.
familier Crier, pleurer bruyamment. ➙ familier brailler.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je brais

tu brais

il brait / elle brait

nous brayons

vous brayez

ils braient / elles braient

imparfait

je brayais

tu brayais

il brayait / elle brayait

nous brayions

vous brayiez

ils brayaient / elles brayaient

passé simple
futur simple

je brairai

tu brairas

il braira / elle braira

nous brairons

vous brairez

ils brairont / elles brairont

 

synonymes

braire verbe intransitif

brailler

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je sais braire à merveille, et, si vous avez aussi quelque peu de ce talent, tenez l'affaire pour conclue.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Je me jetai sur la paillasse, et je me mis à braire.Romain Rolland (1866-1944)
Elle n'a fait que braire toute la nuit ; je n'ai pas fermé l'œil.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Après le sixième, j'eus beau braire, personne n'apparut.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il semblait plutôt braire que parler, et il terminait son discours en donnant le signal des réjouissances.Charles Louandre (1812-1882)
Puis, tout à coup, il tendit la tête et se mit à braire.Guy de Maupassant (1850-1893)
Pendant que je pensais à ça et que j'écoutais braire le bourricot, voilà que tout à coup la pauvre bête ne dit plus rien et continue à courir.Alfred Assollant (1827-1886)
Je me remis à l'entrée et je recommençai à braire, ne doutant pas qu'un autre viendrait voir ce que devenait leur compagnon.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Et, parmi tout ce désordre enragé, les bêtes, effrayées, de braire, de hennir, de se cabrer.Ferdinand Fabre (1827-1898)
Que de sottises il m'a fallu penser, que de banalité entendre, que d'âneries braire ?Remy de Gourmont (1858-1915)
Puis on entendit braire la servante qui rinçait les soucoupes ; elle les abandonna pour se moucher au coin du fichu.Paul Adam (1862-1920)
Je m'approchai alors de l'entrée des souterrains, et je mis à braire de toutes les forces de mes poumons.Comtesse de Ségur (1799-1874)
On les en délivra immédiatement, et ils se mirent à braire à l'unisson.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il n'est pas plus étonnant d'entendre braire un alcade qu'un régidor.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Le goujat lui, se met à braire et déclare qu'il ne regrimpera plus.Georges Eekhoud (1854-1927)
Il se mit à braire dans le coffret et nous eûmes bien du mal à le prendre par une des jambes de derrière.Henri de La Blanchère (1821-1880)
Je sais braire à merveille, et pour peu que vous le sachiez aussi, l'affaire est faite ?Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BRAIRE » v. n.

Terme dont on se sert pour exprimer le cri des asnes. Menage derive ce mot du Latin barrire, ou plustost de ragire, qui se dit des asnes proprement. Borel le derive de bram, qui signifie grand cri en Langue Gothique.
 
BRAIRE, se dit aussi figurément des cris importuns & excessifs des hommes, & sur tout de ceux qui ont la voix fort desagreable. Il y a long-temps que cet homme ne fait que braire. ce meschant Advocat ne fait que braire, & ne dit rien qui serve à sa cause.
Déjouez les pièges ! « Des yeux marron », ou « marrons » ? « Des yeux marron », ou « marrons » ?

Consultez la règle complète de l'accord des adjectifs de couleur.

10/06/2020