buisson

 

définitions

buisson ​​​ nom masculin

Touffe d'arbrisseaux sauvages. Ronces en buisson.
Mets arrangé en forme de pyramide hérissée d'épines. Buisson d'écrevisses.
 

synonymes

buisson nom masculin

fourré, broussaille, hallier, taillis, breuil (Chasse, région.)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ils auraient fait entrer la voiture dans le premier buisson venu de la route, et ils se seraient tous cachés.George Sand (1804-1876)
Les petits oiseaux du buisson étaient des sylphes qui venaient le plaindre et le consoler dans leur joli langage, et il souriait encore sous ses haillons, le pauvre pénitent volontaire.George Sand (1804-1876)
N'a-t-on pas comparé le critique au buisson des routes qui enlève un flocon de laine à tous les moutons qui passent ?Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
Que ne change-t-il cette croix en un buisson de roses, d'où tu t'élancerais radieux vers le ciel ?Eugène Sue (1804-1857)
Un grand éclat de rire accueillit cette découverte ; un grognement sourd sorti du buisson y répondit, et confirma ces paroles.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Elle aperçoit, tout auprès, un buisson d'épines fleuries et de roses vermeilles, qui semble se mirer dans l'onde limpide, garanti du soleil par des chênes au vaste ombrage.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
De la réalité naît le plus merveilleux des contes, sans quoi mon délicieux buisson ne serait pas jailli de la théière.Hans Christian Andersen (1805-1875)
On ne voyait pas un jardin, pas un buisson à un quart de verste à la ronde.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Il avait des enthousiasmes de poëte, il faisait des vers barbares, incorrects, d'où s'élançaient, comme des fleurs d'un buisson, des éclairs de génie.George Sand (1804-1876)
Je remarquai même plus d'une fois qu'un buisson de chênes, tout desséchés, restait intact, bien qu'envahi par l'incendie ; les seules feuilles d'en bas noircissaient un peu.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Le jeune imbécile qui l'accompagne se croit caché par un buisson ou par les rideaux de son lit.Pierre Louÿs (1870-1925)
Et, aussitôt, joignant l'exemple à l'ordre, il déposa son fardeau derrière un gros buisson et s'étendit à côté.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il songeait ; il examinait les versants, notait les pentes, scrutait le bouquet d'arbres, le carré de seigles, le sentier ; il semblait compter chaque buisson.Victor Hugo (1802-1885)
À quelques jours de là, des pâtres la virent de nouveau sur la lande et sous le même buisson.Paul Sébillot (1843-1918)
L'homme bondit, son choix soudain décidé, sortit du buisson, par la ligue praticable, à angle droit avec la trouée où allait entrer le monstre.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Enfin, nous plantâmes le piquet au pied d'un monticule, où il y avoit un buisson si épais, qu'on y étoit à l'abri du vent, comme sous une tente.Simon Tyssot de Patot (1655-1727)
Oakley marchait devant en guide et en éclaireur, ne laissant pas un buisson sans le fouiller d'outre en outre, pas un défilé sans le sonder du regard.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Devant mes yeux passa un lépidoptère d'une rare espèce ; je voulus le saisir au vol, mais il disparut dans un buisson.Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
La chaumière est tapie sous le buisson, la métairie est voilée derrière ses grands noyers.George Sand (1804-1876)
Il se tapit dans un buisson pour laisser passer les cavaliers qui descendaient à la grève.Paul Féval (1816-1887)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BUISSON » s. m.

Petit bois de haute fustaye, ou de taillis. Quand un bois ne contient que 30. ou 40. arpens, les Maistres des Eaux & Forests ne l'appellent qu'un buisson.
 
BUISSON, se dit plus communément d'un petit arbre avorté, ou des bois peu estimés qui sont dans les forests, qui ne croissent gueres. On fait quinze ou vingt lieuës dans la Beauce sans trouver ni arbre, ni buisson. un buisson de houx, d'espines, de genest. Ce mot peut venir d'arbutus.
 
On appelle dans les jardins des arbres nains, des arbres en buisson, à la difference des grands arbres fruitiers, qu'on appelle à plein vent. Il y a de beaux buissons dans ce verger. On taille aussi du rosmarin, ou autres arbustes en buissons, auxquels on donne telle figure qu'on veut.
 
On dit en termes de Chasse, que les cerfs prennent buisson, quand ils vont choisir un lieu secret pour faire leurs testes aprés qu'ils ont mis bas. On dit aussi, que les cerfs & les sangliers prennent le buisson, quand ils quittent la compagnie des autres ; ce qui se fait au tiers an.
 
On dit proverbialement, qu'un homme a battu les buissons, & qu'un autre a pris les oiseaux, pour dire, qu'un homme recueille le profit du travail d'un autre. On dit aussi, qu'on a trouvé buisson creux, lors qu'on n'a pas trouvé en une affaire, ou en un lieu, ce qu'on esperoit d'y rencontrer. Ce proverbe est figuré, & tiré de la chasse, où on dit qu'on a trouvé buisson creux, quand on n'a rien trouvé, ou qu'un cerf s'en est allé de l'enceinte.
Le dessous des mots En selle, Gisèle ! En selle, Gisèle !

La grande boucle est l’un des événements sportifs majeurs en France.

Marie-Hélène Drivaud 17/09/2020