fourré

 

définitions

fourré ​​​ nom masculin

Massif épais et touffu de végétaux de taille moyenne, d'arbustes à branches basses. Les fourrés d'un bois. ➙ buisson, taillis.

fourré ​​​ , fourrée ​​​ adjectif

Garni extérieurement.
vieux Paix fourrée, qui cache une tromperie.
Coup fourré : en escrime, coup par lequel on touche l'attaquant, qui croit toucher. —  au figuré Attaque hypocrite, coup en traître. ➙ traîtrise.
Garni intérieurement. Bonnet, manteau fourré.
Garni d'une préparation. Bonbons fourrés.

fourre ​​​ nom féminin

(Suisse)
Taie d'oreiller, housse de couette.
Enveloppe qui protège un livre, un disque. ➙ couvre-livre ; pochette.
 

synonymes

fourré nom masculin

buisson, hallier, taillis

fourré, fourrée adjectif

farci, garni

molletonné, doublé

coup fourré

traîtrise, coup en traître, coup de poignard dans le dos, saleté, crasse (familier), saloperie (familier), coup en vache (familier), vacherie (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « fourre »

L'autruche cour plus vite que le coursier le plus rapide, mais elle aussi fourre encore lourdement sa tête dans la lourde terre : ainsi l'homme qui ne sait pas encore voler.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Fourre-les à l'instant dans différents coins, au pain et à l'eau, pour que cette bête d'idée leur sorte de la tête.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Quand on a de la besogne chez soi, on ne fourre pas le nez dans celle des autres !Louis Pergaud (1882-1915)
Il s'agit d'un véritable fourre-tout qui évoque le résultat d'une séance de brainstorming rapide sur les régions montagneuses.Europarl
Certes, j'ai bien compris qu'un certain nombre de reproches lui étaient faits sur le caractère un peu fourre-tout auquel on aurait pu assimiler son ouvrage.Europarl
L'officier suit le lazzarone ; le lazzarone remet le foulard au sbire, le sbire fourre le foulard dans sa poche.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et comme je ne veux pas que tu aies froid, voilà les immense moufles de ma mère, elles te monteront jusqu'au coude, fourre-moi tes mains là-dedans.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Nous ne pouvons pas adopter une approche fourre-tout en affirmant que « toutes ces substances sont toxiques ».Europarl
Sous couvert d'efficacité économique et de la notion fourre-tout d'intégration, nous nous acheminons vers la privatisation et l'européisation simultanée de nos industries de défense.Europarl
Fourre-les à linstant dans différents coins, au pain et à leau, pour que cette bête didée leur sorte de la tête.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Je vous entends parler d'un manuel, ce qui me paraît bien, mais ce terme me fait penser à un recueil « fourre-tout » de bonnes pratiques.Europarl
Un père qui gifle, une mère qui ramasse les sous que je gagne et qui les fourre dans son bas de laine.Paul Adam (1862-1920)
Mais que votre chaste épouse n'y fourre pas le sien ; car aussitôt cornes de licornes s'appliqueraient sur votre front séraphique.Honoré-Gabriel de Riqueti de Mirabeau (1749-1791)
Le vôtre est de changer les écus en plaisirs ; moi, je les fourre dans un trou.Paul Mahalin (1838-1899)
Pour t'imposer ces devoirs-là, quand t'as pas encore les yeux ouverts, qu'est-ce qu'elle te fourre en retour, la société ?André Gill (1840-1885)
Enfin il décroche un collier en corail et le fourre dans sa poche, tandis qu'on fixe à son chapeau une médaille commémorative, qui luit au milieu d'un flot de rubans.Judith Gautier (1845-1917)
Car il n'y a pas que ce qu'on fourre dans ses poches et dans ses musettes.Henri Barbusse (1873-1935)
Écris-moi ce que tu auras vu de loin, et ne te fourre pas dans la bagarre, si bagarre il y a, ce que je ne crois pourtant pas.George Sand (1804-1876)
Veuillez me les coucher par écrit, et je les remettrai à mon confesseur, afin qu'au besoin il me les fourre dans la cervelle.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Mais on veut faire le malin, et l'on vous fourre des remèdes sans s'inquiéter des conséquences.Gustave Flaubert (1821-1880)
Afficher toutRéduire

Exemples de « fourré »

Un gros animal gris, ressemblant à un loup, est sur la lisière du fourré et nous regarde.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Fourré dans un coin du corridor, il me semble, à chaque pas que j'entends, voir apparaître la face grave et sévère de notre directeur.Charles Des Écores (1852-1905)
Quand l'infortuné crapaud s'est fourré dans sa pauvre petite caboche la règle et ses exceptions, le professeur passe aux exemples, et c'est là qu'il apparaît dans toute sa beauté.Alphonse Allais (1854-1905)
Ce malheureux coléoptère avait probablement fourré son nez dans des choses privées, car les fourmis paraissaient fort en colère.Charles Des Écores (1852-1905)
Mais ces différences n'existent qu'à l'extérieur ; à l'intérieur, comme noyau du personnage, le même être est fourré chez tous, savoir un pauvre comédien avec ses misères et ses soucis.Arthur Schopenhauer (1788-1860), traduction Jean Alexandre Cantacuzène (1829-1897)
Il pouvait y avoir du danger, car je suis sûre d'avoir entendu marcher avec précaution dans le fourré, comme si on voulait se cacher.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Ils se jetèrent tous deux à plat ventre, rampèrent à travers un trou de la haie et se blottirent derrière un épais fourré.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Je m'aperçois que mon nom a été fourré dans la discussion, mais je n'ai pas le tems d'établir ce que je sais là-dessus.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Les chasseurs descendirent tous de cheval et se mirent à fouiller le fourré dans tous les sens.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Se jetant alors de côté, il fit une centaine de pas, et se blottit sous un fourré, le nez en terre, comme un lièvre.Amédée Achard (1814-1875)
Presque aussitôt, deux ou trois chacals bondirent hors du fourré, traversèrent la clairière et disparurent au plus épais du bois.Jules Verne (1828-1905)
Cependant, parmi les arbres de ce fourré, un baobab énorme pouvait offrir un refuge si l'on parvenait à se hisser jusqu'à ses premières branches.Jules Verne (1828-1905)
D'un côté le grand fleuve, aux eaux mugissantes ; de l'autre un épais fourré d'osiers, de saules, de roseaux ; entre les deux, un étroit sentier, matelassé de sable fin.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Pour économiser les notes, il n'a fourré dans sa boîte ni les ut ni les sol dièzes !...Jules Verne (1828-1905)
Même que ça ne sentait pas la rose quand il se lâchait et on l'avait fourré tout de suite à l'écurie où il passerait en paix sa nuit de digestion.Louis Pergaud (1882-1915)
Quand j'aurai fourré dans ma cervelle le nom et la figure de deux ou trois mille espèces imperceptibles, je serai bien avancée, n'est-ce pas ?George Sand (1804-1876)
Les francs-tireurs avaient eu l'audace de revenir par le fourré jusqu'à la lisière du bois.Émile Blémont (1839-1927)
Nous nous précipitons à la suite de notre chef en bas de la colline, à travers les rochers et les arbres, nous courons au fourré, où nos animaux sont attachés.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
En traversant le petit bois de goyaviers, nous fûmes subitement effrayés par les hurlements de nos chiens, que nous vîmes se jeter dans un fourré et en sortir aussitôt.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Un éclat de rire cassé partit du fourré voisin et le fit tressaillir de la tête aux pieds.Paul Féval (1816-1887)
Afficher toutRéduire
So British... ou pas ! Spoil Spoil

Emblématique de la culture populaire contemporaine (séries, littérature…), ce terme issu du verbe anglais to spoil « gâcher » s’est imposé en français pour désigner le « dévoilement » d’un élément clé d’une intrigue, gâchant l’effet de surprise.

Dr Orodru 07/04/2021