taillis

 

définitions

taillis ​​​ nom masculin

Partie d'un bois ou d'une forêt où il n'y a que des arbres de faible dimension ; ces arbres. Des taillis et des futaies.
 

synonymes

taillis nom masculin

buissons, bois, cépée, fourrés, gaulis, maquis, taille, breuil (région.)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'ombre restait si claire, qu'elle ne leur soufflait pas les langueurs des taillis profonds, les sollicitations des trous perdus, des alcôves vertes.Émile Zola (1840-1902)
De la disposition des lieux, il résultait ceci : c'est qu'il ne pourrait s'échapper par l'arrière-plan du taillis, fermé par un arc de mélèzes dont la grande route traçait la corde.Jules Verne (1828-1905)
Une fois là, nos deux individus se tapirent de leur mieux dans le taillis et ne bougèrent plus.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
C'était une nuit de novembre noire et froide ; on entendait gémir le vent dans le taillis, et l'eau déchaînée, qui roulait en bouillonnant au pied de la colline.Paul Féval (1816-1887)
J'enfonçai les éperons dans le ventre de mon cheval, qui m'emporta au travers des taillis...Paul Féval (1816-1887)
L'endroit où l'on avait retrouvé le chasseur, contre un taillis, donnait une indication en ce sens.Daniel Lesueur (1854-1921)
Quelquefois, je courais devant dans les taillis, pour écarter une branche qui pendait sur le chemin.Eugène Le Roy (1836-1907)
Les branches du taillis auprès duquel étaient réunis nos personnages s'écartèrent alors brusquement, et deux hommes parurent.Gustave Aimard (1818-1883)
On y voit une longue allée d'arbres, un taillis, des pelouses, des bosquets, des bordures de fleurs, des corbeilles de fleurs.Charles-Louis Philippe (1874-1909)
Si je chassais au vieux taillis, je voudrais, au bout de cinq minutes, en avoir fait lever dix.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ce n'est pas ma faute s'ils poussent mal et, au lieu de faire une forêt, ne font qu'un taillis.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Une petite porte de fer s'ouvrit, et ils s'avancèrent à travers un taillis flanqué de chaque côté de grands arbres, puis des bosquets d'orangers et de jasmins.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Les cinq autres se levèrent effarés ; mais quelques balles sifflèrent de nouveau dans le taillis et les survivants se recouchèrent sans jeter une plainte.Joseph Marmette (1844-1895)
Des bruit confus montaient de la vallée, animant la solitude des taillis profonds, qui moutonnaient comme une mer sombre au bas de la terrasse.Georges Ohnet (1848-1918)
A travers les branches dépouillées de feuilles, l'œil s'étendait au loin sous bois et se perdait dans la confusion grise des taillis.Hector Malot (1830-1907)
Et elle revoyait les pelouses trempées par l'air du soir, les taillis assombris, les allées désertes.Émile Zola (1840-1902)
En ce moment il se fit, non loin de l'endroit où les deux peaux-rouges étaient arrêtés, un grand bruit de branches cassées et froissées dans le taillis.Gustave Aimard (1818-1883)
En ce moment, deux petites lueurs rondes, pareilles à deux charbons ardents, qui se mouvaient dans l'épaisseur du taillis, appelèrent son attention.Victor Hugo (1802-1885)
Enfin, au loin dans le bleu du ciel, il voit des corbeaux monter et descendre, au-dessus du même taillis.Pierre Duchaussois (1878-1940)
Il croyait toujours la voir glisser dans les taillis ; mais il ne trouvait, en accourant, que les grandes ombres des peupliers agités par les souffles du ciel.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TAILLIS » s. m.

Jeune & menu bois qui repousse. Quand on a abattu une haute fustaye, elle revient en taillis. Le bois taillis est celuy qu'on met en coupes reglées de 9. ans en 9. ans, ou en plus long terme. Les bois taillis appartiennent à l'usufruitier. En ce sens les Chasseurs disent souvent tailles.
 
On dit proverbialement, Gagner le taillis, pour dire, Se mettre en lieu de seureté, se cacher dans un bois espais.
Le dessous des mots Les surnoms donnés aux villes Les surnoms donnés aux villes

« Monaco-PSG : Paris s’impose rarement sur le Rocher » (Le Parisien, 15 janvier 2020).

La périphrase, figure de style qui remplace un mot précis par une expression, permet d’éviter les répétitions, souci stylistique bien français. Les grandes villes du monde, les pays possèdent des surnoms conventionnels. Ces formules figées, fréquemment employées par les journalistes pour désigner les lieux, restent parfois obscures quant à leur motivation.

Marie-Hélène Drivaud 10/06/2020