Email catcher

cabrer

définitions

cabrer ​​​ verbe

Se cabrer verbe pronominal
(animaux) Se dresser sur les pattes de derrière. —  au participe passé Un cheval cabré.
au figuré (personnes) Se révolter. ➙ se braquer, se buter.
verbe transitif
Faire se dresser (un animal). Cabrer son cheval.
Cabrer un avion, en redresser l'avant.
au figuré Inciter à s'opposer à (qqn). On l'a cabré contre son professeur

conjugaison

actif

indicatif

présent

je cabre

tu cabres

il cabre / elle cabre

nous cabrons

vous cabrez

ils cabrent / elles cabrent

imparfait

je cabrais

tu cabrais

il cabrait / elle cabrait

nous cabrions

vous cabriez

ils cabraient / elles cabraient

passé simple

je cabrai

tu cabras

il cabra / elle cabra

nous cabrâmes

vous cabrâtes

ils cabrèrent / elles cabrèrent

futur simple

je cabrerai

tu cabreras

il cabrera / elle cabrera

nous cabrerons

vous cabrerez

ils cabreront / elles cabreront

synonymes

cabrer verbe transitif

braquer, buter

se cabrer verbe pronominal

se braquer, se buter, se révolter, se rebiffer (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cela étant, je ne me cabrerai pas sur des questions de procédure mais je pense que nous devrions passer à l'élection des questeurs.Europarl
Avec des concurrents qui filent, se cabrent et manœuvrent aux mêmes vitesses.Ouest-France, 11/12/2015
Le moteur vrombit, l'embarcation se cabre et fonce à toute allure vers sa destination.Ouest-France, Stéphanie HANCQ, 17/07/2018
Tristes rosses aux flancs haletants, n'avez-vous jamais songé à vous cabrer sous le fouet brutal du cocher exaspéré par l'appât d'un pourboire ?Émile Gaboriau (1832-1873)
De profonds tressaillements la secouaient, elle se cabrait, ne continuait sa marche que sous la main volontaire du mécanicien.Émile Zola (1840-1902)
Derrière les fumigènes, le cheval se cabre et crache des confettis.Ouest-France, 28/10/2019
Et, parmi tout ce désordre enragé, les bêtes, effrayées, de braire, de hennir, de se cabrer.Ferdinand Fabre (1827-1898)
Certains, peu nombreux, réussissaient à passer dessous alors que d'autres, au dernier moment, cabraient l'avion et le survolaient.Europarl
Il s'interrompit : si vif était le souvenir qui traversait son esprit, qu'il tira sur les rênes à faire cabrer son cheval.Émile Gaboriau (1832-1873)
Les chevaux, épuisés, épouvantés, s'arrêtaient à chaque instant, se cabraient, reculaient, et le postillon ne parvenait que bien difficilement à les maintenir.Jules Verne (1828-1905)
De la quête (un angle formé par le mât vers l'arrière, pour reculer le centre de gravité et faire cabrer la coque).Ouest-France, Gérard LEBAILLY, 08/09/2016
Mais le tonnerre de l'explosion bouleversait le quartier, les chevaux se cabraient, des gens galopaient au hasard, pris de démence.Émile Zola (1840-1902)
Le bateau se cabre un peu, on sent qu'il travaille.Ouest-France, Anne Kiesel, 07/11/2017
Le vol se poursuit, de plus en plus lentement, pour finalement atteindre les 105 km/h, l'avion se cabre, l'angle d'incidence augmente.Ouest-France, Romane LHÉRIAU, 16/08/2021
Un beau cadeau pour la marque au cheval cabré qui va souffler cette année ses 70 bougies.Ouest-France, Guillaume BOUNIOL, 07/03/2017
Le duo présentera différents pas : le cabré, le coucher, la jambette et la révérence, le tout présenté dans une chorégraphie sur un fond musical.Ouest-France, 17/07/2020
Or, une telle rupture ne pourrait que cabrer encore davantage le pouvoir central.Ouest-France, Laurent Marchand, 05/10/2017
Le bateau accélère et cabre sur les vagues, traversant à haute vitesse la noirceur de la nuit.Ouest-France, 24/06/2021
Le suspect aurait fait se cabrer les deux molosses sur leurs pattes arrière.Ouest-France, 27/11/2020
Quand on les approche, il n'est pas rare qu'elles se cabrent avec leurs pinces en avant, prêtes pour la bagarre.Ouest-France, Ludivine DOMEON, 12/08/2020
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CABRER » v. n.

Terme de Manege, qui se dit des chevaux qui se levent & dressent sur les pieds de derriere en état de se renverser, quand on leur tire trop la bride, ou quand ils sont vicieux ou fougueux.
 
CABRER, se dit figurément des hommes qui s'offencent ou se mettent en colere de quelque chose qu'on leur dit dont ils se tiennent choqués. C'est un fantasque qui se cabre aisément & sans sujet. Ce mot vient de chevre, parce qu'elle a coustume de se dresser & de sauter.
Vidéos Parler comme jamais, le livre Parler comme jamais, le livre

Découvrez dans cette vidéo à plusieurs voix le livre Parler comme jamais, par Laélia Véron et Maria Candea !

Laélia Véron et Maria Candea 28/10/2021