Email catcher

cantonner

définitions

cantonner ​​​ verbe

Établir, faire séjourner (des troupes) en un lieu. —  intransitif S'installer, séjourner.
Établir (qqn) d'autorité dans un lieu, dans un état.

se cantonner ​​​ verbe pronominal

Limiter ses activités. Se cantonner dans ses études. ➙ se borner. Se cantonner à une seule activité.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je cantonne

tu cantonnes

il cantonne / elle cantonne

nous cantonnons

vous cantonnez

ils cantonnent / elles cantonnent

imparfait

je cantonnais

tu cantonnais

il cantonnait / elle cantonnait

nous cantonnions

vous cantonniez

ils cantonnaient / elles cantonnaient

passé simple

je cantonnai

tu cantonnas

il cantonna / elle cantonna

nous cantonnâmes

vous cantonnâtes

ils cantonnèrent / elles cantonnèrent

futur simple

je cantonnerai

tu cantonneras

il cantonnera / elle cantonnera

nous cantonnerons

vous cantonnerez

ils cantonneront / elles cantonneront

synonymes

cantonner verbe transitif

reléguer, confiner

[vieilli] camper, bivouaquer, prendre ses quartiers

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sur l'est, le risque orageux se cantonnera principalement sur le relief.Ouest-France, 08/06/2018
Elle a une garde de police ; le reste bivouaque ou cantonne.Félix Chapuis (1853-?)
Je voudrais donc me cantonner à quelques observations majeures.Europarl
Les concernant, le règlement du conflit ne s'est pas cantonné à des noms d'oiseaux.Ouest-France, Benoît LASCOUX, 04/04/2018
Le développement durable ne peut se cantonner aux frontières européennes.Europarl
Vous auriez tort de vous cantonner dans une occupation unique.Georges Darien (1862-1921)
Le polyvalent défenseur rennais est cantonné à un rôle de doublure.Ouest-France, Aymeric VIGIER, Florent BIBILONI, Laurent FRÉTIGNÉ, 26/05/2021
La langue moderne cantonne le mot dans son sens moral et figuré.Ouest-France, Martial MENARD, 03/05/2015
Ils sont cantonnés par familles et par quartiers ; et si quelqu'un d'entre eux sort de ses limites, il s'ensuit des combats qui importunent les passants.Volney (1757-1820)
Il refusait de se cantonner à nouveau dans un coin de siècle.Léon Bloy (1846-1917)
Cantonné à la troisième option au poste de latéral gauche.Ouest-France, 27/05/2021
Et on voit mal comment on pourrait la cantonner à certaines parties de la ville, voire à certaines rues.Ouest-France, Olivier BERREZAI, Laure BESNIER, 21/05/2021
Il est très-remarquable, ce gazon cantonné ici uniquement sur la colline qui sert de jardin naturel à la bastide.George Sand (1804-1876)
Et si le travail se trouvait cantonné à sa froide dimension économique, s'allégeant de sa mission sociale ?Ouest-France, Alexis GARDON, 01/10/2020
Les entreprises ferroviaires seront ainsi cantonnées à un rôle de prestataire de services.Europarl
Mais les aficionados du cash ne se cantonnent pas aux zones rurales.Ouest-France, 26/08/2019
À moins qu'ils ne soient placés sous l'éteignoir tout de suite, pour les cantonner au rôle de variant de troisième ordre.Ouest-France, Maxime MAINGUET, 20/04/2021
Elles sont plus ou moins serrées selon l'effectif à cantonner.Félix Chapuis (1853-?)
Et le cantonner aux seuls grands axes reviendrait à l'engluer dans les bouchons aux heures de pointe.Ouest-France, Loïc BEAUVERGER, 05/11/2019
La dimension du genre ne peut rester cantonnée à quelques domaines seulement de cette stratégie.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CANTONNER » v. n.

qui ne se dit gueres qu'avec le pronom personnel. Se retrancher, se fortifier dans quelque canton, dans un lieu serré & de deffense. Pendant les guerres civiles tous les Seigneurs se cantonnoient dans leurs Provinces, dans leurs Gouvernements. Cantonner un Escu de son veritable blason. En ce sens il est actif.
 
CANTONNÉ. ÉE. part. & adj.
 
CANTONNÉ, en termes de Blason, se dit lors que dans les quatre cantons ou vuides qui sont autour d'une croix ou d'un sautoir, il y a quelques pieces qui remplissent ces espaces. On le dit aussi, lors qu'auprés d'une piece ou figure principale de l'Escu, il y a d'autres figures dans les quatre cantons qui l'accompagnent. Le Jay porte d'azur à une aigle d'or, cantonnée au premier canton d'un Soleil, & aux trois autres de trois aigles de même.
Drôles d'expressions Chaud devant Chaud devant

Dans la restauration, celui qui court entre la cuisine et la salle en portant des plats brûlants signale sa présence par un sonore « chaud devant ! »,...

Marcelle Ratafia et Yves Camdeborde 22/10/2021