borner

 

définitions

borner ​​​ verbe

verbe transitif
Délimiter. Les montagnes qui bornent l'horizon.
au figuré Mettre des bornes à ; renfermer, resserrer dans des limites précises. ➙ limiter, réduire. Savoir borner ses désirs.
verbe intransitif Télécommunications Activer une antenne relais de téléphonie mobile. Son téléphone a borné dans le secteur.

se borner (à) verbe pronominal

S'en tenir à. ➙ se contenter de. —  (choses) Se limiter à. L'examen s'est borné à deux questions.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je borne

tu bornes

il borne / elle borne

nous bornons

vous bornez

ils bornent / elles bornent

imparfait

je bornais

tu bornais

il bornait / elle bornait

nous bornions

vous borniez

ils bornaient / elles bornaient

passé simple

je bornai

tu bornas

il borna / elle borna

nous bornâmes

vous bornâtes

ils bornèrent / elles bornèrent

futur simple

je bornerai

tu borneras

il bornera / elle bornera

nous bornerons

vous bornerez

ils borneront / elles borneront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais pour atteindre cet objectif, il ne faut pas se borner à ces mesures draconiennes de limitation des jours de pêche.Europarl
Rien, dans sa physionomie, n'indiquait l'intelligence ; tout, au contraire, annonçait un esprit lourd, comme la carapace qui l'enveloppait et dont les fonctions devaient se borner à des actes corporels.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Elles voudront bien comprendre que nous devons nous borner à un récit de ces déplorables événements.François Guizot (1787-1874)
La mission des chambres semblait devoir se borner à passer des lois pour augmenter les subsides et les pouvoirs de l'exécutif rempli d'appréhensions vraies ou simulées.François-Xavier Garneau (1809-1866)
Nous aurions dû nous borner tout au plus à une résolution courte mais dense en ce qui concerne les rapports relatifs aux pays.Europarl
Il était, pour moi, évident que si déjà il n'eût arrêté secrètement son divorce, il m'eût sacrifié, au lieu de se borner à un simple désaveu de ma démarche.Joseph Fouché (1759-1820)
Leur rôle devait se borner à laisser les accusations se produire, avec preuves à l'appui, s'il en existait toutefois.Jules Verne (1828-1905)
Nous devons évidemment faire preuve de diligence dès le moment où nous ne devons pas nous borner à délimiter de grands projets.Europarl
Un espace juridique européen doit reposer sur le principe de la reconnaissance mutuelle, c'est pourquoi il ne suffit pas de se borner à harmoniser les ordres juridiques.Europarl
Pendant une grande heure, je dus me borner à observer ; mon drogman, à qui je manifestais mon impatience, me faisait des gestes suppliants pour m'engager à attendre.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Une erreur écartée équivaut à une vérité acquise ; cependant, s'il devait se borner là, le résultat de mes expériences serait de mince valeur.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Jules raconte à votre père les détails de l'hivernement et je vais me borner à vous parler du sujet qui m'occupe le plus : de notre amour.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Or, elle s'est mariée en 1900 : depuis, elle a cessé toute médication, pour se borner à prendre de la viande crue et beaucoup de repos.Charles Burlureaux (1851-1927)
Force lui fut d'attendre, d'écouter en silence, de se borner à déposer dans les urnes de fer-blanc tantôt un bulletin bleu, tantôt un bulletin blanc.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
A peine est-il besoin de dire qu'avec de tels documents, pour ne donner que de l'incontestable, il faudrait se borner aux lignes générales.Ernest Renan (1823-1892)
Chacun a dû se soumettre au rationnement en ce qui concerne l'alimentation et se borner au strict nécessaire, – les plus fortunés comme ceux qui le sont moins.Jules Verne (1828-1905)
Il ne faut pas se borner à l'amour étroit de la patrie, il faut être attaché à l'humanité tout entière dans laquelle nous sommes tous compris.Ossip Lourié (1868-1955)
Il est indigne de la part du commissaire de se borner à nous présenter la liste des amendements qu'il pourra ou non retenir.Europarl
Celle-ci, voyant l'accueil peu gracieux que l'enfant recevait à l'office, résolut de borner à sa propre chambre la sphère de ses opérations.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Dans le cadre de ces procédures, il ne faut se borner à introduire des ordinateurs dans les écoles, mais promouvoir la participation d'associations de parents, de psychologues et d'enseignants.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BORNER » v. act.

Terminer un champ, une Province. Cette riviere, ce grand chemin, ce fossé bornent cette prairie de trois costez. la Mer & les Pyrenées bornent l'Espagne.
 
BORNER, signifie aussi, Planter des bornes. Les Juges ont ordonné un transport sur cet heritage contentieux, pour le faire mesurer & borner par un Arpenteur.
 
BORNER, signifie encore, Finir, achever. Hercule borna ses travaux & sa navigation au Destroit de Gibraltar où il posa ses colomnes. St. Louïs borna sa vie dans une sainte expedition.
 
BORNER, se dit aussi figurément des choses spirituelles & morales. Il faut borner ses pretentions, sa fortune, son ambition, son discours. la bonté, la puissance, la grandeur de Dieu ne sont point bornées ni limitées.
Les mots croisés du Robert Vins et vendanges Vins et vendanges

Jouez avec les mots du vin, et savourez cette grille de saison !

27/09/2020