Email catcher

borner se borner (à)

Définition

Définition de borner ​​​ verbe

verbe transitif
Délimiter. Les montagnes qui bornent l'horizon.
au figuré Mettre des bornes à ; renfermer, resserrer dans des limites précises. ➙ limiter, réduire. Savoir borner ses désirs.
verbe intransitif Télécommunications Activer une antenne relais de téléphonie mobile. Son téléphone a borné dans le secteur.

Définition de borner (se) verbe pronominal

S'en tenir à. ➙ se contenter de. (choses) Se limiter à. L'examen s'est borné à deux questions.

Conjugaison

Conjugaison du verbe borner

actif

indicatif
présent

je borne

tu bornes

il borne / elle borne

nous bornons

vous bornez

ils bornent / elles bornent

imparfait

je bornais

tu bornais

il bornait / elle bornait

nous bornions

vous borniez

ils bornaient / elles bornaient

passé simple

je bornai

tu bornas

il borna / elle borna

nous bornâmes

vous bornâtes

ils bornèrent / elles bornèrent

futur simple

je bornerai

tu borneras

il bornera / elle bornera

nous bornerons

vous bornerez

ils borneront / elles borneront

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot borner

Deux exemples issus de la littérature, disons deux illustrations littéraires, borneront les considérations théoriques qui s'avèrent incontournables pour définir ce dont il s'agit.Essaim - REVUE DE PSYCHANALYSE, 2007, Nicolas Guérin (Cairn.info)
Je ne vais pas ici entrer dans les détails des différents domaines nécessitant une réglementation commune et me bornerai à formuler quelques remarques fondamentales.Europarl
Je me bornerai à quelques remarques de nature générale.Europarl
Nous devons évidemment faire preuve de diligence dès le moment où nous ne devons pas nous borner à délimiter de grands projets.Europarl
Toute une série de points doivent être insérés dans un cadre de ce type et je me bornerai à en citer six.Europarl
Mais pour atteindre cet objectif, il ne faut pas se borner à ces mesures draconiennes de limitation des jours de pêche.Europarl
Nous aurions dû nous borner tout au plus à une résolution courte mais dense en ce qui concerne les rapports relatifs aux pays.Europarl
Je me bornerai donc à traiter le problème des viandes et, en particulier, celui de la subvention aux taureaux de corrida.Europarl
Nous ne pouvons pas nous borner simplement à leur expliquer leurs droits.Europarl
Nous nous bornerons à indiquer notre idée en quelques mots.Claude Bernard (1813-1878)
Je me bornerai donc à rendre compte des effets.Antoine Lavoisier (1743-1794)
Pourquoi avoir choisi de borner cet ouvrage dans le temps ?Ouest-France, Anaëlle BERRE, 09/04/2021
Je me bornerai donc à formuler quelques éclaircissements.Europarl
Je me bornerai donc à insister sur certains points qui me paraissent particulièrement importants dans le contexte, ô combien mouvementé, de ce printemps 2003.Europarl
À partir de maintenant, je me bornerai à répondre aux questions très précises qui ont été posées.Europarl
Si jamais je retournais à cette fête, je me bornerais à parcourir à pied les jardins.Astolphe de Custine (1790-1857)
Il dut donc se borner à prêter l'oreille.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BORNER v. act.

Terminer un champ, une Province. Cette riviere, ce grand chemin, ce fossé bornent cette prairie de trois costez. la Mer & les Pyrenées bornent l'Espagne.
 
BORNER, signifie aussi, Planter des bornes. Les Juges ont ordonné un transport sur cet heritage contentieux, pour le faire mesurer & borner par un Arpenteur.
 
BORNER, signifie encore, Finir, achever. Hercule borna ses travaux & sa navigation au Destroit de Gibraltar où il posa ses colomnes. St. Louïs borna sa vie dans une sainte expedition.
 
BORNER, se dit aussi figurément des choses spirituelles & morales. Il faut borner ses pretentions, sa fortune, son ambition, son discours. la bonté, la puissance, la grandeur de Dieu ne sont point bornées ni limitées.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.