cénobite

 

définitions

cénobite ​​​ nom masculin

didactique Moine qui vivait en communauté (opposé à anachorète). ➙ ermite.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce cénobite est un personnage très-heureux qui s'est établi dans un coin de la basse-cour.Denis Diderot (1713-1784)
Un peu de fromage enjolivait ce menu frugal, digne d'un cénobite.Henry Gréville (1842-1902)
Chaque cénobite du couvent avait ainsi son parterre clos de murs, dont il finissait par connaître et aimer jusqu'au plus simple brin d'herbe.Paul de Musset (1804-1880)
Sténio se jeta sur la natte du cénobite, et s'endormit vaincu par la fatigue.George Sand (1804-1876)
Quand la romance fut terminée, le cénobite avec emphase déclara qu'elle était bonne et bien exécutée.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Le brillant succès de votre livre doit vous faire oublier ma légère censure ; parmi tant de suffrages, à quoi vous servirait celui d'une cénobite ignorée ?Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
J'avais vécu dans le luxe ; je voulus me rendre absolument insensible, par l'habitude, aux rigueurs matérielles d'une vie de cénobite.George Sand (1804-1876)
Lettres anonymes, inventées par le diable, qui en fit présent au premier cénobite, voleront de tous côtés.Honoré-Gabriel de Riqueti de Mirabeau (1749-1791)
Il se cloîtra dans son presbytère, où l'on sut qu'il menait la vie frugale et recueillie d'un cénobite.Octave Feuillet (1821-1890)
Vous ne sauriez croire quelle sage existence de cénobite je mène !Émile Zola (1840-1902)
Cette sérénité de caractère, cette vie de cénobite, discrète et régulière, bien loin d'éteindre les ardeurs et l'énergie de son âme, les conservaient et les entretenaient au contraire.Gabriel Monod (1844-1912)
Toujours confiné dans les pensées directement relatives aux beaux-arts, il mena trop la vie retirée d'un cénobite.Stendhal (1783-1842)
Ce lit, d'une grossière et lourde volupté, lui apparaissait, dans cette salle morne, comme un péché, seul, dans la vie d'un cénobite.Remy de Gourmont (1858-1915)
Alors, pieux cénobite, dites le chapelet à mon intention et répandez de l'eau bénite autour de vous.George Sand (1804-1876)
Il s'était même promis de vivre désormais en cénobite, à moins de quelque tentation qui dépassât la mesure commune.Octave Feuillet (1821-1890)
La solitude ne triomphe pas de l'amour : le berger fait retentir les vallées de ses cris de douleur, et le cénobite inonde sa retraite de ses larmes.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CENOBITE » s. m.

Religieux qui vit dans un Couvent ou en commun sous une certaine Regle. Cassian remarque que le Couvent differe du Monastere, en ce que le Monastere se peut dire de l'habitation d'un seul Religieux ; au lieu que le Couvent ne se dit que de plusieurs Religieux habitants ensemble, comme le porte la signification du mot Grec koinobitis, de koinos, communis, & bios, vita.
Déjouez les pièges ! « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ? « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ?

Un doute sur l'accord du participe passé des verbes impersonnels ? Suivez le guide !

12/03/2020