césure

 

définitions

césure ​​​ nom féminin

Repos à l'intérieur d'un vers après une syllabe accentuée. ➙ coupe.
Année de césure, pendant laquelle un étudiant suspend ses études.
 

synonymes

césure nom féminin

[Poésie] coupe

coupure, différence, hiatus

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Imaginez un classique du temps, auquel un romantique aurait soumis des vers à césure brisée.Émile Zola (1840-1902)
Quant à la césure, elle a été fort maltraitée par ladite école romantique.Émile Zola (1840-1902)
Tout ce qui a été dit à ce propos peut se résumer en un mot : la césure.Europarl
Plus personne d'ailleurs ne parle de cette césure et l'industrie ne la demande pas.Europarl
Le vers à césure rimante qui clôt l'inscription renferme une faute de quantité, massa, qui m'a étonné, car le moyen âge savait faire des vers latins.Victor Hugo (1802-1885)
Telles sont mes opinions sur le rejet et la césure.Émile Zola (1840-1902)
L'amusement oiseux de la césure et de la rime nous aurait dégoûté des études élémentaires et sérieuses auxquelles on appliquait nos mémoires et notre intelligence.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Or le vers brisé devait conduire au vers à césure mobile et multiple : c'était nécessaire.Anatole France (1844-1924)
Je prétendais trouver un terme moyen, rimer de la prose et conserver une sorte de rhythme, sans me soucier de la rime et de la césure.George Sand (1804-1876)
Sa césure mal placée se fait trop sentir dans le débit, et gêne l'illusion.Théophile Gautier (1811-1872)
Le mot piqûre ne me paraît pas une expression plus heureuse que le renforcement et la césure ; j'aurais mieux aimé pincement.Volney (1757-1820)
Je ne pense pas qu'il y ait là une césure à faire, en tout cas pas pour ma part et pas non plus pour la communauté scientifique.Europarl
Il faut beaucoup d'oreille pour comprendre l'harmonie des vers à enjambement ou à césure déplacée.Théophile Gautier (1811-1872)
Dans cet ouvrage, l'auteur demande la suppression de la rime dans les vers, la conservation de la césure et l'ancien nombre de syllabes.Albert Du Casse (1813-1893)
Ils se sont débarrassés de la fausse césure que les romantiques, dans le vers brisé, et les parnassiens gardaient encore.Anatole France (1844-1924)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CESURE » s. f.

Terme poëtique. C'est en François un repos qu'on doit trouver au milieu des grands vers. Dans les vers Alexandrins de 12. à 13. syllabes la cesure doit être aprés la sixiéme ; dans ceux de 10. à 11. aprés la quatriéme syllabe. En Latin la cesure est une syllabe qui reste aprés le second ou le troisiéme pied. Les vers sans cesure en François sont tout à fait vicieux. En Latin ils ont une cadence desagreable. Ce mot vient du Latin caesura, du verbe caedo.
Le dessous des mots La ribouldingue du samedi soir La ribouldingue du samedi soir

En ces temps moroses où les réjouissances nous sont chichement comptées, laissons-nous aller à recenser les multiples mots désignant le fait de s’amuser sans retenue.

Marie-Hélène Drivaud 12/02/2021