Email catcher
Typographie | Coupure de mots, césure | Comment couper un mot en fin de ligne ?

Comment couper un mot en fin de ligne ?

La coupure de mots, parfois appelée « césure », consiste à couper en fin de ligne par un un mot qui n'entre pas dans la justification, c'est-à-dire la longueur de la ligne. Cette coupure obéit à des règles bien précises en français.
La division des mots est généralement syllabique, c'est-à-dire qu'elle a lieu à la frontière de deux  :
déra-page
compa-gnon
Les consonnes doubles appartiennent chacune à deux syllabes différentes. La coupure se fait donc toujours entre les deux consonnes :
capil-laire
admis-sible
La division peut toutefois être étymologique, c'est-à-dire avoir lieu entre deux éléments entrant dans la composition d'un mot (après un par exemple) :
cis-alpin
trans-atlantique
Le tiret se place toujours en fin de ligne, et jamais en début de ligne.
Le tiret employé pour la coupure des mots est plus court que celui que l'on emploie pour introduire une énumération ou un changement d'interlocuteur, ou encore pour isoler un groupe de mots dans une phrase. C'est pourquoi on parle de « tiret court ». Sa longueur est égale à celle du trait d'union.
Attention, certaines coupures de mots sont interdites ou déconseillées.

Dans quels cas ne doit-on pas couper un mot ?

On s'abstient de toute coupure dans les cas suivants (le symbole tilde indique ici la coupure interdite) :
  • entre deux voyelles :
    cavali~ère
    olé~ique
  • avant ou après x et y précédés et suivis d'une voyelle :
    tu~y~auter
    to~x~ine
  • après une apostrophe :
    presqu'~île
    aujourd'~hui
  • après la première lettre suivant l'apostrophe :
    l'é~tendard
  • après le  :
    appellera-t-~elle
    donnes-~en
  • entre les lettres d'un  :
    R~A~T~P
  • après une seule lettre :
    a~larme
    é~charpe
  • avant une syllabe finale de moins de trois lettres :
    coutu~re
    domi~no

Dans quels cas est-il déconseillé de couper un mot ?

Dans la mesure du possible, on évite :
  • de séparer les mots composés ailleurs qu'au  :
    sous-ma~rin
  • de créer des divisions correspondant à des mots vulgaires :
    con~ciliabule
    cul~ture
  • de couper avant la syllabe finale que :
    automati~que
  • de couper des mots sur plus de deux lignes successives.
Plus les lignes sont longues, moins il est nécessaire de couper les mots. Au contraire, plus la ligne est courte, plus la tolérance est grande sur le nombre de divisions successives possibles et sur le nombre de lettres avant et après la division.
Grammaire
Classes grammaticales
Qu'est-ce qu'une classe grammaticale ?
Accords
Qu'est-ce que l'accord ?
Orthographe
Qu'est-ce que l'orthographe ?
Tréma
Cédille
Tilde
Ligature
Apostrophe
Toponymes
Lexique
Qu'est-ce que le lexique ?
Gallicismes
Typographie
Qu'est-ce que la typographie ?
Conventions typographiques par thèmes
académie : majuscule ou minuscule ? accord : majuscule ou minuscule ? Adresses, arrondissements : règles typographiques Allégorie et personnification : majuscule ou minuscule ? alliance : règles typographiques Armée : règles typographiques Astres : majuscule ou minuscule ? banque, crédit : majuscule ou minuscule ? bible, coran, torah : règles typographiques bibliothèque : majuscule ou minuscule ? Botanique, zoologie : majuscule ou minuscule ? bourse : majuscule ou minuscule ? Calendrier républicain : règles typographiques code : majuscule ou minuscule ? concile, conférence, congrès, entretien : majuscule ou minuscule ? constitution : majuscule ou minuscule ? Courant artistique : majuscule ou minuscule ? Religions, doctrines, courants : majuscule ou minuscule ? couronne : majuscule ou minuscule ? Dieux et divinités : majuscule ou minuscule ? église : majuscule ou minuscule ? Enseignes commerciales et maisons de commerce : règles typographiques Époques historiques : majuscule ou minuscule ? École, collège, institut et autres établissements d'enseignement : majuscule ou minuscule ? état : majuscule ou minuscule ? Événements historiques : majuscule ou minuscule ? Fêtes civiles et religieuses : majuscule ou minuscule ? Noms de fromages : majuscule ou minuscule ? guerre et bataille : majuscule ou minuscule ? loi, édit, ordonnance : majuscule ou minuscule ? Manifestations culturelles, commerciales : majuscule ou minuscule ? Manifestations sportives : majuscule ou minuscule ? Marques déposées : usage de la majuscule Médailles, distinctions, récompenses : majuscule ou minuscule ? Madame, mademoiselle, monsieur : majuscule ou minuscule ? Monuments et constructions : majuscule ou minuscule ? musée, muséum, galerie : majuscule ou minuscule ? Noms géographiques : règles typographiques Ordres civils, militaires, religieux : majuscule ou minuscule ? Organisme d'État et administration publique : majuscule ou minuscule ? Partis politiques et adhérents : majuscule ou minuscule ? Noms à particule : règles typographiques Périodes géologiques : majuscule ou minuscule ? Noms de peuples : règles typographiques Points cardinaux : majuscule ou minuscule ? Régime politique : majuscule ou minuscule ? saint : règles typographiques société, établissement, compagnie, association... : majuscule ou minuscule ? Styles artistiques : majuscule ou minuscule ? Surnoms historiques ou légendaires : majuscule ou minuscule ? Titres d'œuvres, de journaux, de magazines : règles typographiques Titres et fonctions : majuscule ou minuscule ? Noms de véhicules : règles typographiques Noms de vins : règles typographiques
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024