chanceler

 

définitions

chanceler ​​​ | ​​​ verbe intransitif

Vaciller sur sa base, pencher de côté et d'autre en menaçant de tomber. ➙ flageoler, tituber.
au figuré Être menacé de ruine, de chute. Le pouvoir chancelle. —  Hésiter. Sa mémoire chancelle.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je chancelle

tu chancelles

il chancelle / elle chancelle

nous chancelons

vous chancelez

ils chancellent / elles chancellent

imparfait

je chancelais

tu chancelais

il chancelait / elle chancelait

nous chancelions

vous chanceliez

ils chancelaient / elles chancelaient

passé simple

je chancelai

tu chancelas

il chancela / elle chancela

nous chancelâmes

vous chancelâtes

ils chancelèrent / elles chancelèrent

futur simple

je chancellerai

tu chancelleras

il chancellera / elle chancellera

nous chancellerons

vous chancellerez

ils chancelleront / elles chancelleront

 

synonymes

chanceler verbe intransitif

branler, flageoler, tituber, vaciller, chambranler (familier, Québec)

faiblir, fléchir, montrer des signes de faiblesse, vaciller

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ses larmes coulaient en abondance, il sentit chanceler son courage ; mais bientôt, rappelant toute son énergie, il se hâta de s'éloigner.Volney (1757-1820)
Déjà le pin commençait à chanceler et à menacer ruine ; les moines regardaient de loin et pâlissaient.Jules Michelet (1798-1874)
Mais il est à peine arrivé au milieu de la cour qu'on le voit chanceler, étendre les bras et tomber à la renverse.Alphonse Chabot (?-1921)
Elle est fort persuadée qu'on éclairera le sultan, et ne veut se prêter à rien qui puisse troubler son empire ou faire chanceler son intégrité.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
L'ours, commençant alors à chanceler, s'arrêta court et se prit à regarder derrière lui pour voir comment il s'en retournerait, ce qui effectivement nous fit rire de tout cœur.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Dès ses premiers pas sur la terre conquise, il crut la sentir tout entière trembler sous lui, et sa couronne chanceler sur sa tête.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Il hésita une seconde sur le seuil et si grande était son indécision qu'il faillit chanceler.Alain-Fournier (1886-1914)
Il alla chanceler contre le mur ; je fermai la porte en jurant, et lui ordonnai de dégainer.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Quand il voulut se relever, la douleur le fit chanceler de nouveau, et, malgré les efforts les plus héroïques, il lui fut impossible de marcher plus loin.Joseph Marmette (1844-1895)
Mais au même instant on le vit chanceler, et tomber en s'écriant, tandis qu'un coup de feu éclatait près de la grille.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Si je ne suis pas devenu fou hier, c'est que ma raison peut subir sans chanceler les plus effroyables épreuves...Émile Gaboriau (1832-1873)
En arrivant, il interrogeait l'espace du regard, quand tout à coup les gardes qui arrivaient le virent chanceler en poussant un cri de douleur.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Ils le virent se lever, chanceler sur ses grosses jambes en bas blancs, porter, de meuble en meuble, le poids de ses viscères flottant au sac avachi de son ventre.Paul Adam (1862-1920)
Le roi des forêts fit un bond terrible accompagné d'un rugissement de douleur ; puis il ne tarda pas à chanceler, et, tombant sur les genoux, il demeura bientôt sans mouvement.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
La zone euro semble chanceler sous la pression des vagues de fonds délaissant les obligations italiennes, grecques, espagnoles et françaises pour se réfugier dans les obligations allemandes.Europarl
Mais elle n'osa tourner la tête, et continua de marcher, ne pouvant courir, sentant ses jambes chanceler.Hector France (1837-1908)
Depuis quinze jours, je n'ai pas une seule minute, une seule seconde, laissé échapper le fil de ma pensée ; j'ai suivi sans hésiter, sans chanceler, ma route droite et inflexible.Jules Lermina (1839-1915)
Étant supposé qu'il eût soudainement appris de quelqu'un la réalité et qu'à force de preuves l'évidence eût fait chanceler sa foi, quel noir dégoût, quel poison, quelle horreur de vivre !Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Il n'est pas surprenant que beaucoup aient le vertige et croient voir chanceler la grandeur du passé.Romain Rolland (1866-1944)
Je voulus l'entraîner, mais au bout de quelques pas je la sentis chanceler ; elle était fort pâle ; ses yeux s'étaient fermés.Charles de Bernard (1804-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHANCELER » v. n.

Bransler, n'estre pas ferme & assûré. La marque d'un homme qui a trop beu, c'est qu'il chancele, qu'il marche en penchant le corps tantost d'un costé, & tantost de l'autre. Un convalescent chancele quand il est encore foible. Quelques-uns derivent ce mot de cancellare.
 
CHANCELER, se dit figurément de ceux qui sont incertains en leurs opinions, en leurs decisions. Il ne faut pas qu'un Auteur grave chancele dans ses opinions, il faut qu'il decide nettement. Il est encore irresolu s'il fera cette affaire, il chancele.
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020