chapeau

définitions

chapeau ​​​ nom masculin

Coiffure de forme souvent rigide. ➙ couvre-chef. Chapeaux d'homme (canotier, feutre, haut-de-forme, melon…). Mettre, enlever son chapeau. ➙ se couvrir, se découvrir. —  locution Donner un coup de chapeau, tirer son chapeau à qqn : au figuré lui rendre hommage. Chapeau bas ! elliptiquement et familier Chapeau ! ➙ bravo. —  familier Porter le chapeau : être considéré comme coupable d'une erreur, d'un délit.
Chapeaux de femme (bibi, feutre, toque…). Marchande de chapeaux (de femme). ➙ modiste.
Partie supérieure d'un champignon.
Partie supérieure ou latérale (qui protège). Chapeau de roue. ➙ enjoliveur. —  locution, familier Sur les chapeaux de roues, très vite.
Texte court qui surmonte et présente un article de journal (après le titre).
en apposition Retraite chapeau : pension supplémentaire versée à certains cadres dirigeants. Des retraites chapeaux.

synonymes

chapeau nom masculin

coiffe, couvre-chef (plaisant), bibi (familier), galure (familier), galurin (familier), bada (argot), bitos (argot), doulos (argot), bloum (argot, vieux), caloquet (argot, vieux)

[de feutre] feutre, bicoquet, borsalino

[de paille] canotier, panama

[autres] béret, bicorne, tricorne, melon, sombrero, stetson, toque

[anciennt, d'homme] bousingot, manille, tromblon

[anciennt, de femme] bavolet, cabriolet, calotte, capeline, capote, charlotte

chapeau haut de forme

gibus, ascot, bolivar, claque, haut-de-forme, huit-reflets, tube, tuyau de poêle (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle avait un chapeau noir tout garni de plumes, et un bel habit de voyage qui lui allait très-bien.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Trop heureux pour ne pas chercher à étendre ce bonheur sur tout ce qui l'entourait, il jeta une pièce d'or dans le chapeau de cet homme.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Il retient avec la main son chapeau sur la tête, et ses vêtements s'agitent autour de lui comme s'ils étaient soulevés par le vent.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Rien ne put l'arrêter, il s'enfuit sans son chapeau, et alla se coucher malade de frayeur.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Son chapeau se détacha, et, comme un noir torrent, ses cheveux ruisselèrent en vagues épaisses autour de son visage mélancolique.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Plusieurs sont, comme un vieux chapeau d'opéra, mises à la réforme, mariées, démariées, remariées (évolutions souvent exécutées de notre tems).George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
À cet aspect inattendu, il ôta précipitamment son chapeau et fit, tout honteux, son plus beau salut.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Elle va mettre la veste et le chapeau à son petit garçon et s'échapper avec lui pour que le méchant homme ne puisse pas le prendre.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Elle avait à peine remarqué un homme qui marchait le long du chemin avec un chapeau rabattu, mais orné d'un plumet militaire.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Il accompagna ces paroles d'une démonstration qui indiquait le genre d'enquête à pratiquer, autrement dit, il retourna la coiffe de son chapeau.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Voyons cependant ce qu'il dira de celle-ci ; car sa faveur est un véritable plumet sur le chapeau d'un auteur, et ses dédains ne lui font pas grand mal.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Je pris mon chapeau, je la saluai avec un certain embarras, et je pris congé.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Le visiteur sourit, frappa avec son chapeau sur son genou, et ses traits recouvrèrent leur sérénité.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Oui, mon garçon, je l'ai rencontré dans la rue, et à son nez, j'ai mis mon chapeau de travers.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Je me suis souvent demandé, par exemple, ce que ferait son chapeau, son précieux chapeau, si j'allais le jeter par la fenêtre.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
Ça et là, parmi ce peuple, nous aperçûmes le haut chapeau à larges bords et le manteau genevois qui étaient les insignes du clergé puritain.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Au moment où il arrêta son beau cheval noir à la porte de la ville, il ôta son chapeau montero à plumes devant la foule qui l'acclamait.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
En effet, ce chapeau exigeait de lui une attention constante et une vivacité d'œil et de main assez semblable à celle d'un joueur de cricket.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Il prenait donc son chapeau, lorsque la porte s'ouvrit lentement et sa femme entra, la figure rouge et les larmes aux yeux.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Sa redingote était couverte d'une profusion de galons, et son chapeau à cornes avait des dimensions énormes.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHAPEAU » subst. masc.

Habillement, ou couverture de teste dont se servent les hommes par toute l'Europe Occidentale. Il est fait de poil foulé ou feutre selon la figure de la teste, & il a de grands bords pour garentir le haut du corps de la pluye. Un chapeau de laine. un chapeau de castor, de vigogne. un chapeau des sept sortes. un chapeau de paille. la forme, les bords d'un chapeau. On a dit autrefois, un chapel orfroisié de bisette d'or & de grosses perles, c'est à dire, bordé de passemens & de perles. On a appellé aussi un heaume, chapel de fer à visiere. Ce mot vient de cape, & de capellum. Menage. D'autres le derivent de l'Allemand schappel, signifiant un chapeau de fleurs. Joannes de Janua dit que c'est parva capa, eò quòd capillos tegat, & est quasi capitis pellis.
 
On dit, Mettre la main au chapeau, donner un coup de chapeau, oster le chapeau à quelqu'un, estre devant luy chapeau bas, pour dire, Se découvrir, estre teste nuë devant luy pour le saluer, ou luy témoigner du respect.
 
CHAPEAU, signifie quelquefois un homme. Il y avoit plusieurs femmes à cette assemblée, mais il n'y avoit pas un chapeau.
 
On appelle aussi chapeau de fleurs, une couronne de fleurs qu'on met sur la teste des filles quand on les épouse. Dans la vieille Coustume de Normandie il est dit qu'un pere peut marier sa fille avec un chapeau de roses, c'est à dire, ne luy donner rien en mariage que le chapeau qu'on luy met sur la teste au temps de la celebration.
 
CHAPEAU, en termes de Blason, se dit d'une marque de Dignité Ecclesiastique, & principalement de celuy des Cardinaux, qu'on appelle absolument chapeau rouge. Il est plat, & fort estroit par le haut en sa testiere, mais fort large de bords. Il est garni de longs cordons de soye entrelacés qui pendent du dedans & aux costés avec cinq rangs de houppes, que les Italiens appellent fiocchi, qui croissent en nombre à mesure qu'ils descendent, & font jusques à 15. houppes, 1. 2. 3. 4. & 5. Ce chapeau leur fut donné par Innocent IV. l'an 1250. comme disent Volaterran & Polydore Virgile. D'autres disent que ce fut l'an 1246. au Concile de Lyon : mais on ne les a mis sur le timbre des Armoiries que depuis l'an 1300. auparavant les Cardinaux étoient representés avec des mitres. Les Patriarches & les Archevêques ont le chapeau verd avec quatre rangs de houppes qui font le nombre de dix, sçavoir 1. 2. 3. 4. ce qui est une invention de ce siecle. Les Evêques l'ont de même couleur avec trois rangs de houppes seulement. Les Abbés & les Protonotaires le portent noir avec deux rangs de houppes. Ces chapeaux se mettent par ornement au dessus de l'Escu, comme les mitres & les couronnes. Il y a des Escus qui portent aussi des chapeaux de divers émaux. Les Anciens ont pris le chapeau pour un symbole de liberté, comme on voit dans plusieurs medailles, avec cette Legende, Libertas Publica. L'usage du chapeau que mettent tous les Prelats sur leurs Armoiries vient d'Espagne, où on en voit dés l'an 1400. Tristan de St. Lazare Espagnol Archevéque de Sens est le premier qui l'a introduit en France.
 
CHAPEAU, en termes de Charpenterie, se dit d'une espece de petit fronton qui fait la couverture d'une lucarne sur un pan de bois. On le dit aussi de la plus haute piece de charpente qui assemble des poteaux corniers dans un clocher, ou un pan de bois, &c.
 
CHAPEAU, se dit aussi de la piece de bois qu'on met au dessus des estayes pour soûtenir des poutres & des solives.
 
On appelle encore chapeau, la piece de bois qui sert d'appuy tout au haut d'un escalier de charpente.
 
On dit proverbialement d'une personne à qui il est arrivé quelque sujet de honte, ou de qui on a fait quelque médisance, Voilà un beau chapeau que vous luy mettez sur la teste. On dit aussi, qu'elle a perdu la plus belle rose de son chapeau, pour dire, qu'elle a fait quelque perte considerable, sur tout en ce qui regarde l'appuy, la protection.
So British... ou pas ! Spoil Spoil

Emblématique de la culture populaire contemporaine (séries, littérature…), ce terme issu du verbe anglais to spoil « gâcher » s’est imposé en...

Dr Orodru 15/09/2021