couvrir

 

définitions

couvrir ​​​ verbe transitif

Revêtir d'une chose, d'une matière pour cacher, fermer, orner, protéger.
Garnir (un objet) en disposant quelque chose dessus. ➙ recouvrir. Couvrir un plat avec un couvercle. Couvrir un mur d'un enduit. —  (sujet : chose) Être disposé sur. Moquette qui couvre le sol.
Habiller chaudement. Couvrir un enfant. —  pronominal Couvre-toi, il fait froid !
Parsemer (qqch., qqn) d'une grande quantité de. Couvrir une tombe de fleurs. —  Couvrir qqn de, lui donner beaucoup de. On l'a couvert de cadeaux. ➙ combler. On l'a couvert d'injures. ➙ accabler. —  pronominal Il s'est couvert de ridicule. —  (choses) Être éparpillé, répandu sur. Les feuilles couvrent le sol. ➙ joncher. —  pronominal Le ciel, le temps se couvre (de nuages). ➙ couvert.
Cacher en mettant qqch. par-dessus, autour. Cela couvre un mystère. ➙ recéler. Couvrir la voix de qqn. ➙ dominer, étouffer.
au figuré, littéraire Recouvrir en compensant ; effacer ou réparer.
(animaux) Saillir. Mâle qui couvre la femelle.
Interposer (qqch.) comme défense, protection. ➙ protéger. Couvrir qqn de son corps.
Abriter (qqn) par son autorité, sa protection. Ce chef couvre toujours ses subordonnés. —  passif Être couvert par qqn. ➙ couvert (II).
Donner une garantie, la somme d'argent qu'il faut. ➙ garantir, approvisionner. Cette somme couvrira vos dépenses. —  Couvrir un emprunt, une souscription, souscrire la somme demandée.
Parcourir (une distance). Couvrir les cent kilomètres en deux heures.
Assurer l'information concernant un évènement. Les journalistes qui couvrent l'évènement.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je couvre

tu couvres

il couvre / elle couvre

nous couvrons

vous couvrez

ils couvrent / elles couvrent

imparfait

je couvrais

tu couvrais

il couvrait / elle couvrait

nous couvrions

vous couvriez

ils couvraient / elles couvraient

passé simple

je couvris

tu couvris

il couvrit / elle couvrit

nous couvrîmes

vous couvrîtes

ils couvrirent / elles couvrirent

futur simple

je couvrirai

tu couvriras

il couvrira / elle couvrira

nous couvrirons

vous couvrirez

ils couvriront / elles couvriront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous avons besoin d'une stratégie plus large, afin de couvrir l'ensemble des carburants renouvelables et à faibles émissions de carbone.Europarl
Un développement équilibré de la recherche est nécessaire pour couvrir également les domaines des sciences politiques, sociales et humaines.Europarl
Je pense seulement qu'il est inutile de vouloir couvrir un thème aussi épineux, difficile, vaste et important par un rapport tel que celui-là.Europarl
Refuser la censure, c’est couvrir de tels errements et donner le sentiment que les institutions européennes doivent échapper aux règles de la transparence financière.Europarl
On évitera ainsi une surproduction qui débouche sur des prix très inférieurs au niveau nécessaire pour couvrir les coûts de production et de distillation.Europarl
Celle-ci tente manifestement de couvrir une partie du montant – 300 millions – via le budget de l'agriculture.Europarl
Et puisque nous parlons de coût, voici la dernière question : il est question de couvrir le coût ne fût-ce qu'au niveau européen.Europarl
Les élections ne sont pas un cliché instantané un jour donné ; l'enjeu est de trouver un moyen de couvrir l'ensemble du processus électoral.Europarl
L'aide devait couvrir les coûts du boisement et de la maintenance initiale, ainsi que l'amélioration des terres boisées appartenant aux agriculteurs.Europarl
Force nous est donc de constater que ces 0,41 % du budget ne suffisent pas, c’est largement insuffisant pour couvrir équitablement les régions ultrapériphériques.Europarl
Ces deux mesures peuvent fournir les capacités requises pour couvrir les activités de défense globales et faire face aux nouveaux défis dans le domaine de la sécurité.Europarl
La législation afférente doit donc couvrir tout le champ concerné et s'étendre horizontalement, comme il sied en matière d'alimentation.Europarl
Au cours du vote, je voudrais que cette proposition visant à inclure la bière soit étendue pour couvrir également le cidre.Europarl
Il est donc extrêmement difficile pour les indépendants et pluralistes de couvrir le processus électoral.Europarl
Une telle politique peut couvrir les besoins des familles de marins, la sécurité des vies humaines en mer et la protection de l'environnement.Europarl
Ces prix ne leur permettent même pas de couvrir leurs coûts, et nous obligeons les exploitants à s'endetter parce qu'ils vendent à perte.Europarl
Nous avons eu et nous aurons encore des discussions homériques sur la question de savoir si les retraites complémentaires doivent obligatoirement couvrir les risques biométriques.Europarl
Les agriculteurs pourront obtenir des indemnisations pour couvrir les pertes de revenus qui seraient imputables aux obligations imposées dans les zones de protection, notamment les zones de captage d'eau potable.Europarl
La mission doit absolument couvrir tous les stades du processus électoral : l'enregistrement, la nomination, le scrutin, le dépouillement et les appels.Europarl
J'ignore quelles sont les solutions fiables pour les détruire et, bien sûr, pour en couvrir le coût.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COUVRIR » v. act.

Mettre une chose sur une autre, au devant d'une autre. Ce mot a divers usages suivant les diverses applications. Il vient de cooperire. Nicod.
 
COUVRIR, se dit premierement des choses qu'on met sur les autres pour les conserver, pour les garentir des injures de l'air. Couvrir une maison, une Eglise, c'est y mettre le toit, de peur qu'il n'y pleuve, la couvrir de plomb, d'ardoise, de tuille, de bardeau, de chaume. On couvre de paille & de recouppes de pierre les murs imparfaits dans les atteliers pour les garentir de la gelée. Les Jardiniers couvrent de paillassons leurs couches de fleurs de melons à même fin. On couvre le feu de cendres pour le conserver.
 
COUVRIR, signifie aussi, Cacher, empêcher qu'on ne voye. Adam aprés sa faute se vit obligé de couvrir sa nudité. On couvre les Saints de voiles pendant le Caresme. Il a enfouï son tresor, il l'a couvert de terre. Le Ciel se couvrit de nuages, & nous menaça de tempeste.
 
COUVRIR, se dit aussi de ce qu'on met sur un autre corps pour le tenir chaudement ou proprement. Il faut bien couvrir ce malade durant son frisson. Il faut couvrir ce plat, cette marmite, pour les faire plustost bouillir. Le Prestre couvre son calice avec le volet. Couvrez ce pot de peur des mousches. En ce sens on dit, Se couvrir, pour dire, Mettre son chapeau sur sa teste. Les Grands d'Espagne se couvrent devant le Roy. Victorio Siri dans son IV. Vol. dit que jusqu'au regne de Louïs XII. on se Couvroit devant les Rois de France, & qu'on se decouvroit seulement quand on entroit dans leur chambre, quand ils parloient à quelqu'un, ou quand ils beuvoient à table ; car alors tout le monde mettoit chapeau bas, & aprés on le remettoit sur sa teste avec une profonde reverence.
 
COUVRIR, signifie aussi, Mettre la nappe, & servir sur table. Il faut appeller le Maistre d'Hostel qu'il fasse couvrir. Ce Prelat fait toûjours bien couvrir sa table, on y sert bien des plats.
 
COUVRIR, se dit encore de ce qui orne la chose sur laquelle on l'applique. Il a fait couvrir tous ses Livres de maroquin, tous ses sieges de velours ; couvrir son plancher d'un riche tapis ; couvrir un habit de galons d'or, de broderie. Au printemps la terre se couvre de fleurs.
 
COUVRIR, en termes de Guerre, signifie, Mettre quelque corps au devant de soy pour se deffendre des coups de l'ennemy, ou luy faire quelque obstacle qui l'empesche d'approcher. Dans les villes on se couvre par des parapets, des ramparts, des murailles. Ce ravelin, cet ouvrage à corne couvroit toute la courtine. Les casemates se couvroient autrefois par des orillons. Dans les campements on se couvre d'un bois, d'une riviere, d'un rideau. Dans les sieges on se couvre de gabions, de chandeliers, de mantelets, d'espaulements. On dit aussi d'une place forte, qu'elle couvre tout un pays, toute une frontiere. Un combattant se couvre de son bouclier, de son espée.
 
COUVRIR, se dit aussi hyperboliquement de ce qui est en abondance, en quantité sur un même lieu. Xerxés couvrit la terre de soldats, la mer de vaisseaux. Ce Cavalier revint du combat tout couvert de sang & de poussiere. Un cheval en passant couvrit son habit de bouë. Ce malade avoit le corps couvert de pourpre.
 
En termes de Palais, Couvrir signifie, Apporter quelque deffense, quelque exemption peremptoire. La fin de non recevoir, la prescription vous couvre de la demande de vostre partie. Un arrest de compte, une transaction couvre les actions & demandes qu'on pourroit faire pour le passé. Un mariage subsequent couvre le deffaut de naissance des enfants, & les rend legitimes. Les faux & doubles emplois, les erreurs de calcul ne se couvrent jamais ni par arrests, ni par transactions. Quand on apporte de meschantes excuses, on dit qu'on se couvre d'un sac mouillé. On dit, Quand les Medecins font des fautes, la terre les couvre, c'est à dire, qu'ils n'en sont point recherchés.
 
En Jurisprudence feodale on appelle, Couvrir un fief ou un arriere-fief, quand le vassal a fait la foy & hommage, ou a offert de la faire pour l'ouverture ou mutation du fief advenu, & pour en prevenir & empêcher la saisie.
 
COUVRIR, signifie aussi, Mettre de l'argent sur une carte, ou tenir ce qu'un autre a mis dessus. On le dit encore d'une carte qu'on met sur une autre en joüant les cartes. On dit aussi, Couvrir la jouë, pour dire, Donner un soufflet.
 
COUVRIR, se dit aussi des animaux qui s'accouplent pour la generation. On choisit de beaux estalons pour couvrir les cavales dans les haras. Cette espagneule a été couverte d'un fort beau chien.
 
COUVRIR, se dit figurément en choses morales. Une lasche action couvre un homme d'infamie. Ce Capitaine se couvrit d'une honte éternelle par sa revolte. Ce Conquerant revint triomphant, tout couvert de gloire, de lauriers.
 
COUVRIR, signifie aussi, Cacher, se desguiser. Les hypocrites se couvrent du manteau de devotion pour cacher leurs crimes, pour couvrir leurs deffauts. Cet homme est fort adroit, il sçait bien couvrir son jeu, ses desseins. Cet amant est fort discret, il a bien couvert jusqu'icy sa passion.
Déjouez les pièges ! « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ? « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ?

Un doute sur l'accord du participe passé des verbes impersonnels ? Suivez le guide !

12/03/2020