chèrement

définitions

chèrement ​​​ adverbe

Affectueusement, tendrement.
En consentant de grands sacrifices. ➙ cher.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cela demande à être raconté avec quelques détails, car l'animal fut chèrement, – trop chèrement, – payé.Jules Verne (1828-1905)
Espérons que l'expérience que nous avons si chèrement acquise, au prix de malheurs si poignants, ne sera pas perdue pour ceux qui emploient annuellement des milliers d'hommes, femmes et enfants.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Plus chèrement que sa vie elle gardait la rose délicate, – fille de son matin, dont la fleur – ornait la couronne de sa renommée.Hippolyte Taine (1828-1893)
Encore quelques efforts, et l'on allait pouvoir remercier les manitous d'un salut si chèrement gagné, lorsqu'un craquement sinistre fit pousser un gémissement au vieux canotier....Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Celle-ci, rendue à la liberté, ne les rejoignit que juste à temps pour prendre part au reste du gâteau, qu'elle avait si chèrement payé.Édouard Corbière (1793-1875)
Cette gloire, il l'a conquise ; mais l'abandon de tous ses amis et les reproches de sa conscience la lui font payer chèrement.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Il semblait que les chevaux eux-mêmes eussent conscience qu'une minute perdue pouvait être payée chèrement.Émile Zola (1840-1902)
La monarchie n'était pour eux qu'une concession nominale et temporaire, faite à contre-cœur, et qu'ils entendaient vendre très-chèrement.François Guizot (1787-1874)
Je tressaillis, mais j'attendis, le poignard à la main, décidé à vendre chèrement ma vie.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il était sûr que ce volontaire de la haine le seconderait mieux « à l'œil, » comme il disait, que l'auxiliaire le plus chèrement payé...Émile Gaboriau (1832-1873)
On fait sans doute bien mieux aujourd'hui, mais on ne fait pas plus, ni plus chèrement.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Ses jours se passaient à contempler l'image de ceux qu'elle avait aimés si chèrement ; ses nuits, à rêver à eux ; quelquefois un doux mensonge lui rendait leur présence.Adélaïde-Gillette Dufrénoy (1765-1825)
Quoique décidé à vendre chèrement ma vie, j'éprouvai, je l'avoue, une surprise qui me parut être de la pire espèce.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Mais l'expérience achetée à ce prix, par le sacrifice des illusions et des joies de la jeunesse, est si douloureuse que je ne souhaite à personne de l'acquérir si chèrement.Ernest Daudet (1837-1921)
L'ineffable plaisir de faire du bien à un malheureux est trop chèrement acheté par les malédictions de la foule.George Sand (1804-1876)
Il y avait en lui trop de souvenirs joyeux ou tristes qu'il accueillait chèrement, et ce muet compagnon que le hasard lui donnait n'avait garde de lui déplaire.Paul Féval (1816-1887)
Quelques mois de ses gentillesses et de minauderies m'ont coûté cent mille francs et mon avenir ; mais je ne les trouve pas trop chèrement payés !...Honoré de Balzac (1799-1850)
Sa langue forte, simple, naturelle, a un goût de terroir qui nous la fait aimer chèrement.Anatole France (1844-1924)
Je jurai intérieurement de vendre chèrement ma vie ; on n'a pas deux fois de pareilles émotions dans une existence !Émile Bergerat (1845-1923)
Ceux qui les aiment, les aiment chèrement et peut-être, comme il arrive, pour ce qu'ils ont de contestable et d'inquiétant.Jules Lemaître (1853-1914)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHEREMENT » adv.

D'une maniere chere. Il a acheté cette maison bien cherement. il aime sa famille cherement. il a vendu cherement sa peau.