cierge

définitions

cierge ​​​ nom masculin

Chandelle de cire, longue et effilée, en usage dans les églises. Brûler un cierge.
Plante grasse de l'Amérique tropicale qui forme de hautes colonnes verticales. ➙ euphorbe.

synonymes

cierge nom masculin

bougie, chandelle, luminaire

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce sera sans doute une terrible lutte, mais je m'y mettrai tout entier, et vous me devrez encore un fameux cierge !Honoré de Balzac (1799-1850)
Je n'eus pas la moindre frayeur ; et, courant à la sacristie, j'apportai bien vite un cierge, et lui mis sur la tête une couronne de roses.Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Comme cet acte s'accomplit devant un poteau au haut duquel brûle un cierge, on dit indistinctement faire la réparation ou être au poteau.Victor Hugo (1802-1885)
Elle se tenait droite comme un cierge, impassible comme un statue, et grave comme un bébé qui attend sa soupe.Henry Gréville (1842-1902)
Une de nos sœurs y approcha son cierge ; et, par ce cierge, tous ceux de la communauté se trouvèrent allumés.Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
De temps en temps, elle suivait la consomption de son cierge, qu'elle reconnaissait parmi les autres.Georges Rodenbach (1855-1898)
N'empêche que voilà une fillette qui nous doit un fameux cierge, à vous et à moi !Émile Zola (1840-1902)
Chaque jour, avant de remplir votre coupe pour le repas, inclinez au-dessus un cierge allumé, laissez tomber au fond une goutte de cire.Eugène Muller (1826-1913)
Les chapelains venaient l'avertir lorsque le cierge était consumé ; et il divisait ainsi par des cierges de quatre heures les douze heures du jour et de la nuit.Eugène Muller (1826-1913)
La nuit venait, une ombre croissante envahissait la chambre, où bientôt deux flammes de cierge brillèrent comme deux étoiles.Émile Zola (1840-1902)
Au loin, dans la ferme, éclairant la veillée inquiète de l'état- major, la chandelle brûlait plus haute, d'une flamme droite et immobile de cierge.Émile Zola (1840-1902)
Des sanglots éclataient, une frénésie soulevait les âmes, lorsqu'elle tombait à genoux devant la grotte, un cierge allumé dans sa main droite, égrenant de la gauche son chapelet.Émile Zola (1840-1902)
Mais en voulant placer le cierge sur l'autel, il le fit tomber, et renversa une lampe d'argent qui brûlait devant le saint.Charles Nodier (1780-1844)
Elle est petite, grise, ratatinée, avec des vitraux trop neufs et des tableaux trop enfumés ; et elle sent le cierge refroidi.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Parfois, il voyait un cierge allumé et, quand il revenait la nuit à la maison, le flambeau marchait à son côté, sans que le vent agitât la flamme.Anatole France (1844-1924)
Et toujours, ces centaines de vieux paysans, à l'expression si triste et fermée, qui suivent, le cierge à la main.Pierre Loti (1850-1923)
Elles ont la graisse jaune comme leur cierge d'un sou ces femmes qui vendent des scapulaires et des ex-voto de quatre sous, tapies dans les angles de la cathédrale.Jules Vallès (1832-1885)
Si nous ne sommes pas écrasés un de ces jours, nous devrons un fameux cierge à notre ange gardien.Émile Zola (1840-1902)
Nous allumions un petit cierge de cire bien blanche, au pied duquel nous déposions un bouquet des plus belles fleurs que nous pouvions nous procurer.George Sand (1804-1876)
Ensuite, chez le comte au service duquel il entre comme cocher, il attache chaque soir sa plume au mur de l'écurie, et elle éclaire comme un cierge.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CIERGE » subst. masc.

Cire qu'on brusle à l'Eglise, & qui est posée sur des chandeliers. Le cierge de Pasques est celuy qu'on porte pour faire l'eau beniste, qui estoit beni par le Diacre, & allumé d'un nouveau feu. Le Pontifical dit que c'est le Pape Zozime qui en est l'auteur. Mais Baronius remarque que l'usage en est plus ancien, comme il paroist par une hymne de Prudence. Ainsi il croit que le Pape en établit l'usage dans les Parroisses, qui n'avoit lieu auparavant que dans les grandes Eglises. A la Chandeleur on porte des cierges à la Procession. Le Cierge benit, est celuy qu'on brusle auprés des agonisans. Une herse de cierges. Ce mot vient de cerium pour cereum. Menage.
 
CIERGE, se dit aussi des jets d'eau qui sont droits & menus, & qui sont disposés par divers rangs dans des maisons de plaisance, & dans des bassins de fonteine, ou en des cascades.
 
On dit proverbialement, qu'un homme est droit comme un cierge, quand il se tient debout avec quelque affectation, & contrainte.