Email catcher

civilement

définitions

civilement ​​​ adverbe

En matière civile. Être civilement responsable.
(opposé à religieusement) Se marier civilement, à la mairie.
Avec civilité.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Lecoq était fixé ; il salua civilement la concierge, dont il pouvait avoir besoin encore, et regagna la voiture.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il recevoit civilement sa compagnie ; mais il n'avoit avec aucun de nous cette cordialité qui flatte, et qui donne à la politesse une apparence d'amitié.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Or, il est admis que cette convention n'est pas civilement obligatoire, et que la femme est désarmée contre la mauvaise foi du mari qui manque aux engagements qu'il a souscrits.Charles Turgeon (1855-1934)
Ils se donnèrent le bon soir fort civilement, et le pauvre marchand eût parié tout son bien qu'il alloit faire le plus beau somme qu'il eût fait de sa vie.Paul Scarron (1610-1660)
Nous ne sommes pas assis, que trois jeunes demoiselles viennent civilement nous présenter leur magasin de couteaux.Louis Ange Pitou (1767-1846)
L'homme qui possédait le titre de citoyen romain ne faisait plus partie civilement ni politiquement de sa ville natale.Numa Denis Fustel de Coulanges (1830-1889)
Comme vous avez très-civilement parlé, je vous veux donner quelque chose tantôt : comptez que je ne l'oublierai point.George Sand (1804-1876)
Après que la comtesse se fut servie de toute sa politique envers son mari, elle lui demanda fort civilement, s'il vouloit venir souper.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Mais nous nions qu'elles fussent civilement évaluées par les peuples, même dans les temps dont il s'agit.Volney (1757-1820)
Ils se saluent entre eux fort civilement, en ôtant de dessus leur tête leur manpouton, espèce de bonnet.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Parlez- lui, vous dis-je ; il vous répondra civilement, pourvu que vous n'ayez pas d'argent à lui demander, car on dit qu'il est dur à la desserre.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Un juge entra, qui après avoir salué fort civilement se mit à demander au greffier une multitude de renseignements au sujet d'une affaire qui venait au rôle le jour même.Émile Gaboriau (1832-1873)
Nous nous abordâmes fort civilement, et nous nous fîmes de mutuelles excuses, après quoi nous entrâmes en conversation.Alfred de Musset (1810-1857)
Ce fut là la source de la rupture entre ces deux dames : car auparavant elles se visitoient civilement, mais, comme j'ai dit, toujours avec une jalouse envie.Paul Scarron (1610-1660)
Cet homme m'offrit assez civilement de me conduire partout où je voudrois, et me promit de me proteger contre mon frère, même au peril de sa vie.Paul Scarron (1610-1660)
Entouré d'officiers qui le questionnaient et auxquels il répondait civilement, il semblait avoir oublié qu'il y eût un roi auquel il avait parlé, une reine qui l'avait regardé.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Quant à la jeune femme elle était orpheline et divorcée, c'est-à-dire civilement aussi libre que possible.Pierre Louÿs (1870-1925)
Et l'on vous propose de le juger civilement, tandis que vous reconnaissez qu'il n'était pas citoyen !Alphonse Esquiros (1812-1876)
Je le fus recevoir civilement au pied de l'échelle et le conduis dans ma chambre.Jean Doublet (1655-1728)
Nous devons au contraire nous assurer de la mise en place de structures stables qui soient capables d'administrer civilement, pacifiquement et à long terme, un pays comme celui-ci.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CIVILEMENT » adv.

D'une maniere civile. L'action de faux se peut poursuivre civilement & criminellement.
 
CIVILEMENT, signifie aussi, Honnestement. Cet homme m'a traitté, m'a receu fort civilement, il en a agi fort civilement avec moi.
 
On dit aussi, qu'un homme est mort civilement, quand il est condamné à mort par contumace, aux galeres, à un bannissement perpetuel ; ou quand il a fait profession dans un Monastere.
Le français des régions Millard ou flognarde ? Millard ou flognarde ?

Le millard – aussi orthographié milliard ou milhard – est une spécialité sucrée auvergnate qui consiste en une préparation à base de pâte à crêpes...

Mathieu Avanzi et Jean Mathat-Christol 28/10/2021