colline

 

définitions

colline ​​​ nom féminin

Petite élévation de terrain de forme arrondie. ➙ butte, coteau, hauteur. Le sommet d'une colline.
 

synonymes

colline nom féminin

butte, coteau, éminence, hauteur, mamelon, tertre

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Chargés de ce nouvel animal, nous montâmes sur une petite colline afin de nous orienter, et de bien diriger notre marche vers la métairie.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Aujourd'hui, par exemple, nous avons passé la journée dans un immense palais entièrement abandonné au haut d'une colline.George Sand (1804-1876)
Mais le troisième jour, à la montée d'une colline, il entendit un grand bruit de tambours, de trompettes et d'arquebuses.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Une espèce de plaine, une plaine qui recommençait, plus longue qu'avant la dernière colline, et déjà fangeuse.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Dans ces pensées et dans ces espérances, ils arrivèrent au haut d'une colline d'où ils découvrirent un village.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Les routes larges, et d'un seul jet immaculé, scintillaient aux premiers plans, et les masses moutonnaient à l'horizon, comme un troupeau couché dans la pénombre d'une colline.Armand Silvestre (1837-1901)
Après quatre grandes heures de chemin, nous arrivâmes à un promontoire qui s'avançait au loin dans la mer, et qui était formé par une colline assez élevée.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Le troisième jour, comme il gravissait une petite colline, il entendit un grand bruit de tambours et de trompettes.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Les pentes de cette colline étaient nues, mais son sommet avait une couronne d'arbres magnifiques et de buissons couverts de fleurs, aux nuances d'un rouge vif.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Ils s'abbattirent doucement de l'autre côté de la colline, puis partirent de nouveau avec le vent vers le midi.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Comme il nous dessine dans un jour favorable la petite ville qui lui paraît peinte sur le penchant de la colline !Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Deux sentinelles sont entretenues en permanence, l'une sur la crête de la colline, l'autre en vue de l'ouverture du défilé.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Dans ces pensées et ces désirs, ils montèrent une colline du haut de laquelle ils découvrirent leur village.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Japerçus, en effet, sur lhorizon un petit nuage blanc que javais pris dabord pour une colline éloignée.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Ils gravirent aussi, toujours courant, la colline escarpée, couronnée par le vieux château noir, sans s'être seulement retournés pour jeter un regard derrière eux.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Et en effet elle me conduisit sur le sommet d'une colline d'où la perspective était très étendue.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Je me traîne vers cette colline d'où l'on aperçoit votre maison ; je reste là, les yeux fixés sur cette retraite que je n'habiterai jamais avec vous.Benjamin Constant (1767-1830)
Chaque couche cupuliforme successive se montre sur toute la périphérie, de sorte qu'il se produit plusieurs anneaux de couleur différente, donnant à la colline un aspect fantastique.Charles Darwin (1809-1882), traduction Alphonse-François Renard (1842-1903)
Ayant mis en sûreté ma pirogue, je pris mon mousquet, j'allai à terre, et je gravis sur une colline qui semblait commander ce cap.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
La forteresse était sise sur la colline occidentale ; les rebelles prirent position sur l'autre située à l'orient.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COLLINE » s. f.

Petite coste élevée au dessus de la plaine. Les vignobles sont ordinairement sur les collines. On a fait ce bastiment sur la colline pour avoir l'avantage de la veuë, & le moyen d'y faire des terrasses. Ce mot vient de collina, diminutif de collis. Menage.
 
On dit proverbialement, qu'un homme a gagné la colline, pour dire, qu'il a pris la fuitte, qu'il s'est mis en lieu de seureté.
Les mots de l’époque Sommes-nous envahis par les anglicismes ? Sommes-nous envahis par les anglicismes ?

Quand on demande aux gens ce qui pourrait mettre la langue française en danger, on entend souvent citer les anglicismes et la place trop importante que l’anglais prendrait aujourd’hui dans notre langue.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 26/11/2020