butte

 

définitions

butte ​​​ nom féminin

Tertre naturel ou artificiel où l'on adosse la cible. Butte de tir. —  Être en butte à : être exposé à.
Petite éminence de terre, petite colline. ➙ monticule, tertre. —  Géologie Butte-témoin : relief résiduel. Des buttes-témoins.
 

synonymes

butte nom féminin

colline, éminence, élévation, hauteur, mont, monticule, motte, tertre

être en butte à

être exposé à, prêter le flanc à, servir de point de mire à

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je m'efforçai de diriger ma monture écumante vers cette butte en l'excitant à un dernier effort avec mon couteau.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Quand on se sent en butte à une hostilité irrémédiable, on renonce à la désarmer et on ne s'obstine que plus opiniâtrement dans les mœurs les plus réprouvées.Émile Durkheim (1858-1917)
Nous fîmes un quart de lieu au galop, à l'abri derrière le repli de terrain, et nous nous arrêtâmes sur une butte de sable bien en vue.George Sand (1804-1876)
Toute la maison tremblait devant elle, aussi ma gouvernante était-elle en butte à mille petites vexations de chaque jour.Eugène Sue (1804-1857)
Inexplicablement et de façon tout à fait intolérable, celle-ci est en butte à des vexations quasi quotidiennes.Europarl
Pourtant, au milieu de la débâcle, un moulin avait tenu bon et continuait de virer courageusement sur sa butte, à la barbe des minotiers.Alphonse Daudet (1840-1897)
Il se crut en butte à tous les sarcasmes ; il ne devait pas y avoir de railleries assez piquantes pour qualifier son ridicule mariage d'inclination.Eugène Sue (1804-1857)
La suppression progressive de ces subventions est heureusement à l'ordre du jour mais elle est encore en butte à l'opposition de la commission de l'agriculture et du développement rural.Europarl
Elles sont en butte à une grande variété d'obstacles et même à différentes formes de discrimination.Europarl
Je n'ignore pas que tu es exposée à mille pièges, que tu ne peux faire un pas sans être en butte à des sollicitations qui te viennent de toutes parts.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Je n'y vis qu'une occasion d'être utile à des malheureux en butte à la persécution, et j'acceptai.Jean-Baptiste Mosneron de Launay (1738-1830)
Quand elle était fatiguée de marcher, je me rangeais contre une butte de terre, ou bien descendais dans un petit fossé pour qu'elle pût monter facilement sur mon dos.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Ramel, qui remplissait les devoirs de son ministère avec autant d'intégrité que de lumières, était en butte à toutes les attaques et traité en ennemi par tous les journaux.Adolphe Thiers (1797-1877)
Tout le monde était fatigué et chacun s'assit par terre, les uns au pied du rempart, les autres au pied de la butte.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
Elle était en butte à un sentiment de curiosité plus violent que celui qui l'incommodait, lui, depuis cinq minutes.René Boylesve (1867-1926)
Il devenait au reste urgent de le décider, car le diplomate était déjà en butte aux reproches de tous ceux qui s'étaient engagés avec lui dans cette entreprise.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
On ne se figure pas le nombre incalculable des sollicitations indiscrètes auxquelles un musicien est quotidiennement en butte.Charles Gounod (1818-1893)
Il résulta de l'ensemble de ces circonstances qu'au soleil levant il y avait autour de la butte quatre ou cinq mille hommes.Michel Zévaco (1860-1918)
Alors qu'avant, c'est la majorité qui était en danger, ce sont maintenant les minorités qui sont en butte à de grandes difficultés.Europarl
La pauvre femme qui, vu ses malheurs, aurait plutôt mérité la pitié et la compassion, fut en butte elle-même aux plus mauvais traitements.Charles Deguise (1827-1884)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BUTTE » s. f.

Petit tertre, lieu un peu eslevé au dessus du rez de chaussée. On a rasé la Butte de St. Roch pour y bastir des maisons.
 
On appelle Poudre de butte, de la poudre à canon fort fine pour charger les arquebuses de ceux qui tirent au blanc pour les prix, car ils font ces exercices ordinairement sur une butte. Leur lice s'appelle aussi la butte. Menage derive ce mot de botta & botontinus, qui se trouvent chez les Latins en cette signification.
 
On dit figurément, Estre en butte à l'envie, à la médisance, pour dire, Estre exposé aux traits de l'envie, de la médisance.
 
BUTTE, en Architecture, se dit de la derniere pile d'un pont, qu'on appelle autrement la culée, qui est soustenuë par un quay ou par les terres, & qui sert à arcbouter les dernieres arcades.
 
On dit proverbialement en ce sens, De butte en blanc, pour dire, Hardiment & de dessein premedité. Il luy est allé rompre en visiere de butte en blanc. il luy a dit cette nouvelle sans marchander, & de butte en blanc.
Le mot du jour Soignant(s) Soignant(s)

Ainsi nommés, les infirmières et les infirmiers, les médecins – généralistes, urgentistes, réanimateurs… –, les personnels hospitaliers, les aides-soignants… sont représentés dans l’exercice de leur mission, salvatrice. Sur eux reposent la guérison, le rétablissement de la santé, la préservation de la vie.

Émilie Née 12/11/2020