comédie

 

définitions

comédie ​​​ nom féminin

vieux Théâtre. —  moderne La Comédie-Française.
Pièce de théâtre ayant pour but de divertir. Une courte comédie. ➙ farce, sketch.
par extension Film présentant les caractères de la comédie. Comédie américaine. —  Comédie musicale : spectacle, film musical chanté et dansé.
Le genre comique. Comédie et tragédie.
Attitude fausse et théâtrale. Jouer la comédie, affecter, feindre (des sentiments, des pensées).
(enfants) Attitude insupportable, désagréable. ➙ caprice. Cesse ta comédie !
Manœuvres contraignantes. Quelle comédie pour se garer !
 

synonymes

comédie nom féminin

farce, [de boulevard] vaudeville, [grossière] pantalonnade

simagrées, caprice, cinéma (familier), cirque (familier)

simulation, bluff, chiqué (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ne vous imaginez pas, toutefois, que ce sujet présente quelque chose de bien neuf et de bien original ; la comédie humaine est toujours à peu près la même partout !William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
À plus juste titre, il se repentait de la comédie amoureuse qu'il avait si longtemps jouée auprès d'elle.Georges Eekhoud (1854-1927)
Marivaux, en mettant l'analyse de l'amour dans la comédie, a conquis à la comédie des terres nouvelles.Émile Faguet (1847-1916)
Tous les acteurs de la tragi-comédie qui commence s'espionnent entre eux, se vendent réciproquement, portent habit de deux paroisses et mangent à tous les râteliers.Georges Darien (1862-1921)
C'est une valeur de convention, ou, plus correctement, une valeur simulée ; son action a pour résultat une considération simulée, et le tout est une comédie pour la foule.Arthur Schopenhauer (1788-1860), traduction Jean Alexandre Cantacuzène (1829-1897)
Disposez tout pour que la comédie soit bien jouée ; je donnerai cinq cents francs à votre femme de chambre.Arsène Houssaye (1815-1896)
Je t'espère au plus tard le 15 : nous jouons le 16 ou le 17 une comédie, de moi.George Sand (1804-1876)
Dès ce moment, je conçus pour ce garçon un sentiment de reconnaissance, car je compris qu'il était la comédie dans la vie de la jeune fille.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
On ne se le fit pas répéter deux fois, et ma petite comédie eut tout le succès désiré.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
C'est mettre dans la politique plus de comédie machiavélique qu'il n'y en a réellement, quoiqu'il y en ait beaucoup.François Guizot (1787-1874)
On a fait une comédie sur ce mot que, quand on dit aux gens qu'on les aime, il faut au moins leur demander ce qu'ils en pensent.Hector Malot (1830-1907)
Si l'on veut maintenant mon avis tout net sur cette comédie, j'ajouterai qu'elle me plaît médiocrement.Émile Zola (1840-1902)
Aucun de nos auteurs dramatiques ne risquerait un pareil dénouement, ni une comédie aussi vide d'action ; tous craindraient d'être sifflés.Émile Zola (1840-1902)
Ce qui est fini, c'est cette comédie de mariage ; cela ne sera pas, tu entends ?Marcel Prévost (1862-1941)
Eh bien, je vous jure que je suis victime d'une erreur... à moins, ajouta-t-elle avec une poignante tristesse, que tout ceci ne soit qu'une affreuse comédie.Michel Zévaco (1860-1918)
Elle ne voulait pas jouer la comédie avec une tête couronnée qui en savait certainement autant qu'elle sur ce chapitre-là.George Sand (1804-1876)
Depuis hier je suis résolue à retourner au couvent ; j'ai joué la comédie des autres, mais j'ai peur que ma comédie à moi ne soit un drame.Arsène Houssaye (1815-1896)
Je peux penser à une centaine de choses pour lesquelles dépenser cet argent serait plus utile que pour cette comédie.Europarl
Elle ne le simulait pas, elle ne jouait pas la comédie, d'ailleurs personne ne se retrouve dans un camp de réfugiés par plaisir.Europarl
Le plus piquant rôle de la comédie est celui du niais, car il ne faut être ni simple, ni sot, pour savoir la paraître.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COMEDIE » s. f.

Piece de theatre composée avec art, en prose, ou en vers, pour representer quelque action humaine ; & se dit en ce sens des pieces serieuses, ou burlesques. Il est allé à la Comedie voir le Cinna, l'Horace, le Misanthrope, le Tartuffe. il y eut bal, ballet & Comedie chez le Roy. ce n'est pas aujourd'huy jour de Comedie.
 
COMEDIE, se prend plus particulierement pour les pieces qui representent des choses agreables & non sanglantes, & des personnes de mediocre condition : comme les Comedies d'Aristophane, de Terence, le Menteur de Corneille, les Fascheux de Moliere, les Plaideurs de Racine. Pasquier dit que ce fut Estienne Jodelle qui ramena en France l'usage de la Comedie.
 
COMEDIE, se dit encore en un sens plus estroit, pour une farce, une facetie, où on n'introduit gueres que des valets & des bouffons, pour dire des choses plaisantes, & faire rire. Attendez un moment, dit le Comedien qui annonce, & vous allez avoir la petite Comedie.
 
COMEDIE, signifie aussi l'art de composer ou de representer des Comedies. Corneille entend bien la Comedie, les regles de la Comedie, est le premier Auteur pour la Comedie. Moliere sçavoit bien faire joüer ses Comedies. cet homme a du genie pour faire la Comedie, pour joüer la Comedie.
 
COMEDIE, se dit par extension de toute action plaisante, ou ridicule, qui se fait en compagnie. Cet homme est un extravagant qui donne la comedie à tout le monde. ils ont fait entre eux une dispute, une contestation qui nous a fait rire, qui nous a donné la comedie.
Le dessous des mots En selle, Gisèle ! En selle, Gisèle !

La grande boucle est l’un des événements sportifs majeurs en France.

Marie-Hélène Drivaud 17/09/2020