caprice

 

définitions

caprice ​​​ nom masculin

Envie subite et passagère, fondée sur la fantaisie et l'humeur. ➙ désir ; boutade, lubie, tocade. Avoir des caprices. —  Amour passager. ➙ béguin, tocade. —  (enfants) Exigence accompagnée de colère. On lui passe tous ses caprices.
au pluriel (choses) Changements fréquents, imprévisibles. Les caprices de la mode.
mus Capriccio.
 

synonymes

caprice nom masculin

envie, coup de tête, désir, extravagance, fantaisie, lubie, toquade (familier), boutade (vieux), foucade (vieux ou littéraire)

passade, amourette, aventure, flirt, béguin (familier), tocade (familier)

caprices

[de la mode, de la Bourse, etc.] inconstance, instabilité, variation, versatilité

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les chiffres que nous donnons ici ne sont pas le fruit du hasard ni un caprice, ils obéissent aux réalités que nous posons.Europarl
Ou bien me marier et acquérir ainsi une sorte de liberté régulière et respectée, dans une situation exempte du contrôle des autres, libérée du caprice des événements ?...Octave Mirbeau (1848-1917)
Quand nous nous verrons, ne m'accusez pas de caprice, si mes discours et mes manières ne ressemblent point à mes lettres !François-René de Chateaubriand (1768-1848) et Marie-Louise de Vichet (1779-1848)
Et bientôt, demain peut-être, quand tu auras un peu réfléchi, quand ton détestable caprice aura passé, tu rougiras d'avoir osé me dire que tu aimais cette fille !François Coppée (1842-1908)
Tous les individus de ce peuple se sont isolés dans l'intérêt privé ; on n'en trouvera pas deux qui s'accordent, chacun suivant son plaisir ou son caprice.Giambattista Vico (1668-1744), traduction Jules Michelet (1798-1874)
Pour le digne maëstro, l'épouvantable catastrophe n'était évidemment qu'un nouveau caprice de sa destinée, à lui.Émile Gaboriau (1832-1873)
Etait-ce ce motif, était-ce hasard, caprice, économie ou quelque autre raison de ce genre, qui avait déterminé l'action très simple de ce prêtre ?Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
Nous ne faisons que développer avec des notes en bas de page et d'inutiles additions, le caprice ou la fantaisie ou la vision créatrice d'un grand romancier.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
Les fatalités prennent toutes sortes de formes différentes ; celle dont je parle prit la forme d'un caprice.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
Sa facile humeur, la vivacité de son caprice le jetaient à la tête du premier venu et le reprenaient aussi lestement.Alphonse Daudet (1840-1897)
Il mourait d'envie qu'elle se vantât d'un caprice, comme il venait de le faire vis-à-vis d'elle.George Sand (1804-1876)
Saisissez la fortune qui passe à portée de votre main, sans vous inquiéter du caprice qui l'a poussée de votre côté.Michel Zévaco (1860-1918)
Un caprice de mon père m'a jetée dans vos bras ; vous ne m'avez pas demandé si je vous aimais avant de me prendre pour femme.Paul Féval (1816-1887)
D'ailleurs il faisait ses extravagances avec la simplicité d'un grand seigneur qui se passe un caprice.Alfred de Musset (1810-1857)
Par un caprice du prince, toutes les fenêtres avaient été bouchées, sauf une haute, longue et étroite ogive, garnie de vitraux de couleurs, et placée à l'extrémité de la galerie.Eugène Sue (1804-1857)
On ne sait pas ; mais si par hasard tu avais le caprice d'en faire l'épreuve, ne va pas te tromper !Ernest Capendu (1826-1868)
Le caprice d'un prince lui avait enlevé en une heure son mari et ses six enfants.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Je n'ose l'espérer et je devrais vous dire, sans doute, que moi aussi j'ai trouvé des oublis charmants au caprice des promenades.Armand Silvestre (1837-1901)
La lutte contre le changement climatique ne doit pas être considérée comme un caprice des pays riches qui veulent imposer leur point de vue à d'autres.Europarl
Caprice d'exposition, sans doute, protégée des ardeurs caniculaires, des pluies fouettantes et du vent qui brûle.Armand Silvestre (1837-1901)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CAPRICE » s. m.

Déreglement d'esprit. On le dit, quand au lieu de se conduire par la raison, on se laisse emporter à l'humeur dominante où on se trouve. Il luy faut laisser passer son caprice, sa fantaisie, sa mauvaise humeur. je n'ay que faire d'essuyer tous ses caprices, ses fougues, ses boutades. Le mot de caprice étoit nouveau du temps d'Henry Estienne, & il luy sembloit fort étrange.
 
CAPRICE, se dit aussi des pieces de Poësie, de Musique, & de Peinture, qui reüssissent plûtost par la force du genie, que par l'observation des regles de l'art, & qui n'ont aucun nom certain. St. Amant a intitulé quelques pieces, Caprice. Les caprices, ou postures de Calot Graveur. caprices de Musique.
Le dessous des mots Lexicovid Lexicovid

Tous les grands événements historiques contribuent à créer ou à diffuser un vocabulaire spécifique.

Marie-Hélène Drivaud 27/09/2020