commisération

définitions

commisération ​​​ nom féminin

Sentiment de pitié qui fait prendre part à la misère d'autrui. ➙ compassion, miséricorde.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Vrai... en t'écoutant tout à l'heure, j'éprouvais pour toi une commisération sincère, en voyant la triste persévérance de ta haine.Eugène Sue (1804-1857)
Leur commisération lui permet de se substituer au vieillard ; et il est condamné par les juges au lent et ignominieux supplice des galères.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
C'est dans ce désert que périront misérablement et infailliblement ceux qui n'auront pas obtenu la commisération des créoles de la capitale.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Il devait sur le visage de chacun de ses visiteurs épier un signe de pitié, surprendre dans les paroles qu'on lui adressait un témoignage de commisération.André Le Glay (1785-1863)
Pour le coup, je perdrais patience et j'enverrais promener mon ami à trois pattes, s'il réclamait, en vain, le monopole de la misère et de la commisération.George Sand (1804-1876)
Plût au ciel qu'il vous eût été permis de placer aussi aisément, à côté de vos devoirs publics, la preuve consolante de votre commisération pour les infortunes particulières !Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Elles lui savaient gré de toucher en elles des tendresses et des pitiés plus profondes ; elles l'admiraient avec une sorte de commisération et de sympathie.Auguste Angellier (1848-1911)
Il fut touché de commisération, en s'apercevant que cette pauvre jeune fille avait à peine les vêtements indispensables pour se préserver des atteintes du froid.Paul Lacroix (1806-1884)
Sans autre mobile, il a voulu manifester à l'ouvrier de son père, à la jeune fille surtout, la commisération dont son âme est pleine.Hector Bernier (1886-1947)
Il en avait surpris d'abord la commisération, ensuite la bienveillance, enfin la confiance la plus entière.Denis Diderot (1713-1784)
Il était doué de la plus aimable physionomie ; ses grands yeux noirs, qui laissaient tomber sur moi des regards de commisération, étaient empreints d'une remarquable expression de mélancolie.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Pauvre créature, nous lui pardonnons, et même une grande commisération nous vient pour elle, en nous rendant compte de tout ce qu'elle a souffert...Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Il regarda mon visage avec une profonde commisération, et me demanda, avec le plus grand intérêt, comment cet accident était arrivé.Jean de la Brète (1858-1945)
Le prélat se contenta de détourner doucement la tête, et sur son visage on ne vit pas d'autre expression que celle de la résignation touchante mêlée de commisération.Bathild Bouniol (1815-1877)
C'est sur cette idée qu'est fondée la commisération que nous devons avoir pour les animaux.Voltaire (1694-1778)
Ce principe de commisération peut nous mener loin, monsieur le prieur : la justice, la justice...Denis Diderot (1713-1784)
Mais quand je lui eus montré les lettres que vous venez de lire, ses façons soudainement changèrent, la commisération le gagna, et même je surpris une larme dans ses yeux.Émile Gaboriau (1832-1873)
A cet homme, son ami tant d'années, et dont la vue actuellement ne pouvait plus lui causer que de l'horreur, il jeta, avant de disparaître, un long regard de commisération....Charles Barbara (1817-1866)
On avait pris pour point de départ des exagérations ridicules et des rapports fantaisistes fabriqués pour produire une commisération qui n'avait aucune raison d'être, et l'on a fait fausse route.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Clara se remémora toujours ce fumet du pauvre, mais plutôt comme une chose mélancolique sollicitant la commisération.Georges Eekhoud (1854-1927)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COMMISERATION » s. f.

Pitié, compassion qu'on a de quelque personne qui souffre. Cette pauvre famille ruinée merite de la commiseration. les soldats dans un sac de ville n'ont aucune commiseration ni pour l'âge, ni pour le sexe. un bon Advocat doit porter les Juges à la commiseration.