miséricorde

définitions

miséricorde ​​​ nom féminin et interjection

Sensibilité au malheur d'autrui. ➙ commisération, compassion, pitié.
Pitié par laquelle on pardonne au coupable. ➙ clémence, indulgence. Demander, obtenir miséricorde.
interjection Exclamation qui marque une grande surprise accompagnée de douleur, de regret.

synonymes

miséricorde nom féminin

clémence, grâce, indulgence, pardon, merci (vieux)

[vieilli] bonté, charité, commisération, compassion, pitié

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les liens de chair, noués en un moment de fougueuse tendresse, sont rompus sans miséricorde.Charles Turgeon (1855-1934)
Je lui sais gré de sa miséricorde, mais je ne me souviens ni du cartel ni des injures.Paul Féval (1816-1887)
C'est à sa grande miséricorde que nous devons notre liberté ; nous en rendons grâces à lui et à vous.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Au lieu que si vous le gardez, on ne vous en supposera pas d'autres que les véritables : votre miséricorde et votre charité.George Sand (1804-1876)
Les paroles qu'il avait chantées dans la soirée lui revenaient à l'esprit.... ; paroles de supplication, adressées à la miséricorde infinie.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Le souvenir de mes fautes m'humilie, me porte à ne jamais m'appuyer sur ma force qui n'est que faiblesse ; mais, plus encore, ce souvenir me parle de miséricorde et d'amour.Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Mais, puisqu'il est question de celle-là, vous vous y êtes pris un peu tard pour la recommander à ma miséricorde.Saintine (1798-1865)
Que mes malheurs, que je reconnais avoir mérités, ne lui soient pas un sujet de reproche, et je bénirai ta miséricorde !Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Que ce soit facilité d'oubli ou naïveté de miséricorde, le peuple a, de tout temps, montré de la tendance à plaindre le coupable qu'il voit atteint par le châtiment.Émile Souvestre (1806-1854)
Justin avait une mère, noble, bonne, bien-aimée, qui regardait de loin avec miséricorde ses fredaines d'enfant.Paul Féval (1816-1887)
Vous qui avez mieux que moi l'éloquence du monde, ce langage que peut comprendre une malheureuse créature qui n'ose espérer en une miséricorde qu'elle n'invoqua jamais, oh !Ida Saint-Elme (1776-1845)
Ils expirèrent en invoquant en vain les lois protectrices et la miséricorde des hommes en place.Théophile Lavallée (1804-1867)
Imaginez le rôle d'une mère de famille sous le coup de l'outrage d'une pareille miséricorde !George Sand (1804-1876)
Pas un mot de pardon, de miséricorde ou d'espérance ; rien que des avertissements et des prophéties de souffrances éternelles.Auguste Angellier (1848-1911)
On arrête ceux dont la fuite n'a pas été assez prompte, et le lendemain, sans jugement, sans information, coupables ou non, ils sont pendus sans miséricorde.Émile Gaboriau (1832-1873)
Si, contrairement à l'espoir que je garde encore, la miséricorde infinie vous abandonnait, je crois que l'enfer tirerait de vous quelque honneur.Anatole France (1844-1924)
Il faut aussi avoir confiance en sa miséricorde : vous n'êtes pas tourmentée du sort de l'âme de votre digne père ?...René Boylesve (1867-1926)
Il avoit une règle, qui étoit de les faire tenir dans une grande propreté, et il avoit pour cela des attentions inexprimables : le moindre refus d'obéir étoit puni sans miséricorde.Montesquieu (1689-1755)
J'ai compris ce qu'il y avait de touchant dans cette mutuelle pensée de miséricorde et de pardon.Eugène Sue (1804-1857)
On n'a guère de tort à l'âge qu'il a, et pour les gens de vingt ans il y a bien du retour à la miséricorde.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MISERICORDE » subst. fem.

Grace, pardon qu'un superieur, un Juge accorde à un criminel. La misericorde de Dieu est infinie. David a dit, qu'il chantera éternellement ses misericordes, pour dire, ses graces, ses faveurs, Ps. 88 : 1. Un Juge doit estre sans misericorde pour punir les scelerats. On dit chez les Cath : Rom : en priant pour un deffunt, Dieu luy fasse misericorde. Quelques Prelats disent dans leurs qualitez, Evesque par la misericorde de Dieu, pour dire, par sa grace.
 
MISERICORDE, signifie aussi, compassion, charité qu'on a envers le prochain pour soulager ses miseres. L'Eglise divise les oeuvres de misericorde en sept spirituelles, & sept corporelles ; donner à manger à ceux qui ont faim, &c. enseigner les ignorans, &c. il y a plusieurs Hospitaux bastis sous le titre de la misericorde.
 
MISERICORDE, signifie aussi, secours & vengeance que demande le foible opprimé par un plus fort. Un crime enorme crie misericorde, demande vengeance à Dieu. Ce pauvre homme crioit à l'ayde, misericorde, imploroit du secours. Fauchet fait mention de petits poignards que portoient les Chevaliers, qu'ils appelloient misericorde, parce qu'ils en tuoient ceux qui ne vouloient pas crier misericorde. Dans un inventaire des armes du Roy de l'an 1316. qui est à la Chambre des Comptes, il est fait mention de huit espées de Thoulouse, & de deux misericordes.
 
On dit proverbialement, à tout peché misericorde, pour dire, qu'il faut pardonner à ses ennemis, quelque offense qu'ils ayent pû faire.
Déjouez les pièges ! « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ? « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ?

Consultez la règle complète de l'accord de l'adjectif demi.

28/10/2020