Email catcher

compagnon

Définition

Définition de compagnon ​​​ nom masculin

Personne qui partage la vie, les occupations d'autres personnes (par rapport à elles). ➙ camarade. Compagnon d'études (➙ condisciple), de travail (➙ collègue), de voyage. Compagnon d'infortune. spécialement ➙ amant, ami, concubin ; correspond au féminin compagne. Politique Compagnon de route (d'un parti) : sympathisant actif.
Personne qui a terminé son apprentissage et n'est pas encore maître, dans certaines corporations d'artisans. Les compagnons du Tour de France. Au féminin, on dit un compagnon, plus rarement une compagnonne.

Synonymes

Synonymes de compagnon nom masculin

concubin, (petit) ami, jules (familier), mec (familier), (petit) copain (familier), chum (familier, Québec)

camarade, copain (familier), chum (familier, Québec)

Exemples

Phrases avec le mot compagnon

Cette différence de destination conditionne le contenu des images et notamment le traitement réservé aux représentations de leurs compagnons d'infortune.Histoire@Politique, 2016, Marine Branland (Cairn.info)
Pour protéger son nouveau compagnon de vie, rien de mieux que de passer, ou repasser, devant le maire.Capital, 23/07/2021, « Successions : s'y retrouver dans le casse-tête des familles recomposées »
Elle a tout simplement mis en scène les faits pour extorquer son compagnon.Capital, 26/10/2021, « Elle simule son enlèvement et joue la rançon au loto »
Cette notion de compagnon résonne pleinement avec mon expérience vécue sur le terrain.Le sociographe, 2019, Chloé Delluègue (Cairn.info)
Dans un demi-sommeil, elle ouvre la porte avant de retourner se coucher, pensant qu'il s'agit de son compagnon.Ouest-France, 14/11/2020
Elle commence à se plaindre de son compagnon et envisage, de façon nettement défensive dans le transfert, de consulter un thérapeute de couple.Revue française de psychosomatique, 2005, Béatrice Le FranÇois (Cairn.info)
Cette nouvelle famille se recompose comme une configuration affiliative avec également la reconnaissance du nouveau compagnon de la mère et de ses enfants.Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe, 2013, Pierre Benghozi (Cairn.info)
Il s’était arrêté pour aider un compagnon en difficulté.Europarl
Notre petit compagnon fonctionnerait ainsi comme une guitare ou un violoncelle, dont la caisse de résonance serait son propre corps.Géo, 14/06/2016, « Chat : ce que le ronron révèle »
Des compagnons charpentiers à la base, qu'elle forme sur place à la spécialité de la rénovation des moulins.Ouest-France, 14/11/2016
Pour garder votre compagnon à quatre pattes le plus longtemps à vos côtés, soignez son alimentation, à commencer par son hydratation.Ça m'intéresse, 18/04/2021, « Combien de temps vit un chien ? »
Elle avait rompu cette liaison et était très vite tombée enceinte de son compagnon.Revue française de psychanalyse, 2015, Christian Seulin (Cairn.info)
Cette posture de l'enquête et de la recherche des indices – d'égal à égal, entre compagnons de route dans l'angoisse existentielle, qui sait ?Revue francaise de theorie, de philosophie et de culture juridiques, 2019, Jean-Jacques Sueur (Cairn.info)
Et pour cause : ses champs d'application sont très vastes, dans la sécurité, le marketing, l'éducation, jusqu'à la santé et même nos futurs robots compagnons.Ça m'intéresse, 26/04/2021, « L’intelligence artificielle est-elle prête à comprendre les émotions humaines ? »
Son compagnon quant à lui, a débouché une bouteille de whisky.Ouest-France, 09/03/2020
Des suspicions sur son compagnon, pas de mise en examen, faute d'éléments suffisants.Ouest-France, Cédric ROGER-VASSELIN, 14/07/2021
Ouvriers, compagnons et autres spécialistes s'activent à l'intérieur de l'édifice pour nettoyer et protéger des éléments.Ouest-France, Philippe MIRKOVIC, 13/11/2020
En était-il de même chez ses jeunes compagnons ?Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Frêle, le visage glabre, vêtu simplement et seulement escorté d'un compagnon, rien ne laisse deviner sa condition de notable florentin.Géo, 16/03/2016, « Renaissance italienne : le livre qui a initié une nouvelle… »
Alors en soirée avec plusieurs amis et famille, cette femme se plaint de ce suçon trop visible fait par son compagnon.Ouest-France, 15/06/2020
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de COMPAGNON s. m.

Qui est interessé dans la même fortune. Les adventures d'Ulysse & de ses compagnons sont descrites dans l'Odyssée d'Homere. Les Capitaines disent à leurs soldats pour les inviter à les suivre en quelque expedition, Courage, compagnons. Ce mot, à ce que dit Henry Estienne, vient d'un vieux mot Gaulois benna, qui estoit une espece de chariot dont parle Festus. Ceux qui étoient ensemble dans ce même chariot s'appelloient combennons, quasi in eâdem bennâ sedentes ; & depuis par le changement assez ordinaire du b en p, on a dit compennons ; ensuitte on a dit compaignons, & à la fin compagnons. Nicod & Menage aprés Pasquier le derivent de compain, comme qui diroit qui mange de même pain, qui se dit encore en langage Picard. Quelques-uns l'ont derivé de compaganus. Il y a plus d'apparence qu'il vient de compagnun, vieux mot Celtique ou Bas-Breton qui signifie la même chose.
 
COMPAGNON, se dit aussi d'un ancien ami, confident, familier. Les compagnons d'escole sont les amis qui durent le plus long-temps. Les compagnons de débauche ne sont amis que dans la fureur de la jeunesse. On appelloit autrefois compagnons d'armes, les Chevaliers qui se promettoient reciproquement de se secourir, & de ne se point quitter en toutes occasions.
 
COMPAGNON, signifie aussi, Celuy qui est dans une même charge, & sur tout quand il n'y en a que deux de même nature. Diocletien avoit Maximilien pour son compagnon, son associé à l'Empire. On dit des Consuls, Jurats, Presidents en même Chambre, que ce sont des compagnons d'office. On le dit aussi des Offices de nouvelle creation, de même nature. On a donné des compagnons à ces Officiers, on a creé des alternatifs & triennaux.
 
COMPAGNON, se dit aussi des Religieux qui habitent, ou qui marchent ensemble. Un Moine ne doit point sortir de son Couvent sans que son Superieur luy donne un compagnon. Quand on nomme un Prieur Regulier à un Benefice dependant d'un Ordre, on luy donne un ou plusieurs compagnons pour habiter avec luy.
 
On dit en Medecine, que le lait ne veut point de compagnon, pour dire, que quand on ordonne le lait par medecine à un malade, il ne faut point luy donner d'autre aliment. On dit aussi en Morale, que l'ambition & l'amour ne veulent point de compagnon.
 
On appelle sur mer les Mariniers de l'équipage compagnons, qui doivent estre au dessus de 17. ans, & au dessous de 50.
 
COMPAGNON, signifie aussi un garçon qui a fait son apprentissage en quelque mestier, & qui n'ayant pas moyen de se faire passer Maistre, va servir & travailler chez les autres. C'est un Compagnon Tailleur, Mareschal, Rharpentier, &c.
 
On appelle compagnons de riviere, ceux qui travaillent sur les ports à descharger & à serrer les marchandises, comme les Forts qui sont establis au port St. Paul.
 
COMPAGNON, est aussi une épithete ou qualité qu'on donne sur tout aux jeunes gens en differentes occasions. Ce soldat est un brave, un hardi compagnon. ce Financier étoit il y a dix ans un pauvre gueux, un fort petit compagnon. ce débauché est un gaillard, un bon compagnon, qui aime la joye. On dit aussi, Deffiez-vous de cet homme-là, c'est un dangereux compagnon, un estrange compagnon. On dit aussi, qu'un homme fait le compagnon, lors qu'il est glorieux, insolent, qu'il parle ou agit autrement que ne souffre sa condition. Il ne veut pas qu'on le traitte de pair à compagnon. Qui a compagnon, a maistre. On dit aussi, qu'un homme se bat en duël à despeche compagnon, pour dire, à outrance, & à qui aura plûtost tué son homme. On le dit aussi des goinfres qui font un deffi à qui mangera avec le plus d'avidité.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le français des régions C'est en lavant qu'on devient lavande C'est en lavant qu'on devient lavande

L’origine du mot lavande interpelle. Sa forme rappelle en effet l’italien lavanda, qui signifie « lavage, toilette ».

22/04/2022