Email catcher

connaisseur

Définition

Définition de connaisseur ​​​ , connaisseuse ​​​ nom et adjectif

Personne experte, compétente (dans un domaine). ➙ amateur. Être connaisseur en vins. Parler en connaisseur. adjectif Une clientèle connaisseuse.

Synonymes

Synonymes de connaisseur, connaisseuse nom et adjectif

amateur, compétent, expert

Exemples

Phrases avec le mot connaisseur

Je reconnais volontiers que l'honorable parlementaire est un fin connaisseur en vins.Europarl
Des travaux très pointus destinés aux spécialistes côtoient sur l'étagère des ouvrages de vulgarisation signés par des journalistes, romanciers ou connaisseurs.Revue d'Histoire de la Shoah, 2016, Laura Fontana (Cairn.info)
À la manière brusque dont il était sorti du toril, les connaisseurs en avaient conçu la plus haute opinion.Théophile Gautier (1811-1872)
Il doit être un fin connaisseur du droit social et du droit du travail.Capital, 21/02/2018, « Devenir responsable paie : salaire et formation »
La médiathèque propose des animations qui plaisent et les connaisseurs n'hésitent pas à arriver bien avant l'heure du spectacle.Ouest-France, 05/11/2019
Des caractéristiques qui se révèlent aux connaisseurs à l'observation de la couleur du breuvage.Géo, 31/10/2018, « Whisky : dans les secrets des alambics écossais »
Le public coutançais, en connaisseur, ne s'y est pas trompé.Ouest-France, 02/04/2013
Dans certains cas, un thérapeute travaillera avec un patient, un cheval et un connaisseur de chevaux qui interprétera le langage de l'équin.Cahiers de Gestalt-thérapie, 2013, Dominique Cuyvers (Cairn.info)
L'un des connaisseurs les plus exigeants de la chose européenne jette l'éponge.Ouest-France, Laurent Marchand, 21/04/2017
De plus, il explique que sa production artistique n'a pas comme destinataire exclusif un connaisseur d'art exigeant, expert et expérimenté.Cliopsy, 2020, Viviana Mancovsky (Cairn.info)
Deux sont de fins connaisseurs de la plante, mais leurs conseils ne sont pas entendus par le cultivateur en chef.Ouest-France, Pierre MOMBOISSE, 11/03/2021
Cette œuvre de patience rendra d'inestimables services au chercheur passionné par le théâtre, mais souvent fort mauvais connaisseur des archives.Revue d'Histoire Littéraire de la France, 2004 (Cairn.info)
De plus, le public leur paraît incompétent : à l'exception d'une minorité de connaisseurs, il privilégierait les actions spectaculaires à celles techniquement et tactiquement bien menées.Pouvoirs, 2002, Nicolas Hourcade (Cairn.info)
Chaque participant est valorisé non seulement comme apprenant et citoyen mais aussi comme un connaisseur.revue de didactologie des langues-cultures et de lexiculturologie, 2008, Yannick Lefranc (Cairn.info)
L'un est un fin connaisseur de la culture française ouvert à la diversité culturelle européenne qu'il conçoit comme un enrichissement pour son pays.Ouest-France, 04/05/2017
Ce qui nourrit une querelle de clochers chez les connaisseurs.Ça m'intéresse, 23/08/2019, « La face cachée de l’industrie du caviar »
Pas besoin d'être au final grand connaisseur pour partager une émotion.Ouest-France, Loïc TISSOT, 06/08/2017
Je sortis, laissant les toasts s'achever, entre fins connaisseurs.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Selon un bon connaisseur du dossier, leur montant, tenu secret, serait compris entre 2,5 et 5 %.Capital, 26/10/2011, « Tintin au cinéma : objectif thunes »
Les connaisseurs honnissent les glaçons, qui endorment les papilles et dénaturent les parfums.Géo, 31/10/2018, « Whisky : dans les secrets des alambics écossais »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CONNOISSEUR, EUSE adj.

Qui est pleinement instruit des bonnes qualitez d'une chose qu'on luy presente pour en juger. Monstrez vos tableaux à ce curieux, c'est un fort bon connoisseur. je me rapporte fort à vous du jugement de cette Comedie, car vous estes bon connoisseur.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le français des régions C'est en lavant qu'on devient lavande C'est en lavant qu'on devient lavande

L’origine du mot lavande interpelle. Sa forme rappelle en effet l’italien lavanda, qui signifie « lavage, toilette ».

22/04/2022