contrefaire

 

définitions

contrefaire ​​​ verbe transitif

littéraire Imiter pour tourner en dérision. ➙ caricaturer. Contrefaire la voix de qqn.
Imiter frauduleusement (➙ contrefaçon). Contrefaire une signature.
vieilli Feindre (un sentiment) ; changer, modifier l'apparence de (qqch.) pour tromper. ➙ déguiser.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je contrefais

tu contrefais

il contrefait / elle contrefait

nous contrefaisons

vous contrefaites

ils contrefont / elles contrefont

imparfait

je contrefaisais

tu contrefaisais

il contrefaisait / elle contrefaisait

nous contrefaisions

vous contrefaisiez

ils contrefaisaient / elles contrefaisaient

passé simple

je contrefis

tu contrefis

il contrefit / elle contrefit

nous contrefîmes

vous contrefîtes

ils contrefirent / elles contrefirent

futur simple

je contreferai

tu contreferas

il contrefera / elle contrefera

nous contreferons

vous contreferez

ils contreferont / elles contreferont

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dès qu'une doctrine veut contrefaire la vie qu'elle a perdue, vous trouvez le principe et l'élément d'une sorte de jésuitisme, tant chez les anciens que chez les modernes.Edgar Quinet (1803-1875) et Jules Michelet (1798-1874)
J'ai dit qu'il excellait à railler, j'ajouterai qu'il excellait aussi à contrefaire : ces deux facultés se tiennent.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Il n'y avait qu'un moyen d'échapper à ce supplice, c'était de contrefaire la folle ou de l'être.Denis Diderot (1713-1784)
Comme je lui reprochais d'être légitimiste, elle se mit à contrefaire certains vieux personnages encroûtés qu'elle voit chez sa tante ; que son grand-père reconnut et nomma, en riant jusqu'aux larmes.George Sand (1804-1876)
Premièrement, cela simplifiera le processus de lutte contre la fraude et les abus, étant donné que les éléments d'identification biométriques rendent plus difficile de contrefaire les visas.Europarl
Toute notre province est si occupée de ces punitions, que l'on ne fait point de visites ; et, sans vouloir contrefaire la dédaigneuse, j'en suis extrêmement aise.Madame de Sévigné (1626-1696)
J'avais en ce temps-là de faux cheveux, et j'ai appris l'art de contrefaire tous les âges, depuis dix-sept jusqu'à soixante-dix ans.Oliver Goldsmith (1728-1774), traduction Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Qu'on les pratique donc, non pour les contrefaire, mais pour faire, aussi bien qu'eux, autre chose.Émile Faguet (1847-1916)
Le sage s'avisa de le contrefaire ; & le contrefit si bien, qu'il lui succéda dans sa charge.Sylvain Maréchal (1750-1803)
Dans ces dessins, nous saisissons nettement les procédés propres à chaque peintre et qui sont sa vraie signature, celle qu'aucun faussaire ne saurait contrefaire : les extrémités d'abord.Paul Bourget (1852-1935)
Le bel air est de se peigner, pour contrefaire la tête naissante ; cela est fait dans un moment.Madame de Sévigné (1626-1696)
Je lui ai aidé bien des fois à contrefaire les autres, j'aurai mon tour à cette heure.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
La vie est trop courte pour que nous en perdions une part précieuse à nous contrefaire.Alfred de Vigny (1797-1863)
Ce qu'il a voulu, de toute évidence et du plus près possible, c'est « contrefaire la nature », comme on disait alors.Robert de la Sizeranne (1866-1932)
Entre la science de contrefaire les mérites dont on est privé et l'art de mettre en lumière les vertus qu'on possède, il y a une différence.Francis Chevassu (1861-1918)
Les autres lettres sont de moi, bien entendu, car votre mari n'est pas le seul qui sache contrefaire les écritures et faire des faux.Eugène Sue (1804-1857)
Le marquis avait même pris part à cette dernière opération, et y avait acquis une remarquable adresse pour imiter les empreintes et contrefaire les écritures.Émile Souvestre (1806-1854)
Quelque temps après, un de ces satellites, en passant auprès de lui, se mit à le contrefaire comme il crioit quand on le battoit.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Je rentrai donc chez moi, je cherchai dans mes papiers quelques-unes de tes lettres, et je me mis à m'exercer à contrefaire ton écriture.Émile Gaboriau (1832-1873)
Comme il savait contrefaire différentes écritures, il se fabriqua d'abord un certificat en toute règle, et imita parfaitement la signature de l'archevêque.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CONTREFAIRE » v. act.

Imiter quelque chose, & tâcher à la rendre semblable. Ce bouffon sçait fort bien contrefaire toutes sortes de personnes. Ce faussaire sçait contrefaire toutes sortes de seings & d'écritures.
 
Il signifie aussi, Desguiser. Il a contrefait sa voix, son écriture, pour mieux tromper. Il est bon quelquefois de ne dire pas tout ce qu'on pense, & de se contrefaire.
 
CONTREFAIRE, se dit en ce sens des hypocrites & des fanfarons qui veulent passer pour autres qu'ils ne sont. Ceux qui contrefont les devots sont fort dangereux ; & ceux qui contrefont les braves ne sont gueres à craindre.
 
CONTREFAIRE, en termes d'Imprimerie, c'est, Imprimer un Livre, une image, un dessein, pour frustrer l'Auteur du droit du privilege qu'il a obtenu de le faire imprimer tout seul.
 
CONTREFAIT, AITE. part. & adj. Imité, falsifié. Exemplaire contrefait. Seing contrefait & faux.
 
CONTREFAIT, se dit aussi de celuy qui a quelque difformité de corps, soit naturelle, soit par une mauvaise habitude. C'est un grand malheur que d'estre contrefait, bossu, boiteux, &c. Il marche si mal, qu'il semble qu'il soit contrefait. La paralysie luy a contrefait le visage.
 
CONTRE-FANONS, terme de Marine, sont des cordes amarées au milieu de la vergue du costé opposé à la bouline, pour trousser ou carguer un costé de la voile. On les appelle autrement cargueboulines.
Drôles d'expressions À la bonne franquette À la bonne franquette

À la bonne franquette : sans façon, sans cérémonie. 

Alain Rey 16/02/2020