Email catcher

contrefort

Définition

Définition de contrefort ​​​ nom masculin

Pilier, mur servant d'appui à un autre mur. Les contreforts d'une voûte. ➙ arcboutant.
Chaîne de montagnes latérales. Les contreforts des Alpes.
Pièce de cuir qui renforce l'arrière d'une chaussure.

Synonymes

Synonymes de contrefort nom masculin

arc-boutant, appui, étai, étançon, soutien

renfort

Exemples

Phrases avec le mot contrefort

L'enceinte du château des comtes aurait-elle été flanquée de tours semi-circulaires de faible saillie, à base talutée, alternant avec des tourelles sur contreforts ?Revue du Nord, 2010, Marie Henrion (Cairn.info)
Le continu résistant n'est pas le contrefort qui annule ou équilibre une force.La lettre de l'enfance et de l'adolescence, 2004, Alain Gillis (Cairn.info)
Posté à côté d'un contrefort, le président de l'association pose son doigt sur une pierre.Ouest-France, Justine BRICHARD, 02/05/2019
Au pied des contreforts pyrénéens, le charmant village catalan offre une biodiversité locale préservée et de nombreuses richesses urbaines et patrimoniales.Ouest-France, Yves HARDY, 08/08/2021
C'est un immense et pesant bâtiment soutenu par d'énormes contreforts, une masse blanche, lourde, imposante, belle d'une beauté inexplicable et sauvage.Guy de Maupassant (1850-1893)
Durant deux semaines une équipe d'une dizaine de personnes ont nettoyé le côté sud des contreforts.Ouest-France, 04/03/2013
Deux contreforts à côté du clocher forment la tranche optionnelle à 41 170 €.Ouest-France, 28/07/2021
C'était le sommet de ce second cône qu'il convenait d'atteindre, et l'arête des contreforts devait offrir la meilleure route pour y arriver.Jules Verne (1828-1905)
Le nord du pays, volontiers décrit comme pro-gouvernemental, comprend une frange rurale largement livrée à elle-même sur les contreforts nord de la chaîne centrale.politique étrangère, 2008, Sébastien Pennes (Cairn.info)
Seuls les contreforts du plateau présentent des dénivellations de centaines de mètres.Autrepart, 2012, Frédéric Bourdier (Cairn.info)
À peine quelques habitations isolées, parfois une ferme, perdue dans ces grandes forêts de pins qui hérissent la croupe méridionale des contreforts.Jules Verne (1828-1905)
Reprise des eaux pluviales, réfection des contreforts, panachage d'une quinzaine de sortes de tuiles, neuves et anciennes, de tailles et de couleurs différentes.Ouest-France, 19/04/2021
D'ouest en est, ce gouttereau est composé de huit travées scandées de contreforts, en grande partie démolis.Annales de Normandie, 2015, Adrien Dubois, Jean-Baptiste Vincent (Cairn.info)
Si ces contreforts sont saillants, les arcs extérieurs forment autant d'auvents demi-circulaires, abritant des peintures, ce qui est l'occasion d'un grand effet décoratif.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Le plus ordinairement, le pâl couronne quelque monticule, sur le revers d'une vallée étroite, entre deux contreforts escarpés, au milieu d'impénétrables futaies.Jules Verne (1828-1905)
Après trois heures d'une marche fatigante et difficile dans les hautes herbes, les aventuriers atteignirent les premiers contreforts qu'ils voulaient franchir.Gustave Aimard (1818-1883)
En 1659 et 1665, ses murs pignons en briques sont dotés de contreforts.Revue du Nord, 2006, Laurent Gubellini (Cairn.info)
Des niches à statues, des anciens fours à pains, des pierres datées, de vieux contreforts, des puits, des corniches lui donnent une certaine personnalité.Ouest-France, 07/08/2021
Il a fallu procéder avant le remontage au renforcement de la fondation du contrefort.Ouest-France, 17/06/2020
À côté s'étend la vieille basilique qui jette à droite et à gauche, avec une admirable hardiesse, ses grands contreforts taillés en arche.Claude Tillier (1801-1844)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CONTRE-FORTS, ou Esperons

Ce sont des murs contreboutans, des appuis de murs ou terrasses qui sont sujettes à la poussée. Quand on bastit contre une pente de montagne, il faut faire des contre-forts ou des esperons bien enliez avec le mur qui soûtient les terres, à la distance de deux toises l'un de l'autre.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.