Email catcher

étançon

Définition

Définition de étançon ​​​ nom masculin

Technique Grosse pièce de bois dressée pour soutenir qqch. ➙ béquille, contrefort, étai. Placer des étançons contre un mur.

Synonymes

Synonymes de étançon nom masculin

étai, béquille, cale, contrefort, soutien

Exemples

Phrases avec le mot étançon

De forts étançons furent donc appliqués aux murailles de bois.Jules Verne (1828-1905)
Du moment qu'il aurait une certaine étendue superficielle, il s'affaisserait et écraserait tous les étançons.Revue du Nord, 2009, Philippe Guignet (Cairn.info)
La répartition formelle du travail de soutènement voulait que le foudroyeur, aidé de son assistant, assure la dépose des étançons.Le travail humain, 2002, P.-J. Marescaux, O. Desrichard (Cairn.info)
La vérité subsiste par elle-même, solide, inébranlable ; mais le mensonge, de quels étançons, de quels arcs-boutants faut-il le soutenir pour le forcer à rester un instant en équilibre !Alcide Bonneau (1836-1904)
Tout ce qu'il nous laissera voir, ce sont quelques étançons et un peu de plâtre, qu'il veut bien appliquer à retarder la chute du vieil édifice.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Deux coups de maillets assurèrent les étançons dans la maçonnerie du calvaire.Paul Adam (1862-1920)
Outre la dépose, l'assistant-foudroyeur effectuait également la pose des étançons, ceci conjointement avec le conducteur de treuil, ce dernier étant également chargé de manœuvrer le treuil.Le travail humain, 2002, P.-J. Marescaux, O. Desrichard (Cairn.info)
Dans le charbonnage, la sécurité commandait de n'enlever qu'un seul étançon d'arrière-taille à la fois et de le replacer aussitôt en avant du front de taille sur la ligne suivante.Le travail humain, 2002, P.-J. Marescaux, O. Desrichard (Cairn.info)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ESTANÇON s. m.

Grosse piece de bois qu'on met pour soustenir une muraille qu'on sappe, ou qu'on reprend par dessous oeuvre. Ce mot vient de stançonnon, mot Celtique ou Bas-Breton signifiant la même chose.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots à connaître pour briller pendant les repas de fin d'année Top 10 des mots à connaître pour briller pendant les repas de fin d'année

Les conversations en famille ou entre amis vont toujours bon train pendant vos repas de fin d’année et vous tenez cette fois à faire étalage de votre...

Marjorie Jean 20/12/2023
sondage de la semaine