correctif

 

définitions

correctif ​​​ , corrective ​​​ adjectif et nom masculin

adjectif Qui a le pouvoir de corriger. Gymnastique corrective.
nom masculin
Antidote, contrepartie qui atténue ou rectifie. Apporter un correctif à une affirmation.
Recommandation officielle pour patch.
 

synonymes

correctif nom masculin

correction, rectificatif, rectification, épanorthose (Rhétorique)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous n’avons pas flexibilisé à outrance son volet correctif, mais nous avons donné à celui-ci une tournure et une lecture plus économiques qu’automatiques.Europarl
Ce fut pour assurer ses jouissances qu'il respecta celles d'autrui ; et la cupidité trouva son correctif dans l'amour éclairé de soi-même.Volney (1757-1820)
Une fois de plus, nous avons ici l'intention d'insister moins sur l'aspect répressif et davantage sur l'aspect correctif.Europarl
Jamais on ne me fera comprendre que le cruel, l'injuste et le farouche soient des lois sans cause, sans but et sans correctif dans l'univers.George Sand (1804-1876)
La réponse à la deuxième question est positive, notamment en ce qui concerne le volet correctif.Europarl
Nous aspirons à renforcer le bras préventif et correctif du pacte de stabilité et de croissance.Europarl
Je désire donc que cette lettre soit lue avec un peu plus de précaution que les autres, et surtout qu'on n'en passe pas les notes qui lui servent de correctif.Astolphe de Custine (1790-1857)
Nous devons introduire une différenciation progressive des sanctions dans les volets préventif et correctif du pacte de stabilité et de croissance.Europarl
Ces dernières paroles que nous venons de souligner sont un correctif nécessaire – nous pourrions dire une vraie réfutation – de la plaidoirie qui précède.Albert Farges (1848-1926)
La douce maçonnerie des nids d'hirondelles se mêle de toutes parts comme un correctif charmant à cette sévère architecture.Victor Hugo (1802-1885)
Les travaux même non voulus, les heures assujetties dont on se plaint, gardent au fond plus d'un correctif aimable, bien des enchantements secrets.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Pour remédier à l'action dépressive de ces agents, on ordonnait, comme correctif, l'emploi des eaux cordiales ou roborantes.Charles Anglada (1806-?)
La situation nationale est cruelle ; le signe représentatif n'est plus en équilibre dans la circulation ; la journée de l'ouvrier est au-dessous du nécessaire ; il faut un grand moyen correctif.Georges Jacques Danton (1759-1794)
Seulement, s'il était bon, il se sentait bon, ce qui est très dangereux, lorsque manque le correctif de l'humilité.Émile Faguet (1847-1916)
Comme correctif à cet article critique, on demande la permission d'insérer ici la pièce de vers suivante, qui est postérieure de près de quinze ans.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Les arguments en faveur d'un renforcement des volets tant préventif que correctif du pacte sont évidents.Europarl
Un correctif peut être apporté en augmentant la puissance des moteurs afin que la dimension des mailles n'ait pas autant d'importance.Europarl
Nous n'aurons pas la cruauté d'interdire aux dames le café du matin ; mais que le sucre et le lait adroitement mélangés, lui servent toujours de correctif.Mercier de Compiègne (1763-1800)
Soumise, en un mot, aux obligations et aux charges sociales, pourquoi serait-elle déclarée inadmissible aux droits électoraux qui en sont le correctif et la compensation ?Charles Turgeon (1855-1934)
Il n'a pas un vers banal : éloge unique, dont le correctif est qu'il a trop de vers difficiles.Jules Lemaître (1853-1914)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CORRECTIF, IVE » adj.

Qui adoucit, qui tempere la rudesse de quelque chose. Un Orateur ne doit point hasarder un mot barbare, ou nouveau, sans quelque correctif ou adoucissement.
 
CORRECTIF, se dit aussi en Medecine, en parlant des drogues qui se temperent & adoucissent les unes les autres : comme, l'anis est le vray correctif du sené, il en purge les flatuositez qui donnent les tranchées.
Vidéos Interloqué, par Karim Duval Interloqué, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

15/04/2020