coulage

définitions

coulage ​​​ nom masculin

Action de couler (I). Le coulage d'un métal en fusion dans un moule.
familier Perte due au gaspillage ou au vol. Il y a du coulage.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En attendant, la richesse publique s'en va à la rivière, et le coulage a lieu.Victor Hugo (1802-1885)
Cette opération se termina le 8 juillet, et le coulage fut fixé au lendemain.Jules Verne (1828-1905)
Lors du coulage, on le graisse avec un peu d'huile d'olive pour empêcher la matière de s'y attacher en séchant.Nicolas Appert (1749-1841)
C'est ainsi que, ménagère distraite, elle présidait avec détachement au coulage de sa maison, satisfaite pourvu que, chaque mois, l'argent rentrât.Victor Margueritte (1866-1942)
Ce temps est employé aux opérations du coulage et à la préparation des matières destinées aux fontes ultérieures.Nicolas Appert (1749-1841)
Résultats : un coulage désastreux, la ruine à bref délai et, très probablement, la constitution d'un formidable magot dans le bas de la demoiselle.René Boylesve (1867-1926)
Cependant, il paraissait certain que le râteau des baissiers n'avait pas ramassé toute la somme, un effroyable coulage en avait emporté un bon tiers.Émile Zola (1840-1902)
Madame montrait aussi, au milieu du désordre de sa maison, parmi tout ce coulage effréné qu'elle tolérait, des avarices très bizarres et tout à fait inattendues...Octave Mirbeau (1848-1917)