croiser

 

définitions

croiser ​​​ verbe

verbe transitif
Disposer (deux choses) l'une sur l'autre, en forme de croix. Croiser les jambes. Se croiser les bras : (au figuré) rester dans l'inaction. Croiser les doigts, pour conjurer le sort.
Croiser le fer : se battre à l'épée ; au figuré s'affronter.
Passer au travers de (une ligne, une route). ➙ couper, traverser. La voie ferrée croise la route. —  Passer à côté de, en allant en sens contraire. Croiser qqn dans la rue.
verbe transitif au figuré Faire se reproduire (des animaux, des plantes d'espèces différentes). ➙ métisser. Croiser deux races de chevaux.
verbe intransitif
(bords d'un vêtement) Passer l'un sur l'autre.
(navire) Aller et venir dans un même parage (➙ croisière, croiseur).

se croiser ​​​ verbe pronominal

Être ou se mettre en travers l'un de l'autre. Les deux chemins se croisent à angle droit.
(personnes, véhicules) Passer l'un près de l'autre en allant dans une direction différente ou opposée. —  Leurs regards se sont croisés, se sont rencontrés rapidement. —  Nos lettres se sont croisées, ont été envoyées en même temps.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je croise

tu croises

il croise / elle croise

nous croisons

vous croisez

ils croisent / elles croisent

imparfait

je croisais

tu croisais

il croisait / elle croisait

nous croisions

vous croisiez

ils croisaient / elles croisaient

passé simple

je croisai

tu croisas

il croisa / elle croisa

nous croisâmes

vous croisâtes

ils croisèrent / elles croisèrent

futur simple

je croiserai

tu croiseras

il croisera / elle croisera

nous croiserons

vous croiserez

ils croiseront / elles croiseront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pour en faire un patricien, je n'avais qu'à me croiser les bras et laisser agir la richesse.George Sand (1804-1876)
J'ai à croiser des voitures qui crient et des voitures qui sifflent, et je suis lourd de mon amour, et je suis faible de la force de mon amour.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Si une escadre turque vient croiser devant le port et qu'elle communique directement avec vous, vous serez à même de prendre toute espèce d'information : vous lui ferez toute sorte d'honnêtetés.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Elles sonnent en l'honneur de la fête du tsar : une belle occasion pour les paysans de se croiser les bras, et de se griser.Jules Legras (1866-1939)
Cette dérive climatique est venue croiser une autre tendance également catastrophique : le développement d'une population de plus en plus isolée, quoique de plus en plus dépendante parce qu'elle est âgée.Europarl
Les batteries, placées sur les deux rivages opposés, pourraient croiser leurs feux, mais pas assez pour causer un grand dommage à une flotte.Adolphe Thiers (1797-1877)
Leurs yeux pour s'éviter avaient pris une mobilité surprenante et des ruses d'ennemis qui redoutent de se croiser.Guy de Maupassant (1850-1893)
Deuxièmement, nous devrions tester comment on peut croiser les fichiers dont nous disposons afin d'obtenir des instruments plus efficaces.Europarl
Aimeriez-vous être traité par un médecin souffrant de fatigue, par exemple, ou le croiser au milieu de la circulation routière après un tour de garde d'une durée excessive ?Europarl
L'aurore australe s'éteignit peu après, et ce point idéal, où viennent se croiser tous les méridiens du globe, est encore à connaître.Jules Verne (1828-1905)
Il en est donc réduit à se croiser les bras, tandis que ses réserves s'épuisent de jour en jour.Jules Verne (1828-1905)
Paraissait-elle, il quittait son poste et hâtait assez le pas pour la croiser devant la grille de la place.Émile Gaboriau (1832-1873)
Le fantosme commence à croiser les bras, baisser la teste, et l'appeler d'une main pour le suivre par les degrez.Paul Lacroix (1806-1884)
Puis elles s'ouvrirent, et ce fut alors la faux verticale qui s'abaissa pour se relever dès que les autres se rapprochaient pour se croiser.Michel Zévaco (1860-1918)
Les balles des indigènes postés aux rampes inférieures pouvaient s'y croiser, et tendre là un réseau de fer que nul ne saurait impunément franchir.Jules Verne (1828-1905)
Elle a beau essayer de prendre des poses tranquilles, de croiser ses bras dans l'immobilité, impossible de tenir en place.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Seulement, cette fois-là, au lieu de se croiser les bras comme d'habitude, il se mit à se gratter la tête, ce qui indiquait chez lui une préoccupation très-vive.Albert Delpit (1849-1893)
Il la regarda donner sa leçon, et il lui demanda de croiser le fer avec elle.Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
Nous ne pouvons nous contenter de nous croiser les bras et d'attendre que de nouveaux accidents surviennent.Europarl
Elle voyait de grands éclairs se croiser sur sa tête, elle pouvait pressentir une grande lutte plus ou moins éloignée.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CROISER » v. act.

Mettre une chose de travers sur une autre, ensorte qu'elle represente une figure de croix en la couppant ou traversant. Ces deux lignes, ces deux diametres se croisent, c'est à dire, se couppent à angles droits, à angles aigus. Les fils de la toile, de la serge se croisent, passent les uns sur les autres. Croiser les piques, les espées. Les Tailleurs croisent les jambes, quand ils travaillent. Les paresseux ont souvent les bras croisez.
 
CROISER, se dit aussi des habits dont une partie avance sur l'autre. Cette robbe de chambre n'est pas assez large, elle ne croise pas assez sur l'estomac. Ce rabat est mal taillé, les bouts quarrez croisent l'un sur l'autre.
 
CROISER, se dit encore des chemins, des ruës qui se traversent. Il faut prendre à droit au premier chemin, à la premiere ruë que vous trouverez qui croisera.
 
CROISER, se dit aussi de ce qui traverse le chemin devant quelqu'un. Ces Cavaliers ont mine de voleurs, ils sont venus croiser ce chemin pour nous reconnoistre. Nous avons veu un sanglier qui a croisé nostre route. On dit à la chasse, Croiser les chiens, quand on traverse le chemin où ils courent.
 
CROISER, signifie aussi, Rayer quelque partie d'une écriture en la traversant avec un trait de plume en forme d'une croix. Ne faites pas fonds sur la clause de ce contract, il y a trois lignes de croisées, de rayées, de barrées.
 
CROISER, signifie aussi, Marquer quelque chose d'une croix, pour monstrer qu'il y a quelque chose à redire ou à refaire. On a croisé cet arrest pour empêcher qu'on ne le delivrast, que le procés ne fût un peu mieux examiné. Quand on est appellant d'une taxe de despens, le Procureur est poursuivy pour croiser, c'est à dire, de marquer d'une croix les articles dont il est appellant.
 
CROISER, avec le pronom personnel, s'est dit du temps des guerres saintes, de ceux qui faisoient voeu d'y aller, & qui se croisoient & prenoient la marque d'une croix sur leurs habits.
 
CROISER, en termes de Marine, signifie, Roder sur une coste, aller & venir sur une mer pour la garder, & empêcher les Corsaires de piller les Marchands, de faire des descentes. Il se dit aussi des ennemis qui cherchent à pirater, & qui attendent les vaisseaux à l'entrée ou à la sortie des ports. L'armée a passé une partie de l'esté à croiser les costes de Barbarie.
 
CROISÉ, ÉE. part. & adj.
 
CROISÉ, en termes de Blason, se dit du Globe Imperial, & des bannieres chargées d'une croix.
Drôles d'expressions Être gêné aux entournures Être gêné aux entournures

Être gêné aux entournures : être mal à l’aise, se sentir gauche ; être incommodé dans son activité.

Alain Rey 12/05/2020