croix

définitions

croix ​​​ nom féminin

Poteau muni d'une traverse et sur lequel on attachait des condamnés pour les faire mourir ; spécialement celui où Jésus fut cloué et mis à mort. Le supplice de la croix (➙ crucifier). La sainte Croix. —  locution Porter sa croix : supporter ses épreuves avec résignation.
Le signe* de croix.
Représentation ou évocation symbolique de la croix de Jésus-Christ. ➙ calvaire, crucifix. —  locution, familier C'est la croix et la bannière, c'est toute une histoire (comme dans une procession). —  (Autres symboles) Croix de Lorraine, à double croisillon. Croix grecque, à branches égales. Croix de Saint-André, en X. —  Croix gammée*.
Bijou en forme de croix.
Décoration, insigne d'un ordre honorifique. —  La croix de la Légion d'honneur (➙ grand-croix). Croix de guerre : médaille conférée aux soldats qui se sont distingués au cours d'une guerre.
Marque formée par deux traits croisés. Faire une croix au bas d'un acte (en guise de signature). —  locution, au figuré Faire une croix sur qqch., y renoncer définitivement.
En croix : à angle droit ou presque droit. Les bras en croix.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il y avait aussi, reléguées un peu à l'écart, de longues, très longues fosses sans drapeaux et sans couronnes, avec une simple croix qui portait un écriteau.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Cette idée lui venait de vagues apparences de croix, faites de branches entrelacées, maintenant reverdies, retournées à la nature, et prenant des formes de ceps de vigne sauvage.Alphonse Daudet (1840-1897)
Sur l'honneur et sur la croix, je ne me repens que parce qu'elle était femme.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il reposait sur le dos, les bras ouverts en croix, les jambes un peu pliées.Amédée Delorme (1850-1936)
Qui plus est, les francophones de la périphérie bénéficient de facilités linguistiques leur assurant une protection, protection sur laquelle les minorités réelles peuvent souvent faire une croix.Europarl
Il sentit qu'il allait tomber et s'appuya à quelque chose qui était une croix de bois.Michel Zévaco (1860-1918)
Dans cette hypothèse, il faut le souligner, la méthode intergouvernementale fêtera son triomphe définitif et on pourra faire une croix sur le mécanisme communautaire.Europarl
Je tiens bien sûr à réitérer que je n'ai rien contre la croix et que je suis tous les jours confronté à une croix, ce qui ne me dérange pas.Europarl
Un gibet, placé à l'entrée du passage et précisément au-dessus d'une des croix, expliquait assez clairement quelque événement vraiment tragique.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Quelques heures de suspension à la croix paraissaient aux personnes habituées à voir des crucifiements tout à fait insuffisantes pour amener un tel résultat.Ernest Renan (1823-1892)
Loïse, de deux branches coupées par un paysan, fit une croix et la planta dans la terre fraîchement remuée...Michel Zévaco (1860-1918)
Peut-être faudrait-il plutôt vous lier, mais j'aime mieux faire le signe de la croix sur vous.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Les classes plus aisées convertissent ces croix de bois en fer qu'elles entourent et protègent de différentes manières.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Il ne pouvait voir encore cette malheureuse croix, mais il la sentait en quelque sorte venir au-devant de lui.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le franciscain fit avec son pouce et d'une certaine façon le signe de croix sur sa poitrine.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Frénétiquement il se baisse, se relève, esquisse les signes de croix, les génuflexions, raccourcit tous ses gestes pour avoir plus tôt fini.Alphonse Daudet (1840-1897)
Je te le répète, c'est notre nom que je défends, et s'il ne devait pas sortir de là pur comme de l'or, je m'arracherais moi-même la croix que je porte.Alfred de Musset (1810-1857)
Dans les documents officiels comme les actes de naissance, on met une croix ou on laisse un espace vide au lieu d'indiquer yezide, en signe de non-reconnaissance.Europarl
Cette promesse jurée sur la croix que tu as reçue de ta mère mourante te lie autant que notre mariage lui-même.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
L’heure est maintenant venue d’entamer le long chemin de croix menant à un permis de conduire européen unique.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CROIX » s. f.

Piece de charpente composée de deux morceaux de bois, dont l'un traverse & couppe l'autre ordinairement à angles droits. Elle servoit autrefois de supplice pour les malfaiteurs & les esclaves. Les Romains faisoient élever des croix pour faire peur aux soldats, comme on fait icy des potences. Ce mot vient du Latin crux, qui signifie la même chose.
 
CROIX, signifie parmy les Chrestiens le mystere de la Redemption du genre humain. La croix a été en une grande veneration depuis que Nostre Seigneur JESUS-CHRIST y a voulu estre attaché pour nos pechez. La croix a été un scandale pour les Juifs, une folie dans l'opinion des Payens, dit St. Paul.
 
CROIX, signifie aussi le bois sacré qui a servy d'instrument au mystere de la Redemption. Ainsi on dit la vraye croix, adorer la croix, l'estendart de la croix ; & on dit figurément en ce sens, Mettre ses injures, ses ressentiments au pied de la croix, pour dire, les offrir à JESUS-CHRIST pendant en l'arbre de la croix.
 
On appelle Invention Sainte Croix, la Feste qui se solemnise le 3. de May, en memoire de ce que Sainte Helene mere de Constantin trouva la vraye croix de Nostre Seigneur qui estoit enfouïe bien avant en terre sur le Calvaire, où elle fit bastir une Eglise pour y en laisser une partie, l'autre ayant été depuis apportée à Rome en l'Eglise de Sainte Croix de Jerusalem.
 
EXALTATION SAINTE CROIX, est une autre Feste qui se fait le 14. de Septembre en memoire de ce qu'Heraclius rapporta sur le Calvaire la vraye croix que Cosroes Roy des Perses avoit enlevée 14. ans auparavant, lors qu'il avoit pris Jerusalem sur l'Empereur Phocas.
 
CROIX, se dit aussi des representations & figures de la croix qui sont dans les Eglises & les maisons Chrestiennes, & sur les chemins. On va à la Procession avec la croix & les chandeliers. On porte des croix d'argent aux enterrements des personnes riches. On appelle ces croix, processionnelles ; & quand elles sont d'argent, elles doivent estre contremarquées à la douille. On dit en ce sens, qu'il faut avoir la croix & la banniere, la croix & l'eau benite pour avoir quelqu'un, pour dire, qu'on a de la peine à en jouïr. On dit aussi, qu'il faut faire la croix à la cheminée, quand on reçoit quelque visite qui surprend, ou lors qu'il arrive quelque chose d'extraordinaire. On dit en ce sens figurément d'un homme à qui on dispute un Benefice dont il est en possession, qu'il se deffend avec le baston de la croix, des pierres du clocher.
 
On appelle sur la mer le baston de Jacob, la croix geometrique.
 
CROIX, se dit aussi des mêmes figures qui servent d'ornements & de marques pour quelque dignité. Les Evêques, les Abbez Reguliers portent une croix pectorale, une petite croix d'or penduë au cou.
 
PORTE-CROIX, est l'Aumosnier d'un Archevêque, d'un Primat, qui porte une croix devant luy dans des ceremonies. Un Patriarche porte une croix double, & le Pape une croix triple dans leurs Armes. Le Pape fait porter la croix par tout. Les grands Patriarches la font aussi porter par tout hors de Rome. Les Primats & Metropolitains & ceux qui ont droit de Pallium, dans leur Jurisdiction. Gregoire XI. a fait deffense aux Patriarches, Prelats & Evêques de la faire porter en presence des Cardinaux.
 
CROIX, en ce sens, se dit aussi des mêmes figures que portent les Chevaliers de divers Ordres, soit à leur cou, soit au bout d'un ruban en escharpe, soit sur leurs habits. Elles sont differentes par leurs figures, ou par leurs esmaux. La croix des Chevaliers du St. Esprit, de St. Lazare, de Malthe ; & on appelle Chevaliers Grand-Croix, ceux qui tiennent le premier rang dans l'Ordre de Malthe.
 
On a dit aussi, Prendre la croix, pour dire, Aller à la guerre contre les Infidelles, & porter une croix pour marque de ce qu'on s'est enrollé pour cela. C'étoit autrefois une espece de penitence qu'on imposoit, de se tenir long-temps les bras tendus en croix. C'a été aussi un examen dont on s'est servy pour verifier les crimes dont on ne pouvoit avoir de preuves. On le dit aussi des Ordres de Religieux qui se distinguent par diverses figures de croix. La croix des Mathurins a les branches comprises sous des arcs de cercle. Une croix de St. Antoine est faite en forme de T, &c.
 
CROIX, signifie quelquefois la doctrine de la Foy Chrêtienne, & la marque qu'on laisse aux lieux où on l'a plantée. St. Xavier est allé planter la croix, élever la croix dans les Indes. On y a arboré la croix en plusieurs endroits, quand on a pris possession de la terre que les Chrêtiens ont découverte.
 
On appelle aussi, Planter la croix, Commencer la fondation, l'establissement d'un Monastere en quelque lieu. Il n'y a qu'à planter la croix, & laisser le soin du reste à la Providence.
 
On appelle le signe de la croix, cette commemoration qu'on fait du mystere de la Passion, en mettant la main à la teste, puis au ventre, & à l'une & l'autre espaule, pour representer une croix. Le signe de la croix & l'eau benite font fuir les Demons.
 
En termes de Manege, on dit, Faire la croix à courbettes, à ballotades, quand on fait de ces sauts en avant, en arriere & aux costez tout d'une haleine, parce que cela fait la figure d'une croix.
 
CROIX, se dit aussi de toutes les lignes ou autres choses qui se couppent ou qui se traversent les unes les autres. Il y a des superstitieux qui ne veulent pas qu'on mette des couteaux en croix. Deux diametres qui se couppent font une croix. Si cela arrive, croix de paille.
 
CROIX, est aussi une petite marque qui se fait à la haste par deux petites lignes qui se couppent sur quelque chose. Comptez jusqu'à dix, & puis faites une croix. Les croix dans le Missel marquent qu'il faut faire des signes de croix & des benedictions en ces endroits-là. Les croix dans l'impression marquent des renvois. En Algebre la croix signifie plus, & est une marque qu'il faut adjouster.
 
En ce sens on fait au Palais des croix à la marge des declarations de despens, ou des dommages & interests qu'on a taxez, pour marquer les articles dont on veut estre appellant. Une appellation sous deux croix, est une cause d'audience ; sous trois croix, est un procés par écrit.
 
CROIX, est aussi une marque qu'on met d'un costé à la plus-part des monnoyes des Princes Chrestiens : & en ce sens on dit qu'un homme n'a ni croix ni pile, pour dire, qu'il n'a point du tout d'argent. On dit aussi, Jetter à croix & pile, pour dire, Mettre une chose au hasard.
 
CROIX, signifie figurément, Peine, affliction, douleur. JESUS-CHRIST conseille dans l'Evangile, que chacun prenne sa croix, qu'il la porte aprés luy, & qu'il le suive. Il n'y a gueres de gens qui ne portent leur croix en ce monde. Dieu envoye des croix, des afflictions aux pecheurs. On dit d'un Auteur qui fait de grands efforts pour trouver quelque belle invention, qu'il met son esprit en croix.
 
CROIX DE PAR DIEU, est une croix qui est au devant de l'Alphabet du Livre où on apprend aux enfants à connoistre leurs lettres. On le dit aussi de l'Alphabet même, & du Livre qui le contient. On dit aussi au figuré, quand il faut recommencer une affaire, ou quelque procedure malfaite, qu'on en est encore à la croix de par Dieu.
 
CROIX, se dit aussi en termes de Blason, quand la croix est toute seule dans un Escu, & sans estre accompagnée ni cantonnée. Elle doit en occuper justement le tiers, parce qu'elle est mise au rang des pieces honorables qui font la division de l'Escu.
 
CROIX ALISÉE, ou raccourcie, est celle qui ne s'étend pas jusqu'aux bords de l'Escu.
 
CROIX PATÉE, est celle qui s'élargit vers l'extremité des branches, comme celle des Mathurins, ou qui est un peu croisée en quart de voussure. Il y en a qui ont les bouts des branches plus larges trois fois que leur racine, & qui sont vuidées sur les flancs par un trait d'ovale.
 
CROIX BORDÉE, est celle qui a tout autour un filet d'autre couleur ou metail que le corps de la croix.
 
CROIX FLORENCÉE, ou fleuronnée, ou fleurdelisée, est celle qui a des fleurs, ou des fleurs de lis à ses extremitez : Croix treflée, qui a des trefles.
 
CROIX BRETESSÉE, est celle qui a les branches garnies de bretesses, composée de creneaux qui se rapportent les uns aux autres.
 
CROIX POTENCÉE, est celle dont les extremitez sont faites en potence double, ou selon la figure de la lettre T, comme celle de Jerusalem.
 
CROIX CANTONNÉE, est celle qui aux cantons a quelques figures qui remplissent les vuides de l'Escu. Et croix chargée, est celle qui a sur ses branches des coquilles, des estoiles ou autres meubles de l'Escu. Il y a aussi des croix qui sont chargées d'une autre croix plus estroite.
 
CROIX CROISÉE, ou recroisettée, est celle qui a de petites croix aux quatre extremitez.
 
CROIX ANCRÉE, qui a des ancres, dont les branches finissent & se terminent en ancres de navire.
 
CROIX AU PIED FICHÉ, est celle qui a l'extremité d'enbas aiguisée en pointe, & qui est d'ordinaire un peu plus haute que large. En ce cas on l'appelle croix haussée, ou croix de Calvaire.
 
CROIX FENDUË, est celle qui est entr'ouverte & separée en deux.
 
CROIX CERCELÉE, est celle dont les bouts se recourbent en demi-cercle, comme une volute.
 
CROIX CLAVELÉE, est celle qui est composée de bastons tronçonnez qui semblent estre enclavez dans le bois principal de la croix. On l'appelle aussi croix bastonnée.
 
CROIX NILLÉE, ou de moulin. On l'appelle aussi nellée, nil, ou nigle, qui est faite de deux bandes separées & crochuës par le bout, telle qu'en porte la maison d'Aubusson. Elle est ancrée & fort deliée, comme est l'anille ou le fer du moulin.
 
CROIX COMPONÉE, est celle qui est faite de divers esmaux, dont les parties sont d'un metail ou d'une couleur differente.
 
CROIX DE LORRAINE, est celle qui est double, comme les croix Patriarchales, qui a deux travers chacun à l'endroit de chaque tiers du montant, celuy d'enbas un peu plus long que l'autre. Ainsi la portent les Religieux de l'Ordre du St. Esprit, & autrefois les Templiers. Cette croix à double travers est proprement appellée la croix des Grecs, parce qu'ils l'ont souvent ainsi representée à l'imitation de celle de porphyre que Constantin fit dresser au milieu du marché de Constantinople.
 
CROIX DE ST. ANTOINE, ou tau, est celle qui n'a que trois branches, celle de dessus estant retranchée.
 
CROIX BOURDONNÉE, est celle qui a aux extremitez & au milieu des cercles qui representent les pommes d'un bourdon. On l'appelle aussi pommetée.
 
CROIX DE THOULOUSE, est une croix vuidée, treflée, & pommetée d'or, c'est à dire, qui paroist creuse, qui a pour chef aux extremitez quatre petits quarrez, & à chacun trois pommettes. On met la croix de Thoulouse entre les Armoiries qu'on pretend estre descenduës du Ciel.
 
CROIX À DEGREZ, est une croix haussée, dont le pied est posé sur de la maçonnerie en forme de degrez, comme sont celles des grands chemins. On dit aussi une croix enserrée de quatre degrez, quand à chaque bout de ses branches il y a trois degrez figurez, comme à celuy qui luy sert de marchepied. Quelques-uns appellent aussi cette croix, denchée, dentée, endenchée, endentée, ou dentelée. Cette derniere a les dents plus petites. L'engreslée ne differe de l'endentée, sinon entant que l'endenture est differente de l'engreslure.
 
CROIX ENHENDÉE, est celle qui a les branches terminées en façon de croix ancrée, & qui a entre les deux crochets une pointe comme un fer de lance. Celle-cy est commune chez les Espagnols, qui luy ont donné ce nom.
 
CROIX ESCARTELÉE, est celle qui est divisée par une ligne tirée tant de haut enbas, que de travers de droit à gauche, & dont les parties divisées sont de differents esmaux, soit couleur, soit metail.
 
CROIX FOURCHÉE, est celle dont les branches se terminent par trois pointes qui font deux angles entrants : & croix fourchetée, celle dont les branches se terminent en fourchettes, dont on se servoit pour porter un mousquet.
 
CROIX FRETÉE, qui est composée ou plûtost chargée de cotices qui se traversent, & laissent un vuide en forme de quarrez posez en pointe comme des losenges. On l'appelle autrement croix coticée & recoticée.
 
CROIX GIVRÉE, ou gringolée, est celle qui finit ses branches par des testes de serpents recourbées de part & d'autre de la maniere des croix ancrées.
 
CROIX LOSENGÉE, qui est composée ou chargée de losenges, de metail ou de couleur qui en font le plein & le vuide.
 
CROIX ESCHIQUETÉE, qui est chargée de quarrez posez en eschiquier.
 
CROIX D'HERMINE, celle qui est chargée d'hermines. Il y a aussi des croix à quatre queuës d'hermine, & aboutées en croix, qui aboutissent à un centre, & forment une croix.
 
CROIX DE VAIR, ou vairée, qui est chargée de vair, ou de pots ou cloches vairez.
 
CROIX PARTIE, qui est divisée par enbas par une ligne qui separe les esmaux differents de deux costez.
 
CROIX ONDÉE, est celle dont les branches se tournent en ondes.
 
CROIX RESARCELÉE, est une croix divisée en sa largeur par le moyen d'un filet d'un autre esmail qui regne tout le long de ses bords.
 
CROIX CABLÉE, est une croix qui est composée ou chargée de plusieurs tortils de cables, de cordes ou de cordons.
 
CROIX ÉCOTTÉE, est une croix dont le montant & les branches ont plusieurs chicots, noeuds ou inégalitez.
 
CROIX ST. ANDRÉ, qu'on appelle autrement Sautoir ou Croix Bourguignone, est une croix qui n'est point à angles droits, ni à plomb, & dont il y a deux pointes qui posent sur la ligne horisontale.
 
CROIX ST. ANDRÉ, en termes de Charpenterie, est aussi un assemblage de poteaux ou de pieces de bois inclinez l'un vers l'autre, qui se couppent diagonalement, & qui arcboutent les pieces d'un pan de charpente. On s'en sert sur tout dans les clochers, combles & autres charpentes massives.
 
Les Chymistes ont appellé Freres de la Rosecroix, certains visionnaires qui cherchoient la Pierre Philosophale, qui estoient si cachez, qu'ils passoient pour invisibles ; & leur cabale estoit marquée par ces lettres F. R. C. que quelques-uns d'entre eux ont interpretées, Fratres Roris Cocti, à cause qu'ils pretendoient que la matiere de la pierre estoit la rosée cuitte. Voyez Gabriel Naudé qui a fait un tres-docte Livre contre eux, quoy qu'ils n'en vallussent gueres la peine.