cruche

 

définitions

cruche ​​​ nom féminin

Récipient pansu, à bec et à anse, souvent de grès ou de terre. Cruche à eau. —  locution proverbiale Tant va la cruche à l'eau (qu'à la fin elle se casse) : à s'exposer à un danger, on finit par le subir.
familier Personne stupide et ignorante. ➙ familier gourde. Quelle cruche !
 

synonymes

cruche nom féminin

cruchon, pichet

imbécile, abruti, âne, débile, idiot, niais, sot, andouille (familier), anchois (familier, région.), ballot (familier), brèle (familier), buse (familier), con (très familier), corniaud (familier), cornichon (familier), couillon (familier), cul (très familier), gourde (familier), moule (familier), noix (familier), patate (familier), poire (familier), saucisse (familier), tourte (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La préoccupation ou l'indifférence qu'elle mit à remplir sa cruche, sans leur témoigner ni surprise ni frayeur, eut vraiment d'abord quelque chose de solennel et d'étrange.George Sand (1804-1876)
Cela fait, elle remonte prendre une seconde cruche et court en faire le même usage, malgré l'épaisse et fétide vapeur qui sortoit de ce lieu.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
Vers deux heures, on lui apporta une cruche remplie d'eau et un pain de sarrasin.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Je demandai à cette femme, d'une voix entrecoupée, pour combien il y avait d'huile dans sa cruche.Denis Diderot (1713-1784)
Quant à ceci, il me fut facile de m'en assurer en peu de temps ; je n'eus qu'à observer jusqu'à quel point la cruche se remplissait dans un temps donné.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Elle lui répond à demi-voix qu'il n'en reste plus qu'une seule cruche qu'elle a réservée pour lui.Benjamin Constant (1767-1830)
Ayant trouvé la cruche, il la prit et se mit à boire à grands coups, puis, la reposa dans un angle.Maurice Level (1875-1926)
En m'éveillant et en étendant un bras, je trouvai à côté de moi un pain et une cruche d'eau.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Car enfin, de quelque manière que je vienne à me fâcher contre vous, ce sera toujours tant pis pour la cruche.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Elle lui tend sa cruche ; puis tous deux se reposent avec une confiance mutuelle, appuyés sur les cruches.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Je dirai cependant, pour n'y plus revenir, qu'entre toutes ces aventures, il en est une rigoureusement vraie : « la scène de la cruche ».Ernest Daudet (1837-1921)
Une longue théorie de femmes gantées, portant une cruche sur la tête, traversa la place.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Pas une cuvette, pas une terrine, pas une cruche, pas un verre, aucun ustensile de ménage, sauf un vieux seau oublié dans un coin.Comtesse de Ségur (1799-1874)
La rupture de sa cruche était un accident trop naturel pour que l'on s'en inquiétât.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Dantès lui dit qu'en buvant la veille à même la cruche, elle avait échappé à sa main et s'était brisée en tombant.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Enfin la petite vieille se leva, rangea son ouvrage avec soin, et prit sa cruche pour aller à la fontaine.Augustine Fouillée (1833-1923)
La cruche mousseuse fut apportée par les bras nus et trop roses de la cuisinière.Paul Adam (1862-1920)
Le moine posa tranquillement à terre le pain et la cruche et le regarda un instant curieusement.Michel Zévaco (1860-1918)
Croyez-moi, n'allez pas vous ensevelir vivant, et vous pendre comme une cruche qu'on met rafraîchir dans un puits.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Il mangea donc une moitié du pain qu'on lui avait laissé, et but à la cruche.Michel Zévaco (1860-1918)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CRUCHE » s. f.

Vaisseau à mettre, ou à transporter des liqueurs, à puiser de l'eau. Il est fait d'ordinaire de grais, ou de terre. Il a le col assez étroit, & une anse pour le tenir. Les Danaïdes sont representées avec des cruches qui emplissent leur tonneau. Ce mot vient de l'Allemand krug, signifiant la même chose.
 
CRUCHE, signifie figurément un homme beste & stupide, qui ne sçait point raisonner.
 
On dit proverbialement, Tant va la cruche à l'eau, qu'à la fin elle se brise, pour dire, qu'à force de s'exposer aux dangers, on y demeure à la fin. On dit aussi à ceux qui veulent trop s'opiniastrer, trop tourmenter un homme, Vous le feriez devenir cruche.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020