débet

 

définitions

débet ​​​ nom masculin

Finance Ce qui reste dû après l'arrêté d'un compte.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Après avoir pourvu à cet arriéré, on avait apporté un grand soin à la rentrée des 141 millions constituant le débet des négociants réunis.Adolphe Thiers (1797-1877)
Restait donc à trouver 60 millions pour équivaloir au débet.Adolphe Thiers (1797-1877)
Les hommes font entre eux un commerce de services, le mot reconnaissance indique un débet, voilà tout.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ils étaient les uns et les autres en débet.Adolphe Thiers (1797-1877)
On s'était vu obligé de suppléer à un déficit antérieur de 60 à 70 millions, et à un débet de 141 millions créé par les négociants réunis.Adolphe Thiers (1797-1877)
Ce débet avait pour gage, à la vérité, des valeurs solides, mais d'une réalisation difficile.Adolphe Thiers (1797-1877)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEBET » s. m.

Terme de Pratique, qui se dit de ce qui se trouve deu par un Comptable aprés l'arresté de son compte. Beaucoup de parties saisies demeurent en debet de quittance. Un debet de clair, ou d'une somme liquide. Plusieurs Tresoriers payent leur charge en debets, qu'ils s'obligent de payer à l'acquit de leur predecesseur. On fait la recherche des debets des Comptables. On le dit aussi des parties données à credit qui sont sur les livres des Marchands.
Le mot du jour Soutien-gorge Soutien-gorge

Vague de froid sur le soutien-gorge… Elles sont nombreuses à clamer : « C’est fini, je n’en porterai plus ! », joignant le geste à la parole dans un nouveau mouvement de libération des seins.

Aurore Vincenti 24/04/2020