déborder

 

définitions

déborder ​​​ verbe

verbe intransitif
Répandre une partie de son contenu liquide par-dessus bord. Le fleuve risque de déborder. Verre plein à déborder. —  locution C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase, la petite chose pénible qui s'ajoute à tout le reste et fait que l'ensemble devient insupportable.
Déborder de : être rempli de. Déborder de vie, de joie.
Se répandre par-dessus bord (contenu). Le lait monte et déborde. —  au figuré Son enthousiasme déborde (➙ débordant).
verbe transitif
Dépasser (le bord), aller au-delà de. sans complément Déborder en coloriant. Cette maison déborde les autres. —  Déborder le front ennemi. —  au figuré Déborder le cadre du débat.
Défaire (ce qui était bordé). —  par extension Déborder un malade. —  pronominal Se déborder en dormant.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je déborde

tu débordes

il déborde / elle déborde

nous débordons

vous débordez

ils débordent / elles débordent

imparfait

je débordais

tu débordais

il débordait / elle débordait

nous débordions

vous débordiez

ils débordaient / elles débordaient

passé simple

je débordai

tu débordas

il déborda / elle déborda

nous débordâmes

vous débordâtes

ils débordèrent / elles débordèrent

futur simple

je déborderai

tu déborderas

il débordera / elle débordera

nous déborderons

vous déborderez

ils déborderont / elles déborderont

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce problème me paraît d'ailleurs largement déborder le seul cas du texte qui nous est soumis.Europarl
Le long des murs, sur le carreau, étaient rangés des fonds de corbeilles lamentables, dont l'osier crevait, pleins à déborder de pierres précieuses.Émile Zola (1840-1902)
Une pluie épouvantable, qui tombait depuis plusieurs jours, avait grossi les rivières et les ruisseaux, et en avait fait déborder plusieurs.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Les bouillonnements de l'eau près de déborder m'obligent à interrompre cette méditation pour remplir la cafetière.Émile Souvestre (1806-1854)
La fièvre aphteuse, cette maladie animale hautement contagieuse, est la goutte qui fait déborder le vase.Europarl
Comme il n'y a ni brise ni courant, on se contente de déborder les avirons, et de rester tout naturellement en panne.Louis Boussenard (1847-1910)
C'est la goutte de lait qui a fait déborder le vase : je devrais dire la larme amère qui est restée au bout de nos cils pendant nos années de tête-à-tête.Jules Vallès (1832-1885)
Les partisans du compromis ne semblent pas non plus déborder d'enthousiasme mais invitent cependant tout un chacun à rendre un vote favorable.Europarl
Rajouter de l’eau dans des tonneaux déjà pleins, au risque de les voir déborder, n’est en effet pas souhaitable.Europarl
Protégé par une artillerie terrible, l'ennemi, supérieur en nombre, n'a qu'à s'étendre pour nous déborder.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Traçons donc la salle à manger et la salle de billard perpendiculairement au salon, en laissant déborder celui-ci du côté de la bonne orientation.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Le reste de l'après-midi se passa en manœuvres pour déborder successivement toutes les positions que les ennemis prenaient en se retirant.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Tout le monde fait pour l'embarcation qui va déborder, et qui n'a que quatre à cinq lieues à parcourir, les mêmes vœux que s'il s'agissait d'une expédition autour du globe.Édouard Corbière (1793-1875)
Est-ce qu'il n'allait pas ramasser toutes ces offres, tout sauver, par les ordres d'achat dont devaient déborder les fiches qu'il avait en main ?Émile Zola (1840-1902)
Nous allons les voir se grossir et se déborder par torrens, jusqu'à nous entraîner dans la plus profonde ruine.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Si grande était pourtant sa force, qu'il contint cette mer immense de douleur qui venait de se déborder dans son âme.Joseph Marmette (1844-1895)
Il avait du malheur, du guignon, ce qu'il en pouvait porter, ce qu'il en tenait – cette goutte faisait déborder le vase.Alphonse Karr (1808-1890)
À vrai dire, je me suis préparé à un temps de parole plus court, mais cela me permettra d'ajouter quelques remarques sans pour autant déborder.Europarl
En effet, depuis plusieurs années, une offensive se développe, qui vise à déborder nos partenaires traditionnels au profit des multinationales.Europarl
Tous alors nous étions des enfants, ne songions qu'à être des enfants, et c'étaient des vacances remplies à déborder de passe-temps sans déboires et de bonheurs qui avaient des lendemains.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEBORDER » v. act.

Oster les bords d'un chapeau, d'un manteau, d'un habit, d'une juppe.
 
DEBORDER. v. n. Passer par dessus les bords, hors de son lit & de son lieu naturel. La fonte des neiges fait deborder les rivieres, fait que les estangs se debordent.
 
DEBORDER, se dit aussi des choses qui avancent au delà d'une autre. Il faut rogner cette doublure, elle deborde d'un grand doigt. Les passements, les passepoils debordent au delà des coustures. Cette maison deborde dans la ruë. Le cordon deborde tout le long d'un bastiment.
 
DEBORDER, se dit encore des humeurs du corps, quand elles sont en telle abondance, qu'elles ne peuvent être contenuës dans les vaisseaux. Quand la bile se deborde, elle fait de grands ravages.
 
DEBORDER, en termes de Marine, se dit d'un vaisseau qui se degage du bord d'un autre qui l'avoit abordé, & qui y étoit attaché par un grapin ou autres amarres, ou qui se détache d'un bruslot.
 
DEBORDER, se dit figurément en Morale des passions vicieuses & excessives. Neron sur la fin de son Empire se deborda en toutes sortes de vices. Cet homme est prompt & se deborde en injures. On dit aussi, les nations barbares ont debordé dans toutes les Provinces de l'Empire Romain.
 
DEBORDÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
On appelle une personne debordée, qui est dissoluë tant en ses paroles, qu'en ses actions. Il mene une vie debordée.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des noms d'animaux imaginaires Top 10 des noms d'animaux imaginaires

Les créateurs des Pokémon n’ont rien inventé : depuis toujours, l’imaginaire collectif est peuplé d’animaux hybrides plus ou moins étranges et effrayants, souvent venus de la mythologie gréco-romaine ou de légendes anciennes. Certains sont restés très populaires grâce à la fiction contemporaine : le cinéma et le jeu vidéo ne manquent pas de licornes, de dragons et autres serpents ailés. L’origine de leur nom, en revanche, est souvent méconnue. Je vous propose un petit décryptage étymologique de mes dix bêtes curieuses favorites, dans un ordre de préférence totalement subjectif ! Dans un prochain top 10, je vous parlerai aussi des créatures mi-animales mi-humaines, comme le centaure, le sphinx et la sirène !

Édouard Trouillez 17/02/2020