répandre

 

définitions

répandre ​​​ verbe transitif

Faire tomber (un liquide) ; disperser, étaler (des objets). Répandre du vin sur une nappe. ➙ renverser. Répandre des graines. ➙ épandre.
(choses) Produire et envoyer autour de soi (de la lumière, etc.). ➙ diffuser, émettre. Répandre une odeur. ➙ dégager, exhaler.
littéraire Donner avec profusion (une chose abstraite). ➙ dispenser, prodiguer. Répandre des bienfaits.
Faire régner (un sentiment) autour de soi. Répandre la terreur. ➙ jeter, semer. Répandre la joie.
Diffuser, rendre commun à un grand nombre. Répandre une doctrine, une mode. ➙ propager, vulgariser.
Rendre public. Répandre une nouvelle, un bruit. ➙ colporter.

se répandre ​​​ verbe pronominal

(choses) Couler ; s'étaler. L'eau, la fumée s'est répandue partout.
(personnes) La foule se répandit dans les rues.
Se propager. Cet usage se répand peu à peu. ➙ gagner. —  Le bruit s'est répandu que… ➙ courir.
(personnes) Se répandre en : exprimer ses sentiments par une abondance de. Se répandre en injures, en compliments.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je répands

tu répands

il répand / elle répand

nous répandons

vous répandez

ils répandent / elles répandent

imparfait

je répandais

tu répandais

il répandait / elle répandait

nous répandions

vous répandiez

ils répandaient / elles répandaient

passé simple

je répandis

tu répandis

il répandit / elle répandit

nous répandîmes

vous répandîtes

ils répandirent / elles répandirent

futur simple

je répandrai

tu répandras

il répandra / elle répandra

nous répandrons

vous répandrez

ils répandront / elles répandront

 

synonymes

se répandre verbe pronominal

s'écouler, couler, ruisseler

déborder, s'échapper

s'étendre, se dégager, se disséminer, essaimer, se propager, faire tache d'huile

proliférer, pulluler, se reproduire

s'ébruiter, circuler, courir, filtrer, gagner, se propager, transpirer

se répandre dans

emplir, envahir, gagner, inonder

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Bien au contraire, chacun des deux adversaires principaux a essayé d'empêcher l'autre de prendre la parole et de répandre son message.Europarl
Cosme ne vécut pas assez pour voir cette belle découverte se répandre dans sa patrie.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Sans compter les fortes sommes qui coulaient, pour ainsi dire, et s'échappaient continuellement de son trésor, ses mains ne cessaient d'en répandre.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Les nouvelles n'avaient point pour se répandre les mêmes canaux qu'aujourd'hui, mais par cela même, on était plus avide de voir et de savoir.Paul Féval (1816-1887)
Si nous voulons répandre la démocratie et les droits de l'homme dans le monde, il serait plus efficace et moins onéreux de montrer le bon exemple.Europarl
Il s'était épuisé d'argent et de santé pour acheter, donner, répandre ces petits livres qui allaient nous faire tous heureux.Jules Michelet (1798-1874)
L'expérience que je viens de faire dans ce voyage me démontre que nos livres et nos journaux ne suffisent pas à répandre nos idées.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Les actes de terreur sont tragiques et, comme leur nom l’indique, ils sont conçus pour répandre la peur et la panique.Europarl
Les groupes économiques et financiers continuent d'accumuler des profits énormes, le chômage continue de se répandre et des millions de travailleurs sombrent dans la pauvreté alors qu'ils travaillent.Europarl
Il est donc compté, à juste titre, parmi ceux qui contribuèrent le plus à répandre par leurs traductions latines le goût des anciens auteurs grecs.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Évidemment, nous faisons fausse route, et il est indispensable de répandre les saines doctrines économiques.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Tourmeil n'osoit plus paroître, je le voyois seulement quelquefois ; mes frères l'introduisoit eux-mêmes en secret ; mais tout le temps de notre entrevue se passoit à répandre des larmes.Antoine Hamilton (1664-1720), Jacques Cazotte (1719-1792) et Henriette-Julie de Castelnau de Murat (1670-1716)
Évidemment un bon quart de l'espèce humaine serait perdu, si cette science funeste venait à se répandre.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Des ordres furent immédiatement donnés, et des messagers partirent dans toutes les directions pour les répandre.Jules Verne (1828-1905)
Nous nous levons à l'heure matinale où sortent les troupeaux pour se répandre dans les prairies.Pierre Loti (1850-1923)
Elle ne pensait plus qu'à répandre sa joie autour d'elle, sur le peuple, en bienfaits et en charités.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Le projet de loi actuel a pour objet de restreindre plutôt que de répandre ce mauvais enseignement classique.François Guizot (1787-1874)
Il se repliait en lui-même, ne pouvant plus, ou ne voulant plus répandre autour de lui ces sortes d'effluves magnétiques où se prenaient les âmes.Daniel Lesueur (1854-1921)
La récente crise de la fièvre aphteuse a démontré à suffisance que le transport d'animaux sur des distances inutilement longues a contribué à répandre rapidement cette maladie.Europarl
Il y aura une dernière couche sociale qui ne profitera jamais du progrès, si elle s'étend plus vite qu'il ne peut se répandre.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RESPANDRE » v. act.

Espancher, faire tomber de la liqueur. Les tables de bois de rapport se gastent, quand on respand de l'eau dessus. Cette guerre a bien fait des veuves, a bien fait respandre des larmes.
 
RESPANDRE, signifie presque en ce sens, Tuer, massacrer. Les Tyrans ont bien respandu, bien versé du sang Chrestien. Les Espagnols ont bien respandu du sang dans les Indes, sous pretexte de convertir les Indiens. Il y eut bien du sang respandu en la bataille donnée par Charles Martel.
 
RESPANDRE, se dit aussi de la distribution de plusieurs choses. Les Capitaines Romains respandoient de l'argent parmi les soldats pour se faire élire Empereurs. Dans les guerres civiles on respand des billets, des libelles, des manifestes pour exciter le peuple à sedition.
 
RESPANDRE, se dit figurément en choses morales. Dieu a respandu bien des graces sur cette famille. Il s'est respandu un bruit par la ville, que l'Antechrist estoit né. Les mauvaises nouvelles se respandent bien plustost que les bonnes. Le Mahometisme se respandit en moins d'un siecle dans toute l'Asie & l'Afrique, & une partie de l'Europe. On dit aussi, qu'un citoyen doit respandre tout son sang pour sa patrie, c'est à dire, se sacrifier pour elle en toutes manieres. On dit poëtiquement, que le sommeil respand ses pavots, pour dire, qu'on s'endort ; que l'aurore respand des roses, quand elle se leve.
 
RESPANDRE, signifie aussi, S'étendre beaucoup au long & au large. Quand la riviere desborde, elle se respand dans ces prairies, elle inonde ces campagnes. La contagion se respand en peu de jours dans une Province, si on n'y met bon ordre.
 
On dit aussi d'un Prince bien fait, qu'il y a un certain air de majesté respandu par toute sa personne. On dit d'un Poëme, qu'il y a une certaine venus respanduë par tout l'ouvrage.
 
On dit proverbialement, qu'un homme s'est laissé respandre, pour dire, qu'il est mort, ou tombé.
 
RESPANDU, UË. part. pass. & adj.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019