Email catcher

dédier

définitions

dédier ​​​ verbe transitif

Mettre (un ouvrage) sous le patronage de qqn, par une inscription imprimée ou gravée, une dédicace. Elle a dédié son roman à sa mère.
littéraire Consacrer, vouer. Dédier ses efforts à l'intérêt public.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je dédie

tu dédies

il dédie / elle dédie

nous dédions

vous dédiez

ils dédient / elles dédient

imparfait

je dédiais

tu dédiais

il dédiait / elle dédiait

nous dédiions

vous dédiiez

ils dédiaient / elles dédiaient

passé simple

je dédiai

tu dédias

il dédia / elle dédia

nous dédiâmes

vous dédiâtes

ils dédièrent / elles dédièrent

futur simple

je dédierai

tu dédieras

il dédiera / elle dédiera

nous dédierons

vous dédierez

ils dédieront / elles dédieront

synonymes

dédier verbe transitif

consacrer, dévouer, offrir, vouer

dédicacer

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il ne cessera de lui dédier ses écrits, sans succès : il ne la verra qu'à quelques reprises et ne la séduira jamais.Ça m'intéresse, 18/05/2021, « Les coups de foudre existaient aussi au temps de pharaons… »
Il promet alors de dédier les six salles à la programmation art et essai.Ouest-France, Nicolas COADOU, 21/08/2019
Il montre que les hommes et les femmes de ce continent ont toujours été prêts à dédier leur vie à la liberté.Europarl
Quand il fut achevé, elle voulut le dédier, et pour cela elle y donna à souper à madame sa mère.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Nous ne pouvons le dédier aujourd'hui qu'à sa mémoire vénérée.Joseph Anglade (1868-1930)
On vous dédiera des livres en prose et en vers.Hector Berlioz (1803-1869)
Czerny m'a fait l'honneur de me dédier deux recueils d'études de perfectionnement, style moderne.Antoine-François Marmontel (1816-1898)
Faute d'obligation de pourcentage minimal des recettes à dédier à la conservation, les zoos y participent selon leurs moyens et leurs envies.Ça m'intéresse, 09/11/2019, « Zoos : faut-il les fermer ? »
L'un des objectifs que nous nous sommes fixés est de dédier tous les ans cette période de session aux droits de l'homme.Europarl
Dans le prolongement de votre minute de silence, je souhaiterais également dédier ce mépris aux victimes.Europarl
Pour changer la donne, il faudrait améliorer les techniques de production du biokérosène et dédier d'immenses surfaces à sa production.Capital, 17/06/2015, « Comment le transport aérien prépare l'après-pétrole »
J'en ai pourtant l'esprit tout plein, et je veux, un jour ou l'autre, faire un livre là-dessus que je vous dédierai.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEDIER » v. act.

Consacrer une Eglise, la destiner au culte de Dieu sous l'invocation de quelque Saint. L'Eglise de Paris est dediée à Dieu sous l'invocation de Nôtre Dame. Les Payens ont dedié des temples, des autels, des statuës à leurs faux Dieux, à leurs Empereurs.
 
DEDIER, se dit aussi des destinations qu'on fait des choses prophanes. Cette maison de campagne a été dediée à son divertissement. Il s'est dedié entierement à l'étude.
 
DEDIER, signifie aussi, Offrir, donner un Livre à quelqu'un pour luy faire honneur, & avoir occasion de faire son éloge, & souvent pour en esperer vainement quelque recompense.
 
Ce n'est que marroquin perdu,
 
Que les Livres que l'on dedie.
 
Scarron.
 
DEDIÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Drôles d'expressions C'est de la daube C'est de la daube

D'où vient la mauvaise réputation de ce plat de viande cuit à l’étouffée ?

Marcelle Ratafia et Yves Camdeborde 26/01/2022