Email catcher

se dévouer

Définition

Définition de se dévouer ​​​ verbe pronominal

Se dévouer à : se consacrer entièrement à. Se dévouer à une cause.
transitif Il a dévoué sa vie à la science.
sans complément Faire une chose pénible (effort, privation) au profit d'une personne, d'une cause. ➙ se sacrifier. Ils sont toujours prêts à se dévouer. familier Qui se dévoue pour débarrasser la table ?
au passif Être dévoué, tout dévoué à qqn, être prêt à le servir, lui être acquis.

Conjugaison

Conjugaison du verbe dévouer (se)

pronominal

indicatif
présent

je me dévoue

tu te dévoues

il se dévoue / elle se dévoue

nous nous dévouons

vous vous dévouez

ils se dévouent / elles se dévouent

imparfait

je me dévouais

tu te dévouais

il se dévouait / elle se dévouait

nous nous dévouions

vous vous dévouiez

ils se dévouaient / elles se dévouaient

passé simple

je me dévouai

tu te dévouas

il se dévoua / elle se dévoua

nous nous dévouâmes

vous vous dévouâtes

ils se dévouèrent / elles se dévouèrent

futur simple

je me dévouerai

tu te dévoueras

il se dévouera / elle se dévouera

nous nous dévouerons

vous vous dévouerez

ils se dévoueront / elles se dévoueront

Synonymes

Synonymes de dévouer verbe transitif

consacrer, dédier, donner, livrer, offrir, sacrifier, vouer

Synonymes de se dévouer verbe pronominal

se sacrifier, payer de sa personne

Exemples

Phrases avec le mot dévouer

Je demeure dévouer au service des citoyens, avec votre coopération et votre soutien.Europarl
Un incident de son voyage acheva de le dévouer à cette œuvre, en y intéressant ses plus intimes sentiments.Albert Vandal (1853-1910)
Le premier, par exemple, à se dévouer pour nettoyer les tables après les goûters organisés au club.Ouest-France, Guillaume LAINÉ, 02/09/2020
J'ai la passion de me dévouer pour un autre.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de DEVOUËR v. neut.

qui ne se dit qu'avec le pronom personnel. Se donner entierement à quelqu'un, soy & les siens. Cet homme est entierement devoüé à un tel Prince. Les Courtisans sont devoüez à la faveur, ne font que ce qui est agreable au Roy & aux Ministres. Un bon Chrêtien doit être entierement devoüé à Dieu. Les Religieux & les Religieuses se devouënt à Dieu d'une maniere plus parfaite. Autrefois toutes les personnes d'une famille mariée se voüoient avec tout leur bien au service d'un Couvent, & s'en rendoient serfs & esclaves ; & quand ils en passoient le contract, ils lioient à leur cou une corde des cloches, pour monstrer qu'ils ne faudroient de se trouver à l'Eglise au premier signal. Ce Docteur s'est devoüé tout à fait à l'estude. Ce mot vient de devotare. Menage.
 
DEVOÜER, se dit aussi d'une ceremonie qui se faisoit chez les Romains, quand un homme se sacrifioit pour la patrie, comme fit Decius, qui aprés s'être devoüé, se jetta à corps perdu sur les ennemis, où il fut tué.
 
DEVOÜÉ, ÉE. part. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Faut-il réformer l’orthographe des consonnes doubles ? Faut-il réformer l’orthographe des consonnes doubles ?

Parmi les principales difficultés qui rendent l’exercice de la dictée si périlleux pour les francophones, on retrouve immanquablement la question des...

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 25/01/2023