vouer

 

définitions

se vouer ​​​ verbe pronominal

locution Ne plus savoir à quel saint se vouer, à qui recourir.
Se consacrer. Se vouer à l'étude.

vouer ​​​ verbe transitif

Religion Consacrer à Dieu, à un saint, par un vœu.
littéraire Promettre, engager d'une manière solennelle. Vouer à qqn une haine implacable.
Employer avec un zèle soutenu. ➙ consacrer. Vouer son temps à une cause.
Destiner irrévocablement à un état, une activité. ➙ condamner. Cette erreur le voue à la ruine.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je voue

tu voues

il voue / elle voue

nous vouons

vous vouez

ils vouent / elles vouent

imparfait

je vouais

tu vouais

il vouait / elle vouait

nous vouions

vous vouiez

ils vouaient / elles vouaient

passé simple

je vouai

tu vouas

il voua / elle voua

nous vouâmes

vous vouâtes

ils vouèrent / elles vouèrent

futur simple

je vouerai

tu voueras

il vouera / elle vouera

nous vouerons

vous vouerez

ils voueront / elles voueront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette bulle proclamait l'infaillibilité du pape ; et le cardinal avait promis de se vouer à sa défense pour obtenir le chapeau.François-Xavier Garneau (1809-1866)
Il y a, disiez-vous, des êtres et des cœurs qu'il est impossible, qu'il semble monstrueux de vouer au néant !...Octave Feuillet (1821-1890)
Je te mis en sûreté, et tu ne tardas pas à te vouer à notre cause.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Ça n'est pas des gars comme nous qui abandonneront le beau travail de la vie parce que nous ne savons plus à quel jupon nous vouer !Daniel Lesueur (1854-1921)
En général, dans de telles situations, l'information est morcelée, elle provient de sources diverses et personne ne sait à quel saint se vouer.Europarl
Ceux que vous avez consolés dans leurs peines peuvent vous en vouer une plus spéciale encore.François-René de Chateaubriand (1768-1848) et Marie-Louise de Vichet (1779-1848)
Lucrece ne s'en deffendit pas mieux qu'une autre ; elle ne feignit point de donner son cœur au marquis et de lui vouer une amour et une foy réciproque.Antoine Furetière (1619-1688)
Les rendre complices de notre faute, les vouer à d'amères railleries, parce qu'ils ont une foi aveugle en notre honneur... tenez, soyez franc et répondez...Eugène Sue (1804-1857)
Je me soumis avec joie, et goûtai de tels charmes dans mon obéissance, que je résolus de vous la vouer pour toujours.Jacques Cazotte (1719-1792)
Sa surprise, mêlée d'une terreur profonde, s'accrut encore et fut au comble quand il les vit se vouer à la cause publique.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Je lui demandais l'autre soir comment il avait été amené à entreprendre la conquête de l'azur, à se « vouer au bleu », selon sa propre expression.Michel Corday (1869-1937)
Puis il résolut de se vouer entièrement, dès le lendemain, à la recherche des causes, des intérêts, du nœud que cachait ce mystère.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il comprenait que, par sa conduite savante de la veille, il avait gâté toutes les belles apparences du jour précédent, et ne savait réellement à quel saint se vouer.Stendhal (1783-1842)
Il ne savait plus « à quel saint se vouer » ; c'est lui-même qui nous l'a conté.Hector Berlioz (1803-1869)
J'estime que les réactions instinctives qui se bornent soit à vouer aux gémonies, soit à porter aux nues, ne sont pas à leur place.Europarl
J'aurais cherché à découvrir ce que la nature et les circonstances pouvaient réellement faire de moi pour m'y vouer exclusivement.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
D'ailleurs, je remplis mon devoir de tuteur en ne la voulant pas vouer à la misère.Joseph Vilbort (1829-1911)
Cette disgrâce imméritée affligea si bien le pauvre garçon, qu'il résolut de se vouer à jamais au service de mon bord.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Cette haine sauvage, que vingt années d'attente n'avaient pu atténuer, était cependant surpassée par la haine récente qu'il venait de vouer à l'homme coupable d'avoir douloureusement blessé son incommensurable orgueil.Michel Zévaco (1860-1918)
Esquier exaltait le désintéressement de son ami qui, vers la trentaine, avait abandonné les clientèles lucratives pour se vouer à la science.Marcel Prévost (1862-1941)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VOÜER » v. act.

Promettre à Dieu quelque chose. Samuël fut voüé à Dieu par sa mere, avant qu'il fust conceu. Les Prestres, les Religieux se vouënt entierement, se consacrent à Dieu. Dans les professions Religieuses, on vouë de garder chasteté, pauvreté, & obeïssance. Les Voyageurs en danger de naufrage vouënt des pelerinages, des offrandes, des fondations, &c. C'estoit un serment chez les Juifs, de dire qu'il se voüoient à Dieu, qui est encore en usage chez les Espagnols, qui disent ordinairement, Voto à Dios. Voüer au blanc. Ce mot vient de voveo.
 
VOÜER, signifie aussi, Se donner à quelqu'un, s'attacher à son service. Il s'est voüé au service de l'Empereur, du Roy de France. Il a voüé une fidelité inviolable à son ami, à sa maistresse. Ce Magistrat s'est entierement voüé au public ; cet escolier à l'estude.
Le mot du jour Confiance Confiance

Il faut suffisamment de confiance pour se confier à quelqu’un ou lui confier ses enfants. C’est un acte de foi, à ceci près qu’il ne repose pas sur une croyance mais sur un contrat, un contrat dit « de confiance ».

Aurore Vincenti 04/05/2020