Email catcher

déférer

définitions

déférer ​​​ verbe

verbe transitif Porter (une affaire), traduire (un accusé) devant l'autorité judiciaire compétente. Déférer une affaire à un tribunal (➙ saisir), un coupable à la justice (➙ citer, traduire).
verbe transitif indirect littéraire Déférer à, accorder qqch. à qqn, lui céder par respect. Être obligé de déférer à ses parents.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je défère

tu défères

il défère / elle défère

nous déférons

vous déférez

ils défèrent / elles défèrent

imparfait

je déférais

tu déférais

il déférait / elle déférait

nous déférions

vous défériez

ils déféraient / elles déféraient

passé simple

je déférai

tu déféras

il déféra / elle déféra

nous déférâmes

vous déférâtes

ils déférèrent / elles déférèrent

futur simple

je déférerai / ro je défèrerai

tu déféreras / ro tu défèreras

il déférera / ro il défèrera / elle déférera / ro elle défèrera

nous déférerons / ro nous défèrerons

vous déférerez / ro vous défèrerez

ils déféreront / ro ils défèreront / elles déféreront / ro elles défèreront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pour moi, je n'hésitois jamais à déférer à leurs avis ; quelquefois même ils m'accusoient d'être trop docile à les suivre.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Vous n'y apprendrez rien de bien nouveau, mais c'est le moins que je vous doive de déférer à ce désir.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
À ces paroles, ce monarque, témoignant avoir envie de déférer aux désirs de sa mère, lui accorda sa demande et lui ordonna de sortir.Hyacinthe Corne (1802-1887)
Comment déférer les vrais coupables aux tribunaux, lorsqu'on sait qu'il y a des magistrats pour les absoudre ?Émile Zola (1840-1902)
A peine est-il jour, et déjà les délateurs sont en chemin pour vous déférer, comme nécromancien, à ce tribunal que vous connaissez.Jacques Cazotte (1719-1792)
Devrons-nous les déférer à une justice libyenne qui est sans doute à reconstruire comme la plupart des institutions du pays ?Revue Défense Nationale, 2016, Hervé Bléjean (Cairn.info)
Les autorités civiles et militaires sont tenues de déférer à ses réquisitions.François Guizot (1787-1874)
Elle ne devait pas avouer le motif véritable qui l'avait fait déférer au tapage.Fernand Kolney (1868-1930)
Ce sont là de ces considérations auxquelles la politique moderne ne manque jamais de déférer.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
À peine est-il jour, et déjà les délateurs sont en chemin pour vous déférer, comme nécromancien, à ce tribunal que vous connaissez.Jacques Cazotte (1719-1792)
Celle-ci n'a pas pu être diligentée, la défenderesse s'étant volontairement abstenue de déférer aux convocations des experts et de leur préciser sa nouvelle adresse.Revue critique de droit international privé, 2019, Christelle Chalas (Cairn.info)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEFERER » v. n.

Rendre des respects, des soûmissions à quelqu'un, se ranger à son advis, luy complaire. Les inferieurs doivent deferer aux superieurs. Il faut deferer aux loix, aux arrests de deffenses. Il y a des cas provisoires où il ne faut point deferer à l'appel. Il faut deferer aux advis, aux sentiments des plus sages, des plus âgez & experimentez.
 
DEFERER. v. act. qui se dit en cette phrase : Deferer des honneurs, des titres, des dignitez, pour dire, les donner, les attribuer à quelqu'un. Les Romains deferoient le triomphe aux Chefs victorieux. On dit aussi, Deferer le serment à une partie, pour dire, s'en rapporter à son serment.
 
DEFERER, signifie encore, Accuser, denoncer. On ne reçoit point le témoignage de ceux qui ont été deferez en Justice, jusqu'à ce qu'ils se soient purgez. Celuy qui est absous peut demander le nom de celuy qui l'a deferé, pour avoir reparation contre luy.
 
DEFERÉ, EÉ. part. pass. & adj.
Drôles d'expressions Cultiver son jardin Cultiver son jardin

Quand on fleurit notre langage de cette expression, on cite en réalité la fin du Candide de Voltaire (1759).

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 22/04/2022