dégoutter

 

définitions

dégoutter ​​​ verbe intransitif

Couler goutte à goutte. La sueur lui dégoutte du front. ➙ dégouliner.
Dégoutter de : laisser tomber goutte à goutte. Son front dégoutte de sueur.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je dégoutte

tu dégouttes

il dégoutte / elle dégoutte

nous dégouttons

vous dégouttez

ils dégouttent / elles dégouttent

imparfait

je dégouttais

tu dégouttais

il dégouttait / elle dégouttait

nous dégouttions

vous dégouttiez

ils dégouttaient / elles dégouttaient

passé simple

je dégouttai

tu dégouttas

il dégoutta / elle dégoutta

nous dégouttâmes

vous dégouttâtes

ils dégouttèrent / elles dégouttèrent

futur simple

je dégoutterai

tu dégoutteras

il dégouttera / elle dégouttera

nous dégoutterons

vous dégoutterez

ils dégoutteront / elles dégoutteront

 

synonymes

dégoutter verbe intransitif

dégouliner, ruisseler, suinter

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une chose remarquable, c'est que, pendant notre visite, pas un seul de ces oiseaux n'avait laissé dégoutter de sa fiente sur nous.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
De la gouttière qui coule le long, vous verrez toujours dégoutter du lait.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Chicot était brave ; mais, cette fois, ses dents claquèrent d'épouvante, et une sueur froide commença de dégoutter de son front sur ses mains.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Cour d'école, après midi, où les sabots avaient enlevé la neige... cour noircie où le dégel faisait dégoutter les toits du préau... cour pleine de jeux et de cris perçants !Alain-Fournier (1886-1914)
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020