suintant

définitions

suintant ​​​ , suintante ​​​ adjectif

Qui suinte (2).

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le long du mur, les socques et snow-boots, soigneusement séparés par paires, chacune suintant sa petite mare, bâillaient avec contorsions leur veuvage des pieds dévots.René Boylesve (1867-1926)
En guise de porte, une cloison disjointe suintant l'humidité.Albert Delpit (1849-1893)
Tout cela sombre, rechigné, menaçant, humide, suintant, glacial, un sépulcre.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Regardez donc cet œil suintant, ce front crevassé, cette lèvre tordue....Jules Lermina (1839-1915)
Un homme nu, les yeux retournés, le visage suintant et tout le corps agité de secousses hoquetantes, franchit l'enceinte.Victor Segalen (1878-1919)
Des gouttes, suintant du matelas, tombaient une à une sur le plancher.Gustave Flaubert (1821-1880)
Soudain le froid du crépuscule, suintant à travers les branches, soulevant une pâleur de buées sur le lit du ruisseau, les surprit, les fit frissonner.Marcel Prévost (1862-1941)
A l'extrémité de l'un d'eux se trouvaient des marches usées et suintant l'humidité, sur lesquelles le pied glissait au premier abord.Lucie Des Ages (1845-1914)
Sur le calot noir, une tache rouge s'agrandissait, suintant par le trou du front.Marcel Schwob (1867-1905)
Cet asile s'enfonce, ténébreux, suintant et étroit comme un puits.Henri Barbusse (1873-1935)
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020