délabré

définitions

délabré ​​​ , délabrée ​​​ adjectif

En mauvais état, en ruine. Maison délabrée. —  au figuré Santé délabrée.

synonymes

délabré, délabrée adjectif

croulant, décrépit, en ruine

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'était le ciel criblé d'étoiles à la lumière scintillante, qui se montrait à travers le plafond délabré.Jules Massenet (1842-1912)
À cent pas des portes parut, le long du grand chemin, une manière de coche fort délabré, tiré par quatre vilains chevaux, et conduit par un vrai cocher de louage.Louis-Balthazar Néel (1695-1754)
Roubine l'embrassa tendrement, et ils rentrèrent dans le vieux logis délabré, où le luxe de l'argenterie et du luminaire contrastait si étrangement avec les tapisseries moisies et les meubles démodés.Jean de la Brète (1858-1945)
La tranchée toujours déserte – un terrible désert en longueur – a pris un aspect délabré et bizarre.Henri Barbusse (1873-1935)
Avec elle, il habitait le vieux manoir de ses aïeux, très délabré, mais dénué de ce pittoresque grandiose qui fait certaines ruines plus grandes encore que ce qu'elles ont remplacé.Armand Silvestre (1837-1901)
Birro devint mélancolique en voyant le domaine délabré où, il y a un siècle, sa famille florissait à l'abri du trône impérial.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Il est assez délabré, ayant servi trente ans de dépôt à un fabricant de produits chimiques.Anatole France (1844-1924)
On était délabré, on avait très faim, comment ne pas se réjouir de se retrouver là, intacts, bien portants, lorsque des milliers de pauvres diables couvraient encore les campagnes environnantes ?Émile Zola (1840-1902)
Cirey, dans un paysage mesquin, château peu gai et délabré, ne pouvait plaire qu'à de tels travailleurs.Jules Michelet (1798-1874)
En neuvième lieu, le mobile du gagne-pain, qui équivaut en somme aux fameux « borborygmes d'un estomac délabré ».Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Jean avait le cœur un peu serré ; l'aspect sombre, sale et délabré de la cour de la maison lui inspirait une certaine répugnance.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Nous n'en avons pas, mais l'agacement du bruit de la maison, et les ennuis de notre vie, depuis tant de jours, nous ont délabré absolument l'estomac.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
C'était un véhicule fort délabré, pouvant à la rigueur contenir trois personnes, ce qu'on appelle dans le pays une kibitka.Jules Verne (1828-1905)
Le rez-de-chaussée du numéro 50-52, espèce d'appentis délabré, servait de remise à des maraîchers, et n'avait aucune communication avec le premier.Victor Hugo (1802-1885)
Charlemont va quitter toutes ces récentes grandeurs et retrouver son pauvre manoir délabré où il vivra, s'il le faut, de pain et de cidre.Edmond Biré (1829-1907)
Dans toute sa collection, il n'y avait rien qui ne fût en parfaite analogie avec lui, rien qui fût plus que lui vieux et délabré.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Le vent peut-être était moins violent, mais le vaisseau était si délabré qu'on pouvait à peine espérer d'avancer un pas de plus.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il me donna un appartement fort triste et fort délabré, ayant vue sur un petit jardin.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Cet intérieur délabré vous faisait valoir comme une fleur qui semble plus jolie, plus délicate, parce que le terrain dans lequel elle s'élève est laid et inculte.Jean de la Brète (1858-1945)
Il pouvait contenir six personnes ; il était délabré et traîné par de pauvres bêtes étiques.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Afficher toutRéduire
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 8 : Prison, les mots font le mur

De plus en plus éloignées des centres-villes, les prisons échappent à nos regards, et à nos oreilles.

Laélia Véron 01/07/2021