délaissement

définitions

délaissement ​​​ nom masculin

littéraire
Abandon. —  Droit Délaissement d'un héritage.
État d'une personne abandonnée, délaissée. ➙ isolement.

synonymes

délaissement nom masculin

abandon, désertion, isolement, déréliction (littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pourtant, il est un fait que la campagne européenne, qui représente 90 % du territoire européen, souffre de délaissement et de stagnation économique.Europarl
On peut s'attendre à un délaissement des lignes les moins rentables, qui assument pourtant des missions de cohésion sociale et territoriale fondamentales.Europarl
Elle l'est, puisqu'elle m'a promis de s'exposer pour moi à la critique et au délaissement des autres.George Sand (1804-1876)
Leur petite baie était loin, mais baignée d'air tiède, comme elles l'avaient prévu, et si paisible dans sa solitude, si rassurante pour eux dans son absolu délaissement !Pierre Loti (1850-1923)
La solitude et le délaissement paraissent plus pénibles et plus cruels encore par le spectacle de ce monde de flatteurs qui se presse autour d'une rivale.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
La royauté n'était pas abolie, mais elle tombait chaque jour davantage dans la solitude et le délaissement.Jules Michelet (1798-1874)
Absent pendant dix mois de l'année, il craignait les suites de ce délaissement forcé, et n'entendait pas donner prise à la raillerie.Louis Reybaud (1799-1879)
C'est désespérés de ce délaissement et se proposant de le publier partout que ces jeunes gens sont partis.Albert Du Casse (1813-1893)
Elle les a compris, et cependant elle n'a point succombé, – elle n'a pas même tremblé – en apprenant ce malheur accablant, ce délaissement terrible.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Toutefois, et sur ce point nous nous rejoignons à nouveau, cela ne peut avoir pour conséquence le délaissement des frontières occidentales.Europarl
Tous les objets prennent une signification désolante, jettent à l'âme, au cœur, une impression horrible d'isolement, de délaissement.Guy de Maupassant (1850-1893)
Désormais la mère avait un appui contre le délaissement, et, dans tous les cas, une consolation.Louis Reybaud (1799-1879)
Cette maison a un air de chagrin, de langueur, de délaissement ; les mouches même s'y ennuient.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Je dis au prince que, s'il m'avait prévenu de son délaissement, je lui aurais donné ma place.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Ce délaissement ne m'empêchait pas d'aimer la musique et d'en rêver sans cesse ; à tous autres égards, j'étais un véritable idiot, comme vous allez voir.George Sand (1804-1876)
Et cet air de délaissement, dans cette splendeur, est le grand charme de ce lieu unique au monde.Pierre Loti (1850-1923)
On parla de poison, et il y en eut un en effet, le délaissement, la moquerie dont elle était l'objet.Jules Michelet (1798-1874)
Leurs ennemis divers ont peint avec complaisance leur inertie et leur délaissement dans leur fuite.François Guizot (1787-1874)
Ce qu'il y avait de triste encore, c'était l'absence de l'écriteau de location, certificat de négligence qui explique à la rigueur le délaissement momentané d'une propriété.Léon Gozlan (1803-1866)
Je me trouve cependant dans un certain délaissement et abandonnement qui me fait peur à moi mesme.Anatole France (1844-1924)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DELAISSEMENT » s. masc.

Abandonnement, manque de secours, de protection. On doit plaindre cette veuve dans le grand delaissement où elle est, sans support, sans amis. Cet homme est oberé, il a fait un delaissement, un abandon general de tout son bien à ses creanciers.
 
DELAISSEMENT, ou delais, en termes de Marine, est un acte par lequel un assûré denonce la perte du vaisseau à l'assûreur, & luy delaisse & abandonne les effets sur lesquels l'assûrance a été faite, avec sommation de payer la somme assûrée.