désertion

définitions

désertion ​​​ nom féminin

Action de déserter, de quitter l'armée sans autorisation.
Fait d'abandonner (un lieu).
au figuré Action d'abandonner une cause, un parti. ➙ abandon, reniement.

synonymes

désertion nom féminin

insoumission, [à l'ennemi] trahison

abandon, délaissement

reniement, défection

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On n'éut point besoin, comme dans les autres années, d'attendre, pour les appeler, que les grandes neiges, obstruant tous les chemins, hors la grande route, eussent rendu leur désertion impossible.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Mais, ce qui était plus atroce, c'est que, plus ces traîtres dans leur désertion occulte risquaient de faire la baisse, plus ils insistaient pour la hausse.Jules Michelet (1798-1874)
J'avais dans ma force et dans mon courage une foi si complète et si aveugle qu'il me parut possible de hasarder, au premier débarquement, une désertion.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Dans l'occasion, il fut battu, et ce vote, vu les circonstances, prenait le caractère odieux d'une désertion sur le champ de bataille.Léon de Tinseau (1842-1921)
Il y réussit en effet, car ses forces augmentèrent chaque jour, tandis que les alliés perdirent, par la désertion et le mauvais entretien, plus de la moitié de leurs troupes.Friedrich von Schiller (1759-1805), traduction Adolphe Regnier (1804-1884)
Après cette désertion, on vit la dignité ducale emportée ou disputée par quatre nouveaux personnages au moins.Émile Vincens (1764-1850)
Si la désertion avait lieu au moment du départ, les consignataires seraient responsables des frais qu'elle entraînerait.Paul de La Gironière (1797-1862)
Mais une désertion plus terrible se manifestait déjà : la trahison de l'écrivain devant son œuvre.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Il faut dire aussi que ce qui contribue à cette désertion, ce sont les conditions déplorables dans lesquelles se trouve la propriété rurale.Adolphe Retté (1863-1930)
Cette désertion de ses parens et de ses amis n'est pas même regardée comme une faute.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Paris, vers le midi, était en état de désertion ; on ne peut se faire une idée de ce spectacle lorsqu'on ne l'a pas vu.Théophile Lavallée (1804-1867)
À présent que le voile est déchiré, je puis vous raconter des folies d'un genre nouveau, et qui ont causé la désertion de cette abbaye.François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
L'expérience, et ce besoin de plaire, auquel l'âge semblait donner chez ma mère de nouvelles forces, l'éclairèrent bientôt sur les causes de la désertion qui se manifestait parmi ses courtisans.Ida Saint-Elme (1776-1845)
La désertion en face de l'ennemi est punie quelquefois par l'amputation de la main ou du pied.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
C'était à qui supplierait le ministre de reprendre sa démission et blâmerait ce qu'on appelait sa « désertion ».Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Dès le 6 août, le ministre de la guerre a donné des ordres pour arrêter la désertion et faire rejoindre les hommes qui avaient quitté leurs corps.François Guizot (1787-1874)
Non seulement il avait protégé la fuite et la désertion d'un disciplinaire, mais il racheta plusieurs matelots à leurs vampires, rapatria des émigrants, hébergea des repris de justice.Georges Eekhoud (1854-1927)
Quant aux transfuges de peu d'importance, on les relâche, à moins toutefois que leur désertion n'ait été accompagnée de circonstances particulières.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Quand les opérations militaires traînent en langueur, la désertion devient quelquefois même une sorte de manie contagieuse dont il est alors difficile d'arrêter le progrès.Joseph Marmette (1844-1895)
Paris était dans un état de désertion vers le midi, et toute la population du voisinage y affluait vers le nord.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DESERTION » s. f.

Abandonnement du service fait par un soldat sans congé. La famine qui estoit dans le camp a causé une grande desertion.
 
DESERTION, en termes du Palais, est une negligence de relever dans les trois mois un appel qu'on a interjetté. Quand on appelle d'une sentence, on est descheu de son appel, si on le laisse tomber en desertion. On obtient des lettres en Chancelerie, pour proceder sur la desertion. Bien souvent les lettres de desertion sont converties en lettres d'anticipation.
Le mot du jour Mème Mème

Devenu incontournable dans la culture populaire numérique, le mot mème fait désormais intégralement partie de notre vie sur les réseaux sociaux, dans...

Albin Wagener 19/05/2021